AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Under pressure [Trisha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Big Boss Secretary

Féminin

MESSAGES : 947
FEAT : Diane Kruger

Points : 1573

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Charlotte G. Hawkins
Big Boss Secretary
Message Sujet: Under pressure [Trisha] | Dim 30 Aoû - 12:04

Charlotte n’aurait jamais pensé que sa vie prendrait un jour ce genre de tournant. Et pourtant, la voilà PDG d’une entreprise influente mais en déclin. Elle n’avait rien vu venir et jamais elle aurait cru que son patron lui faisait confiance au point de lui confier son œuvre. C’était un honneur, mais cela attirait également quelques jalousies et peu de gens comprenaient le choix de Gallagher. Si elle voulait lui faire honneur réellement, elle devait s’accrocher et montrer de quoi elle était capable. Enfin, dans l’immédiat, elle ne savait pas vraiment si elle serait digne de ce poste là.

L’enterrement avait eu lieu il y a quelques jours et il était toujours dans les esprits des gens. Cela avait été une rude journée, d’autant plus qu’il fallait, en parallèle, s’occuper déjà des affaires de l’entreprise. Charlotte avait fait un discours, serrer des tas de mains, entendue des tas de personnes, du sincère à l’hypocrite. Pour la première fois de sa vie, elle n’aurait pas dit non à quelques jours de repos mais elle n’en avait pas le droit : elle était déjà suffisamment critiqué sur ses capacités à diriger l’entreprise, elle ne pouvait pas s’enfoncer encore plus en abandonnant déjà la Neo Corp. Alors, elle se plongeait dans les piles de dossiers en attente, dans la recherche de solution efficace pour s’affirmer en tant que directrice tout en doutant énormément de ses réelles capacités. Etre sur le devant de la scène, ce n’était franchement pas son truc et elle n’avait pas droit à l’erreur, ce qui était plutôt effrayant. Le moindre faux pas serait pointé du doigt, assimilé à un échec. Pour s’en sortir, elle essayait de voir ça comme un défi, une épreuve à surmonter : si elle arrivait à se faire sa place, ce serait une victoire, une revanche prise sur tous ces gens qui ne cessaient de la critiquer. Oh, elle les entendait les murmures quand elle passait dans les couloirs de la Neo Tower. Elle les ignorait, se construisant une épaisse carapace.

Ces derniers jours, Charlotte multipliait les réunions afin d’organiser au mieux les prochaines missions de la Neo Corp. : il fallait continuer les recherches sur le Neo Serum, sur un antidote mais aussi renforcer la sécurité de la Neo Corp., programmer et sécuriser la prochaine livraison du gouvernement, fixer des objectifs financiers sur les mois à venir, gérer l’image de l’entreprise sous la nouvelle direction … La liste était longue et ça arrangeait plutôt Charlotte qui n’avait pas le temps de repenser à la soirée du décès de Gallagher, à la vision d’horreur de la mutante. Elle voyait ces choses quand elle fermait les yeux, alors elle dormait peu : elle essayait de camoufler ces signes de fatigues grâce à son maquillage. Elle savait qu’il lui faudrait une nuit complète de sommeil un jour ou l’autre mais là, tout de suite, elle n’en avait pas le temps.

La réunion de cette fin d’après midi s’éternisait un peu : elle avait rassemblé les scientifiques de la Neo Corp. pour faire le point sur leurs avancées et définir de nouveaux objectifs. Charlotte avait espéré que la présence de sa collègue et amie, Trisha Wayner, rende la tâche plus facile. C’était bien se tromper : tous les scientifiques ne la portaient pas dans son cœur et ça se ressentait lors de la réunion. Certains réclamaient plus de moyens, d’autres une meilleure sécurité à Alcatraz. Charlotte avait essayé de calmer le jeu, en écoutant chaque réclamation et promettant de faire son maximum pour contenter tout le monde. Et puis, la réunion prit fin, les scientifiques partant les uns après les autres. Quelques uns s’arrêtèrent pour discuter avec Charlotte, poser des questions sur la prochaine livraison du gouvernement ou de l’amélioration de la sécurité du bâtiment, avant de quitter la salle. Charlotte rassembla ses affaires, prête à retourner dans son bureau, quand elle vit qu’il restait encore une personne dans la pièce : Trisha. Pour la première fois depuis le début de la réunion, Charlotte esquissa un léger sourire, s’autorisant à se détendre un peu. Elles étaient maintenant seules, ce qui ne leur était pas arrivé depuis un moment. Restant un instant silencieuse, Charlotte finit par prendre la parole.

« Merci pour ton soutien, Trisha. »

Une phrase simple mais sincère : même si elles n’avaient pas eu l’occasion de discuter réellement avec son amie, elle savait que Trisha ne faisait pas parti de ses détracteurs.  Et Charlotte tenait à le lui dire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Genetic Executive Scientist

Féminin

MESSAGES : 56
HUMEUR : Joueuse
FEAT : Serena Williams

Points : 354

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Trisha Wayner
Genetic Executive Scientist
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] | Mer 9 Sep - 19:29

Une situation impensable, au sein même d’une autre situation encore plus tirée par les cheveux. Voilà comment Trisha qualifiait les récents évènements survenus à la NeoCorp. La mort de son patron, et cher collègue Jeffrey J.Gallagher avait marqué un grand tournant dans l’histoire de l’entreprise. Plus rien n’allait être comme avant, même si on tentait de persuader le monde du contraire. Le monde était bien un sous-entendu, étant donné que San Francisco était toujours enclavée dans ce maudit isolement. Mais Trisha était une scientifique, une femme de science rationnelle. La situation allait changer certes, mais c’était plus que jamais le moment de changer tant d’autres choses. Une page se tournait, et une nouvelle, blanche, s’ouvrait à la l’entreprise, et même à toute la ville désormais. Si ces dires semblent radieux, l’évènement n’en demeure pas moins triste pour autant.

Toutes les personnes concernées par la mort de l’ancien patron de NeoCorp. furent présents à son enterrement, il y a quelques jours. La directrice du département des recherches génétiques assista aussi à l’évènement, dont l’ambiance mêlait tant de sentiments. Entre tristesse, anxiété et hypocrisie, la jeune femme savait garder son sang-froid et son professionnalisme face au drame. La journée avait été longue et fastidieuse, car si l’on pleurait la mort du patron, la vie de l’entreprise continuait pour autant. Trisha était une personne à haute responsabilités et n’avait, malheureusement, pas le temps de pleurer la disparition de son collaborateur. Oui, pleurer. Car même avec tous les différents qu’ils partageaient, notamment celui concernant le secret se cachant derrière l’incident de départ, elle regrettait cet homme.

Cependant, et bien naturellement, elle avait rapidement fait ses calculs. Il était cruel de penser ainsi mais … Jeffrey ne constituant plus une menace, elle n’allait plus être sous sa pression. Trisha ne risquait plus sa peau sous le couperet médiatique de Jeffrey, qui pouvait à tout moment la faire incriminer pour toute cette affaire. Néanmoins, la scientifique était bien plus intelligente et futée que cela. Ce n’était pas le moment de se blanchir, ni de faire des plans. Si elle comptait tôt ou tard mettre à profit cette situation, elle avait aussi une autre priorité ; aider Charlotte Hawkins, la nouvelle PDG de l’entreprise. La secrétaire même de Jeffrey, qui était aussi sa meilleure amie dans l’entreprise, avait pris le pouvoir sur testament du patron. Inutile de dire que cela lui causa de nombreux mauvais regard, jalousies et autres joyeusetés. Mais Trisha, même hypocrite et vicieuse d’ordinaire, demeurait tout l’inverse envers Charlotte, qu’elle épaula dès lors.

Les derniers jours, pour le département sous la responsabilité de Trisha, furent tumultueux, notamment par des réunions à répétitions organisées par la nouvelle patronne. C’était certes contraignants, mais nécessaires. Il fallait ne pas perdre le cap et recentrer les efforts du département. Et cela se fit aussi ressentir dans la réunion de cet après-midi, mais pas que. Les différents acteurs de la réunion se plaignaient, demandaient toujours plus, etc. Ils mettaient la nouvelle dirigeante à rude épreuve, sous le regard implacable de Trisha qui n’autorisait cependant pas ses subordonnés à devenir irrationnel en terme de réclamations. La directrice scientifique menait le débat avec brio et professionnalisme, tout en essayant d’épauler la PDG subtilement. Finalement, la réunion se termina et les deux femmes furent seules. Alors que toute l’équipe de Trisha disposèrent, la scientifique resta.

« Oh, de rien Charlotte. Tu en as bien besoin dans tout ceci, je ne fais que mon devoir. » Répliqua Trisha en souriant doucement. Elle finit par se lever, étant à l’autre bout de la grande table, et se rapprocha de son amie. Elle prit à nouveau assise mais sur le bord de la table, à côté de Charlotte afin de créer un espace un peu plus amical et moins officiel que jusqu’à présent. Elle parlait à la PDG non pas en tant que cadre, mais en tant qu’amie cette fois-ci. « J’imagine que toutes ces nouvelles responsabilités te sont éprouvantes … Mais tu t’en sors à merveille. Tu es faite pour être patronne visiblement, et je ne dis pas ça car je suis ton amie. » Dit-elle, en souriant à nouveau. « Saches que je serai toujours là pour toi. » Ajouta-t-elle, en frottant amicalement l’épaule de Charlotte. Elle voulait que celle-ci se décharge un peu, s’ouvre à elle pour laisser échapper toute cette pression accumulée. Trisha le voyait bien ; elle était fatiguée. Tant physiquement que mentalement. Elle avait besoin de repos, et cela passait aussi bien par une vraie nuit de sommeil, qu’une discussion en bonne et due forme, entre amies. Et Trisha pouvait être la personne la plus fausse qu’il soit, envers Charlotte, elle l’était pour de bon ; une amie sincère et bienveillante.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Big Boss Secretary

Féminin

MESSAGES : 947
FEAT : Diane Kruger

Points : 1573

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Charlotte G. Hawkins
Big Boss Secretary
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] | Lun 14 Sep - 20:57

Charlotte avait l’impression qu’elle avait enfin le droit de se détendre un peu et cette idée lui faisait le plus grand bien. Elle avait toujours été habituée à afficher une certaine image d’elle-même, cette image de secrétaire froide, distante, qui n’était là que pour faire son travail et non pas s’arrêter chaque heure pour papoter avec les collègues autour d’un café. Aujourd’hui, elle devait se montrer forte, impassible, encaisser les critiques sans broncher, sans hausser le ton ou craquer. C’était un tout autre travail sur elle-même et, autant avant elle arrivait à lâcher cette image en dehors de ses heures de travail, autant là, sous les feux des projecteurs, elle n’avait droit à l’erreur nulle part. Alors, maintenant qu’elle se trouvait en tête à tête avec Trisha qui se montrait compréhensive et usait de mots réconfortants, Charlotte s’autorisa à abandonner cette fausse image de femme intouchable.

La présence de Trisha l’aidait beaucoup, comme quelques autres rares collègues. Avec la scientifique, c’était encore un peu différent, parce qu’elle était une amie de longue date, même au sein de l’entreprise. Là où Charlotte se méfiait avec certains collègues qui attendaient certainement un juste retour, elle savait Trisha et ses paroles sincères. Elle ne cherchait pas à la duper, à la manipuler : elle voulait juste l’aider, la soutenir. Elle n’imaginait pas un seul instant – avec naïveté peut être – que cette position pouvait arranger les affaires de Trisha. Non, elle voyait uniquement le soutien d’une amie.

Charlotte se passa une main sur le visage, premier signe qu’elle baissait sa garde. Jamais elle ne laisser passer de tels gestes en présence de ses autres collègues : pas un soupir, pas un bâillement, pas un signe de fatigue, de lassitude ou d’énervement. Trisha ne la jugerait pas là-dessus : elle ne se trompait pas d’ailleurs quand elle décrivit les nouvelles responsabilités de Charlotte comme éprouvantes. A plusieurs reprises, l’ancienne secrétaire se demandait comme Gallagher gérait tout ça. Peut être que son détachement total, son manque de conscience professionnel et d’éthique tout comme son égo surdimensionné l’aidaient à affronter chaque jour. Du coup, Charlotte n’irait pas jusqu’à dire qu’elle était faite pour être patronne : elle était certes organisée, elle connaissait l’entreprise par cœur et savait prendre des décisions intelligentes, mais elle n’avait pas le talent ou le charisme de Gallagher pour faire passer le pire comme étant la meilleure des solutions possibles.

Les paroles bienveillantes de Trisha avaient un effet positif sur son moral : ce n’était que des mots, mais c’était important pour elle. Charlotte se promit de se souvenir de ce que Trisha pouvait faire pour elle pour qu’au moment voulu, elle lui retourne l’ascenseur. Elle lui adressa un sourire.

« Merci. »

Elle ne la remercierait jamais assez, de toute façon. Si seulement elle pouvait avoir plus de personne comme Trisha autour d’elle ! La prise de poste serait beaucoup plus simple, et ils avanceraient peut être plus vite dans la reconstruction de la Neo Corp. De là où il était, Jeffrey Gallagher devait bien se marrer en tout cas, à voir sa secrétaire autant galérer. C’était tout lui : partir en laissant un beau bordel derrière lui.

« Je ne peux pas me plaindre : j’ai obtenu le poste rêvé. Mais je ne peux pas m’empêcher de me dire que j’aurai aimé l’avoir dans d’autres circonstances. Ou que je ne l’ai pas totalement mérité. »

En fait, jamais Charlotte n’aurait pensé passer de secrétaire à PDG. C’était un choix logique, puisqu’elle connaissait l’entreprise et la complexité de son fonctionnement mieux que quiconque, mais elle n’avait jamais aspiré à ça. L’annonce lors de la lecture du testament avait été une véritable surprise, alors que la culpabilité de ne rien avoir pu faire le soir de sa mort la rongeait toujours petit à petit.

« Je ne pensais pas le dire un jour non plus, mais Gallagher me manque. »

Charlotte poussa un soupir : son ancien patron lui en avait fait voir de toutes les couleurs, certes. Néanmoins, le monde tournait à peu près rond avec lui. Et, il était difficile de succéder un pareil homme, le fondateur de l’entreprise qui plus est. Elle s’en sentait capable, pas de faire mieux, mais au moins d’assumer les responsabilités et de faire en sorte que l’entreprise ne coule pas. Quant au reste, c’était légèrement plus compliqué de marquer les esprits plus que l’excentrique Jeffrey Gallagher.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Genetic Executive Scientist

Féminin

MESSAGES : 56
HUMEUR : Joueuse
FEAT : Serena Williams

Points : 354

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Trisha Wayner
Genetic Executive Scientist
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] | Dim 4 Oct - 15:32

Il était vrai que cette prise de post aurait pu être réalisée dans des circonstances moins atténuantes. En pleine période de crise, alors que la Neo Corp était au centre de toute les préoccupations … Cela n’arrangeait rien à l’affaire. Pour autant, la succession au poste par Charlotte était une bonne chose, et Trisha n’avait aucun doute sur sa capacité à assurer au moins un bon fonctionnement. Cette femme avait après tout beaucoup de talents, même si elle se sous-estimait. Elle avait été la secrétaire de Jeffrey pendant très longtemps et, par conséquent, connaissait l’entreprise mieux que quiconque.

Toutefois, la scientifique se demandait toujours quelles étaient les vraies raisons de Jeffrey pour nommer Charlotte à son poste. Il y avait quelque chose derrière tout ça, vraisemblablement. C’était un choix très inattendu aux yeux de tous, pour la principale intéressée aussi d’ailleurs. La surprise fut grande, et peut-être était-ce le but ? Peut-être que Jeffrey voulait obtenir cet effet. Mais pourquoi ? Trisha allait le savoir tôt ou tard, elle était experte dans le domaine des jeux de pistes. Cependant, le temps était à rassurer son amie, et c’était bien ce qu’elle comptait faire. Charlotte se démenait avec brio, elle assurait pleinement ses fonctions et ne laissait aucun mauvais détail transparaitre. Cette attitude provoquait toujours la fascination chez Trisha, qui devenait de plus en plus admirative face à cela. Il se pouvait qu’elle allait s’avérer être meilleure patronne que Jeffrey ? Cela était fort bien possible, mais seul le temps pouvait le dire.

Ainsi, la jeune femme sourit à nouveau quand son amie affirma que Jeffrey lui manqua, même si elle ne pensait jamais dire cela un jour. Il était vrai que jamais personne n’aurait pensé à dire une telle chose un jour. Et en toute honnêteté, Trisha pensait un peu la même chose. Ramenant sa main sur son genou, elle baissa un moment le regard, amusée des dires de Charlotte. « J’avoue que ce bougre me manque aussi, au moins il mettait l’ambiance … » Dit-elle. Cependant, elle décida aussitôt de revenir sur ce que venait de dire Charlotte à propos du mérite qu’elle avait vis-à-vis du poste. « Moi, je n’ai aucune crainte vis-à-vis de toi ; tu as les épaules pour ce job Charlotte, crois-le ou non. Mais aux yeux des autres, seul le temps nous dira si tu le mérites ou non … Être patron c’est en grande partie savoir obtenir la confiance de ses congénères, et ça, ça se fait sur le temps. » Répliqua-t-elle.

Trisha esquissa à nouveau un petit sourire, comme pour confirmer à Charlotte qu’elle pensait réellement ce qu’elle disait, et qu’elle était bien ancrée dans son positionnement ; elle méritait sa place, point barre. Personne d’autre dans l’entreprise n’aurait pu assurer ce rôle. Normalement, cela aurait dû être le conseil d’administration, qui aurait par la suite élu un nouveau PDG, mais Jeffrey dans sa grande capacité à mettre des coups de pieds dans la fourmilière, avait créé la surprise en nommant lui-même le nouveau patron. Autant dire que sa décision ne plaisait pas au conseil, mais il devait s’y faire.

Trisha voyait bien que Charlotte avait besoin de repos, au moins une fois dans la semaine qu’elle venait de passer. Ainsi, elle songea sérieusement à lui proposer quelque chose, bien qu’elle doutait que son emploi du temps ne lui permette. « Ecoute Charlotte, je pense que même Jeffrey s’accordait de temps à autre un moment de répit. Tu ne tiendras pas longtemps si tu continues à travailler autant … Même si je suis consciente que c’est nécessaire. Mais je pense aussi que tu en as trop besoin, donc … Qu’est-ce que tu dirais si ce soir tu venais diner chez moi ? Ce n’est pas raisonnable avec ton emploi du temps, mais pourquoi pas ? J’insiste vraiment sur le fait que tu dois réellement t’accorder ne serait-ce qu’un moment de répit. Et puis ça fait longtemps qu’on n’a pas fait quelque chose rien que toute les deux. » Proposa-t-elle, tout sourire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Big Boss Secretary

Féminin

MESSAGES : 947
FEAT : Diane Kruger

Points : 1573

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Charlotte G. Hawkins
Big Boss Secretary
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] | Mar 8 Déc - 16:27

Jeffrey Gallagher mettait effectivement l’ambiance partout où il allait. Combien de fois Charlotte l’avait repris, avait essayé de le mettre en garde sur les conséquences d’un dérapage lors d’un rendez-vous important ? Mais c’était ça, le style de son patron, ce qui faisait sa force, sa particularité. Peut être même qu’il avait mis ses principaux alliés dans sa poche rien qu’avec son excentricité, chose que Charlotte n’avait guère. Elle était plus calme, plus posée, plus réfléchie, moins spontanée, moins décalée. Elle aurait pu être l’exemple même du stéréotype de la secrétaire. Maintenant, elle devait juste passer au rang supérieur – et bien plus supérieur – avec en plus un passif lourd à porter. Elle n’arriverait jamais à mettre l’ambiance comme pouvait le faire son patron : c’était ce qui caractérisait sa façon de diriger, aussi. A elle de trouver la sienne, maintenant. Si Gallagher avait pu s’imposer avec ses idées folles et son style si particulier, Charlotte réussirait bien à se faire sa place avec un style plus … Classique.

En tout cas, Trisha semblait persuadée qu’elle allait y arriver : elle l’encourageait encore à ne pas baisser les bras et qu’elle finirait par gagner l’estime des autres avec le temps. Elle n’avait pas tord : Gallagher était encore dans l’esprit des gens, de tous les employés. Le temps de deuil avait à peine était respecté qu’il fallait déjà se mettre au travail, assurer la succession, la continuité de l’entreprise. C’était ça ou laisser couler tout une société et ses employés. Charlotte étant déterminée à honorer la mémoire de son défunt patron, elle ferait tout son possible pour que les employés de la Neo Corp. finisse par la voir comme la digne successeur de Jeffrey Gallagher. Et si le temps n’y faisait rien, c’est qu’elle aurait échoué dans sa mission. Elle était reconnaissante envers Trisha déjà pour son soutien malgré les bruits de couloirs et l’opinion générale. Mais, connaissant son amie, ça l’aurait étonné qu’elle suive aveuglement la majorité sans s’affirmer. Et, elle considérait que l’avoir de son côté, c’était déjà une force. Elle restait une personne importante de l’entreprise et une alliée de taille par les temps qui courrent.

« Merci Trisha. Vraiment. C’est rassurant d’avoir au moins quelqu’un de mon côté. J’espère juste que tu dis vrai, et que le temps aidera les autres à me faire confiance aussi. »

Evidemment, simplement espérer ne servirait à rien : Charlotte comptait bien évidemment agir, petit à petit, jusqu’à gagner le respect de ses employés autrefois considérés comme de simples collègues.

Charlotte commençait à ranger ses quelques affaires dans leurs pochettes, prête à se remettre au travail pour la soirée. Rien ne l’attendait – elle avait enterré le peu de vie sociale qu’elle avait en acceptant le poste, de toute façon – et elle savait qu’elle ne s’ennuierait pas, quoi qu’il en soit. C’est alors que Trisha lui fit une proposition plutôt inattendue. Passer la soirée avec elle, chez elle. C'est-à-dire sortir de la Neo Tower, s’éloigner du travail pour profiter d’un moment entre amie, ce qu’elle n’avait plus fait depuis très, très longtemps. Elle entendait bien les arguments de Trisha, qui lui prescrivait un peu de répit comme un médecin qui prescrit des antibiotiques. Cela se voyait tant que ça qu’elle était prête à imploser ? Elle n’avait pas tord, mais de l’autre côté Charlotte voyait encore la liste de ses devoirs de PDG s’agrandir, encore et encore. Du coup, elle ferma les yeux, regrettant ce qu’elle s’apprêtait à lui dire.

« J’ai encore tellement de chose à faire, Trisha, tellement de rendez vous à planifier, de dossiers à boucler, des stratégies à élaborer pour l’avenir et … »

Elle aurait néanmoins bien envie de cette pause. Cette réunion l’avait moralement exténuée, le vase commençait sérieusement à déborder et elle avait bien besoin d’une soirée loin de cette tour infernale. Elle fronça les sourcils, et finit par hausser les épaules pour prendre sa première décision irréfléchie depuis des semaines.

« Et puis zut, je suis la patronne, non ? Jeffrey ne se gênait pas pour chambouler tout son emploi du temps sur un coup de tête. On dira que ce sera un premier pas pour suivre ses traces, voilà tout. »

Elle ferma un peu trop brusquement le porte document qu’elle avait devant elle et se leva de sa chaise. Légèrement engourdie par la fatigue, son corps lui criait qu’elle avait véritablement besoin de ce moment de répit que décrivait Trisha. Et quoi de mieux que de s’éloigner de la Neo Corps ? Il fallait juste régler quelques détails. Elle ne pouvait plus vraiment sortir comme ça, en claquant des doigts. Elle prit alors son portable, pianota quelques instants dessus avant de trouver le numéro qu’elle voulait. Après quelques échanges avec le responsable de la sécurité, elle se tourna vers Trisha avec un léger sourire. La perspective d’une soirée loin de l’entreprise la réjouissait plus qu’elle ne l’aurait pensé.

« Une voiture nous attends en bas. Fais moi sortir d’ici, je t’en prie. »

Au yeux des autres, elle pourrait très bien prétendre à une soirée boulot avec Trisha. Mais, elle espérait bien que cela ne soit pas le cas : aller diner chez son amie était presque la raison providentielle qui lui permettait de s’échapper un peu de ce nouveau quotidien.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Genetic Executive Scientist

Féminin

MESSAGES : 56
HUMEUR : Joueuse
FEAT : Serena Williams

Points : 354

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Trisha Wayner
Genetic Executive Scientist
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] | Sam 26 Déc - 14:51

Dans un premier temps, le sourire de Trisha commença un peu à tarir, quand elle entendit la première réponse de Charlotte. Décidément, qu’il était difficile de la raisonner ! Elle savait bien que ses nouvelles responsabilités étaient plus importantes que tout, surtout en situation de crise comme à l’heure actuelle. Il y avait tant de choses à faire ; des dossiers à traiter, des affaires à terminer, des plans, des analyses, etc. Mais, si Charlotte attendait d’avoir tout finit pour se reposer, elle allait attendre longtemps … Elle allait simplement attendre le jour où elle ne serait plus PDG. Et Trisha n’osait imaginer la raison. Ce fut donc pour cela qu’elle semblait un peu triste de voir son amie refuser son offre, mais … Elle l’a compris.

Néanmoins, après un court silence, Charlotte sembla se raviser. D’un seul coup, surement après qu’une mouche (bienveillante) l’ai piqué, elle haussa les épaules puis revint sur sa décision. Là, le sourire de la scientifique revint, et elle fut ravie d’entendre que son amie prenait, pour la première fois, une décision aussi spontanée ! Parfois, c’était nécessaire et recommandé. Comme pour la présente situation. Fermant son dossier, Trisha descendit du bord de la table et rajusta son tailleur, attendant alors que la patronne finisse son coup de fil. Elle n’allait pas regretter sa décision, car Trisha était, généralement, une très bonne hôte. Les temps étaient durs, mais de fait de son statut au sein de la Neo Corp. elle disposait d’un cadre de vie un peu plus confortable que les autres habitants.

Ainsi, quand Charlotte finit, Trisha lui sourit. « Avec grand plaisir ! » Répondit-elle à la patronne. Trisha rassembla aussi ses affaires, puis accompagnée de Charlotte, prit alors le chemin de la sortie. En temps normal elle serait passée à son bureau pour déposer ce tas de paperasses, mais elle ne voulait pas faire trop voyager Charlotte dans les locaux, par peur qu’elle ne revienne à nouveau sur sa décision. Les deux femmes déambulèrent dans les couloirs jusqu’à l’accueil, qui menait à l’entrée principale de la tour. Trisha et Charlotte sortirent donc du grand bâtiment, et purent ainsi respirer un autre air que celui de la Neo Corp. cela ne voulait certainement rien dire, mais ça faisait toujours du bien de voir autre chose que le bureau.

« Je parie que tu n’as pas dû venir ici depuis un bout de temps, je me trompe ? » Dit-elle sur le ton de plaisanterie, alors qu’elle rejoignait la dite voiture. Tout était donc prêt, et la perspective d’une très bonne soirée se concrétisait ! C’était aussi, pour Trisha, l’occasion de se vider l’esprit à son tour. Pas de manigances, pas de tracas ; ce soir, elle voulait juste passer un bon moment avec une amie, qui elle aussi avait besoin de se détendre. Et quoi de mieux qu’un bon diner pour cela. À force, cela allait finir par rappeler à Trisha comment était-elle une grande consommatrice de soirée et de diners autrefois … Avant que toute cette situation n’arrive.


Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Under pressure [Trisha] |

Revenir en haut Aller en bas

Under pressure [Trisha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Bright Town :: Neo Corporation Tower :: Board Room-
TopBottom
Ouvrir la Popote