AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Contexte & Evénements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:42

Contexte et Evénements


San Francisco, ville célèbre à travers le monde.

Septembre. Une grave explosion survenue en ville a secoué le pays et alerté le gouvernement américain : on pense immédiatement à un attentat. Des militaires sont dépêchés sur place, les autorités enquêtent. Ça n'a pas l'air d'un attentat. Par contre, l'incident a eu d'autres conséquences... Dans la population de San Francisco, des étranges cas de mutations sont apparus. Des cas qui affolent le gouvernement. Une mesure drastique est alors prise : la ville est mise en quarantaine pour endiguer le phénomène et l'étudier. On parle de gens qui deviennent mutants. Plus personne ne peut sortir de la ville, les militaires qui surveillent les barrages ont ordre de tirer à vue. C'est une situation sans précédent. En ville, la population se déchire entre personnes considérées comme saines et les mutants que les autorités traquent.

Comment la situation va-t-elle évoluer ? Quand l'isolement prendra-t-il fin ? Que sont exactement ces mutations ? A vous de le découvrir...


► San Francisco évolue au fil des mois, à mesure que la mise en quarantaine se prolonge. Des factions au sein des factions, des conflits intestins, la ville sombre peu à peu dans le chaos. Des mutants se dissimulent parmi les citoyens. Des mouvements extrémistes ou non naissent tant dans la Bright Town que dans les quartiers délabrés. Les soupçons planent sur la cause de l'incident...
Finalement, Shutdown allie aussi bien post-apocalyptique un soupçon futuriste, fantastique avec toutes ces mutations, city et huis-clos. Un forum à la croisée des genres qui saura en charmer plus d'un.

► Contexte ::  L'Incident
► Contexte :: Shutdown (+ 3 mois)
► Event ::  Un hiver létal (+ 6 mois)
► Event :: Un printemps en effervescence (+ 9 mois)
► Event :: La nuit tombe sur San Francisco (+ 12 mois)



Dernière édition par Agent Mutagène le Jeu 18 Juin - 10:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:44

Trois jours avant l'Incident

Alicia Brown fronça les sourcils, exhala l’air de ses poumons pour chasser le stress et pénétra dans la salle de conférence où Gallagher avait finalement accepté de la rencontrer.
— Miss Brown, vous voici enfin ! Puis-je vous servir quelque chose à boire ?
Elle secoua la tête, déclina poliment, lèvres pincées. Il se contenta donc de se servir lui-même un verre de scotch avant de se laisser choir dans un moelleux fauteuil de cuir et indiqua à la journaliste qu’elle pouvait prendre place.
Avant qu’elle ne pût ouvrir la bouche, le PDG de la Neo Corp prit la parole :
— Miss Brown, je sais déjà où vous voulez en venir : les rumeurs sont infondées. Pourquoi donc mènerais-je des recherches secrètes, avec des cobayes humains, et toutes ces horribles choses dont vous n’avez cessé de m’accuser ? C’est tout à fait ridicule.
— Que vos scientifiques meurent d’une pathologie inconnue est donc un pur hasard ? persiffla-t-elle en retour.
— Allons, Alicia – vous permettez que je vous appelle Alicia ?
Il ignora l’œillade furieuse qu’elle lui jeta et poursuivit :
— Je trouve la mort de votre père des plus regrettables et cela m’afflige beaucoup ; c’était un homme de génie et un très bon ami. Ne salissez pas sa mémoire et ses travaux en lançant des accusations à l’aveugle, voulez-vous ?
Elle se leva d’un bond furieux et, aussitôt, Gallagher pria un homme de la sécurité et sa secrétaire de gentiment la raccompagner à la sortie de la Neo Tower. Alors, seulement, une fois seul dans la salle, il décrocha le téléphone qui, depuis un moment déjà, vibrait dans sa poche :
— Allo ?
Je crois qu’on a un problème.




Zone 0

La terre trembla sous les pieds de Jason Everwood, et il haussa un sourcil perplexe.
— Shérif !
Jason se tourna vivement vers celui qui venait de l’interpeller, qui n’était autre que Sean, son adjoint. Nouveau haussement de sourcil ; Jason n’était pas d’humeur particulièrement loquace, ce jour-là.
Les téléphones du commissariat se mirent à sonner.
— Je hais les catastrophes naturelles, maugréa Jason en enfilant son manteau.
— Sauf que cette catastrophe n’a rien de naturel, souligna Sean, sur ses talons. Miller, contacte l’armée !
À peine eurent-ils mis le nez dehors que, déjà, le vent de panique soufflait sur la ville. Un nuage de fumée orangée s’élevait au loin entre les immeubles, une odeur âcre, inconnue et définitivement chimique flottait dans l’atmosphère. Une fois sur place, tout n’était que chaos ; les équipes de pompiers ne savaient plus où donner de la tête. Bâtiments détruits, parc incendié, personnes blessées, tout n’était qu’un amalgame de désastre et de désespoir.




Une heure après l'incident

Le rugissement des hélices de l’hélicoptère de l’armée avait toujours suffoqué Eryn, en dépit du casque qui couvrait ses oreilles. Elle leva un énième regard interrogateur sur le Lieutenant Drake Carter, qui, enfin, s’adressa à ses hommes, sa voix grave quelque peu parasitée par le vrombissement de l’engin et le vent.
— Comme vous le savez déjà, nous avons affaire à une explosion en plein cœur de San Francisco. Nous sommes envoyés en éclaireurs dans le cadre d’une mesure contre-terroriste. Notre mission consiste à trouver l’origine de l’explosion et combattre une éventuelle menace terroriste. Si aucune menace ennemie se trouve dans la zone, vous aiderez les autorités à sécuriser la zone et sauver autant de vie civiles que possibles.
Tous écoutèrent attentivement le lieutenant Carter alors qu’il exposait la stratégie de quadrillage de la zone et autres instructions ; c’était un membre des forces spéciales rodé, un supérieur respecté, admiré, qui avait toujours su créer une relation de confiance avec ses hommes. Sans aucun doute, une carrière brillante l’attendait au sein de l’armée américaine, en dépit de son sombre caractère.




Douze heures après l'incident

Jason et Drake se fixèrent, chacun évaluant l’autre. La situation semblait enfin reprendre un semblant de normalité ; si les équipes de secours étaient encore sur le terrain, les membres importants de la communauté de San Francisco s’étaient enfin réunis.
Depuis les bureaux d'emprunts situés juste à côté de la zone dévastée, chacun pouvait voir les ravages. De lassitude, Adam, le maire, se passa une main sur le visage. Alors que les conversations autour de la vaste table tournait sur l’organisation des jours à venir, le relogement des gens qui habitaient dans la zone, et la décision curieuse du gouvernement de ne laisser sortir personne de la ville tant que le composant chimique inconnu n’était pas identifié, Eryn, qui montait la garde, laissa son regard dériver par la fenêtre.
—  Messieurs, appela-t-elle soudain d’une voix blanche.
Drake, sachant que jamais sa subordonnée n’interromprait une réunion sans une raison plus que valable, se leva pour la rejoindre et regarda à son tour dans la direction indiquée. Bientôt, tous furent au poste, sidérés.
Le téléphone du maire sonna :
Adam, c’est Jeffrey. On a un problème dans les labos ; il semblerait qu’une partie des personnes exposées en examen aient développé d’étranges capacités.
Le maire resta sans voix alors que, sous ses yeux, les hommes du lieutenant Carter maîtrisaient non sans mal une jeune femme qui lançait des flammes en se contentant de tendre les mains.




Quinze heures après l'incident

Jake et Connor Caldwell levèrent les yeux vers l’écran géant, imitant une grande partie de la population réunie sur la place bondée. La tension dans l’atmosphère était palpable, tandis que les hauts parleurs retransmettaient le discours du maire.
« Chers citoyens, je vous appelle tous à la prudence. Les forces de l’ordre recrutent, toute aide est la bienvenue. Cela n’est malheureusement pas de mon ressort ; la ville est, je le rappelle, entourée de forces armées qui n’hésiterons pas à faire feu si quelqu’un essaie de la quitter. Tant que le problème des supposées mutations ne sera pas réglé, nous resterons en quarantaine. J’invite tous les individus sujets à des anomalies à se rendre au plus vite auprès de la police afin que nous puissions vous soigner. J’en appelle à votre solidarité et votre soutien. La communauté de San Francisco doit impérativement rester soudée pour survivre à ces épreuves… »
Jake entraîna son petit frère à sa suite. Il en avait assez entendu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:46

Un mois après l’incident

« … C’est ainsi que la Neo Corp. et son dirigeant veillent sur la ville de San Francisco : en fournissant des vivres pour tous et en travaillant main dans la main avec l’ordre nouvellement créé des Peacekeepers. En les équipant de la toute dernière technologie anti-mutant, le Neo Serum, nous vous offrons la perspective d’un retour à la normale. N’oubliez pas que les Peacekeepers recrutent, et que toute information récoltée est la bienvenue. »
Charlotte Hawkins éteignit l’écran plat qui ornait le mur du bureau de Jeffrey. Cette vidéo était bateau et rasoir, mais les agents du marketing et les forces de l’ordre soutenaient que c’était le meilleur moyen d’atteindre la population. Dissimulant sa lassitude sous une couche de professionnalisme appliqué, elle s’adressa à son supérieur :
— Ce spot vous convient-il, monsieur Gallagher ?
Bientôt, il serait diffusé dans toute la ville. Comme beaucoup d'autres.



Eryn se sursauta lorsque, de rage, Drake Carter jeta le téléphone à relais satellite à travers la pièce délabrée.
— Que se passe-t-il ?
— Ils ne nous laisserons pas partir.
Drake se frotta les tempes avec lassitude, avant de poursuivre :
— Le gouvernement veut mon rapport sur la situation, en collaboration avec le shérif et Gallagher, afin de pouvoir prendre des mesures adaptées. En attendant, c’est la quarantaine.
Eryn pinça les lèvres et échangea un regard inquiet avec ses équipiers présents. L’ambiance lugubre sembla imprégner l’équipe des Forces Spéciales jusqu’aux os.
— Vous avez un plan, lieutenant, souffla quelqu’un.
Ce n’était pas une question, mais une certitude de la part de ceux qui surveillaient ses arrières depuis des années. L’équipe, soudée dans le malheur, observa son leader avec avidité, ce besoin constant de savoir que, toujours, quelqu’un prendrait une décision. Carter hocha la tête et sonda ses hommes, pour lire dans leurs regards cette confiance sans faille.
— On va libérer la ville des mutants.
Et il passa ainsi de longues heures à élaborer une stratégie militaire et à convaincre ses hommes qu’il valait mieux les tuer que les livrer à la Neo Corp. Car il n’avait aucune confiance en ce Gallagher autour duquel les soupçons gravitaient, même sans preuves.



Les mains profondément enfoncées dans les poches de son jeans, Jake Caldwell s’apprêtait à prendre une décision qui allait changer sa vie. La disparition de Connor, son frère, embarqué par ces ordures de Peacekeepers et probablement livré à la Neo Corp. lui avait fait prendre conscience de la précarité de la situation. Les mutants, les mutants comme lui, seraient traqués sans relâche. Pas seulement par les forces de l’ordre ; la rumeur courrait que les forces spéciales cherchaient à éliminer les mutants de façon nettement plus radicale.
Les mutants, pour survivre, avaient besoin de vivre en communauté.
Ils avaient besoin d’un leader.
Et il deviendrait ce leader.




Deux mois après l’incident

Eryn Blake errait, désemparée. Elle avait quitté le lieutenant Carter et le reste des forces spéciales, ou plutôt des Hunters, lorsqu'ils avaient commencé à employer sa mutation pour reconnaître les mutants. Sa mutation. Elle avait contracté le virus. Elle était devenue ce qu'elle chassait. Elle ne pouvait plus regarder son lieutenant en face. Elle ne pouvait plus regarder personne en face.
Un craquement la fit sursauter et elle pivota, en position de défense, tous les sens en alerte. Jake Caldwell, plus loin, leva les mains en signe d'apaisement.
— Excuse-moi.
Eryn plissa les yeux, sans bouger.
Jake baissa doucement les mains. Il en avait vu, ces derniers temps, des gens comme elle. Des gens exclus. Qui erraient de cette façon dans les zones oubliées.
— Tu as l'air perdue.
Des gens abandonnés.



Ezra Williams tira sur sa veste de costume et rajusta ses lunettes de soleil. Il ne regrettait pas de travailler pour la Neo Corp. en ces temps de crise sans précédent. Non seulement sa vie n'avait pas beaucoup changé malgré la mise en quarantaine, mais il ne manquait de rien et son nouveau poste lui convenait parfaitement. Il avait beau être agent de terrain, se charger uniquement de recueillir des informations sur les mutants n'était pas un travail contraignant. Il lui permettait d'assouvir sa curiosité.
Son regard fut attiré par un jeune homme d'une vingtaine d'années, brun, à l'air incontestablement nerveux. Il avait les épaules voûtées en marchant, les mains dans les poches, et jetait de fréquents coups d'oeil autour de lui. Personne ne faisait attention à lui. Mais Ezra, lui, avait appris à faire attention à ce genre de signes. Lorsqu'il vit le garçon entrer dans un immeuble, Ezra eut un sourire et sortit son portable pour envoyer un message rapide à quelques collègues et informateurs. Il aurait le nom de ce jeune en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Bientôt, si ce jeune s'avérait bien être un mutant trop nerveux pour être sain, des policiers entreraient dans son appartement pour l'embarquer. Comme tant d'autres.



Bras croisés, Aria Blake regarda deux collègues Peacekeepers emmener un jeune homme qu'ils avaient arrêté et maîtrisé. Elle avait elle-même participé à la traque, certes facile, et en était satisfaite : elle commençait à faire ses preuves.
Son regard fut attiré par Sean Montgomery, l'adjoint du shérif, qui observait lui aussi la scène. Son léger froncement de sourcils n'échappa pas à Aria qui le rejoignit, s'adressant comme à son habitude à lui avec un amusement teinté de moquerie.
— On passe sa vie à arrêter des criminels et on éprouve des remords à le faire aujourd'hui ?
Sean fronça les sourcils de plus belle en la remarquant, puis tourna à nouveau la tête vers le prisonnier qui disparaissait dans le commissariat. Il paraissait s'adresser à lui-même lorsqu'il répondit :
— Ce garçon n'est pas un criminel.
Aria haussa un sourcil.
— J'ai entendu dire qu'il est le frère du chef mutant. C'est une bonne prise.
Sean haussa les épaules.
Il devrait s'y faire. Le travail des policiers est maintenant d'arrêter des mutants en plus des criminels.




Trois mois après l’incident


C'est à vous d'écrire l'histoire de la Zone Shut Down, désormais.

Vous pourrez trouver les événements à la suite, au fil des mises à jour du forum !

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:50

Six mois après l'incident


L’hiver s’abat sur San Francisco. Rude. Brutal, même. Pour les habitants de la Bright City, la perspective de la chute des températures et des blizzard n’a rien d’exceptionnelle, mais pour ceux qui errent dans les quartiers désertés, cachés parmi les décombres et les logements insalubres, la saison s’annonce létale.

Citizens, braves habitants de la Bright City : des échos vous parviennent, chaque jour, les Peacekeepers ramènent des corps inertes et glacés. Aviez-vous des proches terrés dans la Seamy Area ? Si oui, s’agirait-il de l’un d’eux ? Vous sentez-vous concernés par le sort des hors la loi ?

Neo Corp., c’est la panique à bord ! Le patron n’est pas content du tout. Non seulement Gallagher voulait récupérer les mutants vivants pour les traiter, mais en prime, la situation ébranle le semblant de société qu’il s’était évertué à maintenir ! C’est donc la pleine effervescence ; il faut absolument trouver une solution aux mutations.

Peacekeepers, plus démunis que jamais… Car oui, vous n’êtes plus que de sinistres croque-morts ! La traque est pauvre, vous ramassez plus de cadavres gelés qu’autre chose. Jamais le moral des troupes n’a été aussi bas. Pourtant, vous essayez d’aider ces gens ! Désormais, les appréhender peut sûrement leur sauver la vie. Et en même temps, vous n’avez jamais été aussi haïs alors même que la menace des Hunters, rumeur toujours plus vivace, vient en rajouter à vos soucis…

Mutants recherchés et autres criminels… oui, vous ! Vous êtes en première ligne de cette intrigue ! Et pour dire : saurez-vous survivre dans ce froid glacial ? Trouverez-vous refuge ? Ou préféreriez-vous vous rendre ? La communauté mutante de Jake Caldwell vous paraît-elle être une véritable échappatoire ? En tout cas, la popularité du leader est en chute libre, la survie est bien plus difficile et les petits coins encore chauffés si rares…

Hunters, vous avez tout ce qu’il faut pour survivre : un complexe alimenté en électricité pour planque, de l’équipement, un entraînement spartiate. La période n’est pas très agréable, mais vous allez vous en sortir. Pour vous, la fin du confort viendra avec le beau temps, vous le savez ; une fois l’hiver passé, les autorités s’intéresseront vraiment à vous. La Bright vous fermera ses portes et les Peacekeepers chercheront à vous arrêter. Alors, pour vous, le rude hiver est synonyme de préparatifs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:53

Neuf mois après l'incident

Le shérif reposa le combiné. C'était comme s'il venait de prendre dix ans d'un coup. Son adjoint s'approcha, sans dire un mot. Il savait qu'il se passait quelque chose de grave. Tout comme il savait que si c'était urgent, Jason aurait aussitôt réagi. Non, c'était quelque chose de plus grave, et contre laquelle ils ne pouvaient rien dans l'immédiat. Le chef des Peacekeepers tourna la tête vers lui, comme s'il venait de noter sa présence, et hocha la tête.

« Convoque tout le monde, et trouve moi une radio qu'on puisse communiquer avec tous. »

Sean blêmit. Convoquer tout le monde pouvait signifier beaucoup de choses, mais dans tous les cas, ça ne présageait rien de bon. Il s'exécuta, choisissant le grand terrain d'entraînement comme lieu de meeting afin d'accueillir plus de monde. Lorsque le shérif fit son apparition sur l'estrade improvisée, un silence religieux se fit sans même qu'il n'eut besoin de hausser la voix.

« Je ne vais pas y aller par quatre chemin. Il y a eu un pépin à Alcatraz. »

Un concert de murmures anxieux fit frémir les rangs, avant de mourir aussi vite.

« Vous le savez presque tous, mais Alcatraz a toujours eu la priorité dans les opérations de ravitaillement présidées par la Neo. Ils ont toujours eu tout ce qu'ils désiraient, et sans jamais qu'on puisse y jeter un œil. Ils ont utilisé des forces de sécurité privées, tout ça, sans nous consulter. La seule chose que je savais d'Alcatraz, c'était une partie de leurs procédures. Et elles étaient béton. Les gardiens envoyés là-bas avaient tous une formation conséquente, et la plupart venaient de Guantanamo. S'échapper... »

Cette fois, Sean fut obligé de rappeler au silence les Peacekeepers qui s'étaient tous mis à parler en même temps.

« S'échapper aurait dû être impossible. Mais une femme a réussi. Comment ? Le rapport que j'ai reçu dis qu'elle s'est jeté à l'eau. Elle aurait du mourir... Mais elle est réapparu de l'autre côté de la rive. Les gardes là-bas ont ouvert le feu, mais ne l'ont pas touché. La garnison... toute entière... une vingtaine d'hommes bien entraînés... ils n'ont pas pu l'arrêter. Il y a trois morts, quelques blessés. »

Un des policiers en présence leva une main gantée, et le shérif s'interrompit pour lui donner la parole.

« On sait quelle mutation elle possède ? »

« J'y venais. Quand on l'a arrêtée et envoyée là-bas, on ne savait pas. Eux ont trouvé : modulation cellulaire. Ça veut dire qu'elle peut fusionner avec presque tout et n'importe quoi. Y compris vous, moi, ou le Neo Serum, ajouta le shérif en voyant l'incompréhension —et la peur— dans le regard de ses hommes. On va avoir du boulot, acheva-t-il dans un silence religieux. »

Les policiers se regardaient déjà entre eux, s'apprêtant à partir rejoindre leur poste. Seul Sean remarqua l'expression soudainement figée de son patron. Il n'eut pas le temps de faire un pas de plus vers lui. Le shérif implosa. A sa place, la détenue 47.


Dissensions


Ce fut une belle cérémonie, dans les règles de l’art, le cimetière de Grace Cathedral baigné par les rayons du soleil printanier.
Jason Everwood avait été un homme aimé.

Et probablement haï, aussi.
Le maire venait d’apprendre que la Détenue 47 avait un vrai nom : Sonya Ashlow. Et Jason Everwood était celui qui avait mené à bien son arrestation. Il avait donc sur les bras une terroriste mutante, une bombe à retardement, selon les études de la Neo Corp. La Détenue 47 ne pourrait pas vivre bien longtemps, ses cellules étaient bien trop instables.

Adam avait sous ses yeux tous les documents sur l’évasion. En face de lui se tenaient Sean et Jeffrey Gallagher. Ils venaient de mettre à plat un plan pour essayer de contenir la vague de panique et, le PDG de la Neo Corp. – son  insupportable cousin, soit dit en passant – avait présenté son nouveau projet pour la ville avec le même enthousiasme excentrique que d’ordinaire.

« Je ne pense pas que ton invention soit la priorité actuelle, Jeff. »
La voix d’Adam claqua, âprement.

« Bien sûr que si. Ça va donner aux gens autre chose à penser. »

Comment s’assurer qu’une autre évasion ne surviendrait pas ? Comment arrêter cette femme, dont la modulation cellulaire avancée avait absorbé le Neo Serum ? Elle avait déjà réussis à échapper à Alcatraz et avait tué le Shérif au milieu de tous les Peacekeepers et avait encore réussis à filer, non sans réduire un peu plus les effectifs sur son passage.

Adam décida d’ignorer son cousin.
S’accoudant à son bureau, il se pencha vers Sean, tout en s’efforçant de rester maître de lui-même.

« Montgomery. Je veux la Bright gardée jour et nuit, les citoyens prévenus et contenus. Je veux que cette évadée soit arrêtée dans les plus brefs délais. Par tous les moyens possibles. Compris ? »

Le plan était d’une évidence enfantine, mais Adam avait l’œil pour jauger les gens. Et Sean ne paraissait pas trempé du même acier que Jason l’avait été. Saurait-il ordonner l’exécution de cette femme ? Et tenir ses hommes ? Seul le temps le dirait.


Les Neo Drones

Dans les coulisses,

Jeffrey Gallagher échangeait des propos taquins avec une petite journaliste fébrile. Alicia Brown et son éternel scepticisme n'avaient qu'à bien se tenir.

« Où sont mes lunettes de soleil ? »

Il balaya les remarques sur l’inutilité de lunettes de soleil pour un tel événement, qu’il fallait faire preuve de sérieux. Beaucoup lui donnaient du « monsieur Gallagher » pour ensuite s’évertuer à lui faire des recommandations sur sa conduite. C’était lui le patron, bon sang ! Lui le génie qui, avec son équipe de chercheurs, avait enfin mis au point sa plus merveilleuse invention.

Lunettes dernier cri – du moins, quand il y avait encore une notion de tendance et de mode à San Francisco, ça commençait à remonter – enfin sur son nez, il gravit l’estrade et fit face aux caméras.
Tous les habitants de la Bright étaient réunis pour l’occasion. Les Peacekeepers encadraient cette foule, les bons vieux agents de Dawn, son sauveur, veillaient à la sécurité du PDG. Tout allait pour le mieux.

« Chers citoyens de San Francisco, » il aimait commencer avec ces accroches qu’il piquait bien volontiers à Adam pour lui faire de l’ombre.

« Les temps ont été difficiles. La catastrophe, la quarantaine, l’incident d’Alcatraz, la mort de notre bien aimé Shérif… »
Enfin, lui, le Shérif, ça lui importait peu, Jeffrey était convaincu que Sean Montgomery ferait un capitaine des Peacekeepers bien plus malléable que cette tête de mule de Jason. Il esquissa néanmoins un sourire triste, surtout à l’adresse de Tyler qui venait de perdre son père. Charlotte lui avait longuement expliqué que c’était la chose « humaine » à faire. Tout comme laisser s’étirer cet agaçant silence en signe de deuil.

« La Neo Corp vous offre désormais l’espoir. »

Un petit drone vint léviter près de son oreille et le murmure du moteur qui le propulsait était comme une symphonie aux oreilles de Gallagher.

« Nous vous présentons les Neo Drones, le fruit de nos recherches acharnées. Leur but ? Filtrer les particules mutagènes qui polluent l’atmosphère de San Francisco. Mesdames, messieurs. Ceci est un premier pas vers la fin de la quarantaine ! »

Les applaudissements vinrent.
Gallagher s’inclina, avant de laisser place aux experts en la matière pour expliquer comment les drones allaient tous les sauver et leurs autres possibles utilisations.


Dernière édition par Agent Mutagène le Jeu 18 Juin - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements | Jeu 18 Juin - 10:54

Douze mois après la catastrophe



Une mort qui va tout changer

La nouvelle a eu l’effet d’un ouragan en ville : Jeffrey Gallagher, PDG de la Neo Corporation, est mort hier.

Il a été attaqué dans ses propres appartements, au sein de la pourtant très surveillée Neo Tower, par une mutante qui s’était échappée d’Alcatraz et qui semait la terreur en ville. Personne ne sait avec exactitude ce qu’il s’est passé, si ce n’est que la secrétaire personnelle de Gallagher, Charlotte Hawkins, était présente pendant le drame. Elle a cependant refusé de s’exprimer.

Jeffrey Gallagher est l’homme qui a permis à beaucoup d’entre nous de continuer à vivre le plus normalement possible malgré la mise en quarantaine, en créant notamment de l’emploi. Mais il est également l’homme à controverse qu’on accuse de faire preuve d’inhumanité, en faisant arrêter des mutants et en leur faisant  subir des expériences douteuses pour le compte de la science. Se chuchote même en ville qu’il serait le grand responsable de l’accident du laboratoire survenu il y a maintenant un an.

Alors, Gallagher : héros mort en martyr ou mystificateur de première qui nous a tous berné de son vivant ? La question subsiste à l’heure où San Francisco vit son plus grand bouleversement depuis la mise en quarantaine.

Alicia Brown


Les mutants passent à l'attaque


Un an s’est déjà déroulé depuis le début de la mise en quarantaine et… nous sommes toujours en quarantaine. Les esprits, doucement mais sûrement, commencent à s’échauffer en même temps que le soleil de cet été.

Nous pouvons même observer la création d’une alliance de mutants extrémistes, visiblement bien décidés à ne pas se laisser marcher sur les pieds et à prendre le contrôle de la ville maintenant que Jeffrey Gallagher est mort, laissant derrière lui une Neo Corporation sonnée. Ce groupe extrémiste de mutants en cavale est passé à l’action lundi dernier, en attaquant le convoi de livraison pour en voler toutes les denrées normalement destinées aux citoyens de la Bright. Voler aux riches pour le compte des pauvres… Assistons-nous à la naissance d’un Robin des Bois des temps modernes ou allons-nous juste être les victimes de futurs pillages en masse ?

Alicia Brown


Hawkins, PDG !

Citation :
Testament du grand et honorable Jeffrey J. Gallagher

  Je soussigné moi-même, monsieur Jeffrey John Gallagher,
  Domicilié à San Francisco,
  Président Directeur Général de la Neo Corporation fondée par Harrison Gallagher ;

  Lègue à mademoiselle Charlotte Grace Hawkins,
 Ma chère secrétaire en chef multitâches, que j'ai souvent rêvé comme épouse aimante ou comme objet de mes fantasmes de chef d'entreprise excentrique et génie à ses heures perdues :

  Le poste de PDG de la Neo Corporation, la totalité de mes fonctions et l'intégralité de la Neo Corporation Tower, en pleine propriété.

  Fait le [DATE], à Neo Corporation Tower, San Francisco.
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Contexte & Evénements |

Revenir en haut Aller en bas

Contexte & Evénements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Beginning :: Laws & Chronicles-
TopBottom
Ouvrir la Popote