AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

A. Skylar Micelli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 20:21




Aymrick Skylar Micelli


feat. Darren Criss


Identité


Âge: 20 ans

Occupation: Astrophysicien

Contamination: Mutant

Pouvoir éventuel: Anesthésiste : Le petit bouclé a développé un don assez spécial qui consiste à priver quelqu'un de toute sensation. Cela vaut en premier lieu pour tout ce qui touche aux douleurs. D'un simple contact, Skylar sera en mesure de faire disparaître n'importe quelle douleur. Attention, cela ne signifie pas que la source sur problème est réglée, cela apaise seulement. Au stade où il en est, car après tout n'oublions pas que cela ne fait que quelques mois, Skylar n'est capable d'une telle prouesse qu'en gardant contact avec la personne ou l'animal. Mais à quel prix...
Ce prix, Skylar ne l'avoue pas. Il est cependant assez aisé à deviner ; la douleur de l'être vivant passe dans son corps, et y restera aussi longtemps qu'il gardera le contact ( et, plus tard, aussi longtemps qu'il soulagera la personne, tout simplement ). C'est un risque majeur pour le petit brun, car il pourrait bien littéralement mourir de douleur à trop forte dose. Car à chaque fois, son corps doit s'en remettre. De plus, prenez un exemple très simple, mais qui vous donnera une idée de la dangerosité de son don : admettons que vous ayez une jambe cassée. Skylar vous touche : votre douleur se transfère à lui. Imaginez maintenant que vous marchiez sur cette jambe : toute la douleur qui se serait écoulée de cela se transférera immédiatement à Sky ! Une question vous brûle certainement les lèvres : qu'advient-il alors si une personne est mourante, mais en atroces souffrances ? Il peut la toucher, absorber sa douleur. Il ne mourra pas en même temps que la personne, aussi longtemps qu'il ne dépassera pas ses limites. Inutile de vous dire que dans le cas de Skylar, le risque est décuplé car lui qui répugne voir de la souffrance chez autrui, il se sacrifierait bien volontiers pour quiconque ayant besoin d'être soulagé !
Maintenant une autre facette de son don. Qui reste à venir seulement, mais qui est intéressante à développer. Il sera également capable de s'attaquer aux sens de la vue, de l'ouïe, du touché, du goût et de l'odorat. En revanche cette capacité ne pourra en aucun cas lui permettre de décupler ses propres sens.

Personnalité:  Skylar Micelli. Il y a tant à dire sur lui, et si peu à la fois. La première chose qu'il vous faudra savoir, c'est que Skylar n'a, littéralement, jamais été heureux. Je ne m'épancherai pas trop sur les détails tout de suite, afin de vous laisser en découvrir un peu plus sur lui lorsque je vous conterai son histoire, mais comprenez ceci : jamais Skylar n'a eut le droit d'exprimer une opinion. Jamais il n'a été autorisé à prendre la moindre décision. Jamais il n'a pu se rebeller. Il a tenté. Une fois. Maladroitement qui plus est. Et ce jour là il reçut, de la part de son propre père, un châtiment démesuré, et dont il se souviendra à jamais. C'est la raison pour laquelle Skylar restera toujours un enfant. Peut-être pas en apparence, bien que plus d'une fois ses mimiques et ses réactions vous rappelleront celles d'un enfant ou d'un petit animal, mais mentalement.
Et pourtant. Pourtant il existe un paradoxe incroyable entre cet homme-enfant et ce qu'il est capable de faire. Skylar n'a jamais eut droit à l'erreur. En quoi que ce soit. Son père s'en est assuré, car à la moindre maladresse du petit Micelli, ce dernier recevait une correction qu'il n'aurait pourtant pas mérité. Alors non, Skylar n'est pas un génie. Il est juste un enfant qui s'est vu contraint d'apprendre, encore et toujours. A un point tel qu'il a réussi à se convaincre qu'il aimait cela, et que c'est devenu une routine pour lui. Une routine qui n'était pas bien compliquée, car Skylar est né hypermnésique : il lui est impossible d'oublier. Ce qu'il voit, ce qu'il lit, ce qu'il entend restera gravé à jamais en lui, sans que jamais il ait la possibilité d'oublier. Et puisqu'il n'a jamais eut personne - pas réellement du moins - avec qui parler, presque chaque moment libre de la vie de Skylar fut dédiée au travail. Et c'est ainsi que le petit bouclé est capable de parler beaucoup de langues ( l'italien, sa langue maternelle, mais aussi l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol, le russe, le polonais, le portugais, le finlandais, le chinois/japonais, le grec, le latin.. ), ce qui pose parfois problème, car, tête en l'air qu'il est, il lui arrive parfois de parler, de penser, et même d'écrire en une autre langue, sans qu'il s'en rende compte. Celui lui arrive le plus souvent lorsqu'il est réfléchit intensément, ou encore lorsqu'il est paniqué. Pas à chaque fois, mais oui.. ne vous étonnez pas s'il vous répond un jour en russe ou en allemand, c'est tout à fait normal ! Quoi qu'il en soit, vous l'aurez compris, Skylar est très intelligent. Son travail le prouve d'ailleurs ! Après tout, qui peut se targuer d'obtenir le job d'astrophysicien à 20 ans seulement ?
Que puis-je vous dire d'autre ? Skylar est, sans aucun doute, le jeune homme le plus gentil que la Terre ait jamais porté. Il irait vous décrocher la Lune si vous le lui demandiez. Il veut toujours aider tout le monde, et croit profondément en la bonté humaine. Incroyable n'est-ce pas, quand on pense que jamais personne ou presque ne s'est un jour montré gentil avec lui ? Oui, Skylar aime les gens. De base, le petit brun aime tout le monde, et quand bien même cette personne se montrerait-elle affreuse envers lui... et bien... je ne dis pas qu'il l'apprécierait toujours autant. Mais il parviendrait à se convaincre qu'il y a une bonne raison à cette méchanceté. Et il sera toujours convaincu qu'une bonne dose d'amour est capable de tout guérir. Et cet amour, il s'efforce de le donner, à tout le monde. La différence, c'est que personne ne le lui rend, et tout le monde, toujours, profite de sa gentillesse et de sa naïveté. Quand ce n'est que cela... car plus d'une fois, les actes de ses camarades ont largement dépassé la manipulation lâche et traître. N'oubliez pas que la race humaine est la race la plus cruelle au monde... Notez cependant un détail important. Skylar Micelli aime peut-être tout le monde sur cette terre, mais une seule et unique personne fait exception à cette règle. Le monstre qui hante ses nuits, celui qui constitue sa plus grande peur : son père.
Mais revenons-en à son caractère d'enfant voulez vous ? Car il y a deux ou trois petites choses à noter, comme le fait que non, Skylar n'est pas bipolaire même si ses passages du joyeux au triste pourraient vous faire penser le contraire. Mais tel un petit enfant, il passe rapidement d'une émotions à un autre. Par exemple, si vous lui criez dessus, il pleurera et sera triste. Donnez lui une peluche deux minutes plus tard, ajoutez un sourire, et vous aurez droit à un Skylar heureux, qui aura " oublié " sa mésaventure. Non... oublié n'est pas le terme exact. Disons plutôt qu'il n'y pensera plus, mais qu'elle restera toujours gravée quelque part au fond de sa mémoire... Ce qui m'amène pourtant au point suivant : il est facilement influençable. Vous savez, quand vous dites à votre enfant " n'accepte jamais d'entrer dans la voiture d'un inconnu, même si il dit qu'il est ami de papa/maman ", " ne suit pas quelqu'un, même si il te dit qu'il a un bonbon ", bref le genre de prévention que les parents s'acharnent à répéter à leur enfants ? Il serait parfois bon de les rappeler à Skylar, car lui qui a une confiance aveugle en quiconque se montrera un peu gentil avec lui, je vous affirme qu'il est facilement influençable, et que même à son âge, on ne devrait pas le laisser errer tout seul dans les rues. D'autant plus qu'il se laisse toujours faire ! Rien que maintenant, lorsque de grandes brutes viennent le frapper, qu'importe la raison, jamais Skylar ne se défend. Il se roule en boule par terre, en pleurs, et se laisse faire. Je ne vous dis pas le nombre de devoir qu'il fait pour les autres, le nombre de fois où il boit l'eau de la cuvette des toilettes, le nombre de bleus qu'il a un peu partout sur le corps. Je ne vous parlerai même pas de ses cicatrices, pour la majeure partie infligées par son père, et je vous laisserai imaginer en ne vous disant que ceci : il y a une raison bien précise pour laquelle Skylar n'a jamais porté de manches courtes, même sous une chaleur de 40° en été. Et son refus de se montrer torse nu dépasse le stade de la pudeur, même s'il faut avouer qu'il est bien le garçon le plus pudique que vous puissiez connaître ! Il n'oserait pas même dire à un garçon qu'il le trouve beau !
Oh d'ailleurs, je crois ne pas en avoir fait mention : Skylar est gay. Détail ? Nooooon. Du tout. Surtout pas dans son histoire. Mais une fois encore, vous comprendrez mieux en lisant... Un peu de patience n'a jamais tué personne...

Physique: La première chose que l'on remarque chez Skylar sont ses grands yeux marrons. Pour les plus avisés d'entre vous, si vous les regardez bien, vous y décèlerez un mélange surprenant d'émerveillement et de tristesse quasi permanent. Vous ne pourrez faire sans également remarquer son air innocent qui n'est que la surface émergée de l'iceberg ; comment se douter après tout qu'un jeune homme puisse être aussi naïf et connaître si peu de la vie ? Puis évidemment, dernier détail mais non des moindres : ses petites bouclettes brunes ! Skylar a une chevelure quasiment indomptable, et ce n'est pas faute d'avoir essayé maintes et maintes fois ! Il lui arrive parfois de mettre du gel, lorsqu'il doit se présenter à quelqu'un d'important notamment, mais en général, vous le verrez avec les cheveux un peu en bataille et plein de soyeuses bouclettes avec lesquelles on a envie de jouer !
Que dire d'autre... ? Skylar est petit. Du haut de son mètre soixante treize, il se fait aisément dépasser par les autres mais ça ne le dérange pas. Après tout, c'est plus facile de se terrer dans un coin lorsque l'on est petit que lorsque l'on ressemble à une asperge !
Du point de vue habillement, vous verrez presque toujours Sky avec un noeud-pap et des couleurs plus ou moins flashies selon les moments. A ce niveau là, c'est vraiment du feeling : tout lui va ! Vous ne le verrez cependant jamais porter de manches courtes ou de pantacourt, car ce que vous verriez en dessous vous ferait frémir : un nombre presque effrayant de cicatrices, de bleus, parfois même de brûlures. Et si cette simple idée vous rend déjà malade, je ne vous décrirai pas l'état de son dos...

Opinions


Impact de la situation: Skylar est quelqu'un qui s'habitue à tout, même à ce qui ne lui plaît pas. Alors cette situation, aussi nouvelle, inconnue et effrayante soit-elle... Skylar s'y est adapté. Ayant toujours vécut dans une forme de peur qu'il ne remarquait plus vraiment, le petit bouclé ne fait plus la différence entre les méchants qui voudront lui faire boire l'eau de leurs toilettes et ceux qui voudront s'en servir comme sujet scientifique. Il sait simplement que son pouvoir nouvellement acquis fait partie du top trois des choses à ne jamais révélé ou montrer à qui que ce soit. Sa mutation lui fait peur, il ne la comprend pas bien et ne sait pas jusqu'où il peut aller. Mais comme on dit, lorsque la vie vous donne des citrons, faites en de la limonade, et c'est exactement ce que le jeune Italien fait : il est capable de soulager les gens, et pour cela il est heureux d'être utile et de pouvoir enfin venir en aide à quelqu'un. Quant à son opinion sur toute cette folie qui s'est écoulée de l'incident, n'oubliez pas que Skylar Micelli n'a jamais même eut le droit de penser par lui même. Toute cette histoire lui échappe quelque peu, il n'en comprend pas tous les détails, pas plus qu'il ne comprend en quoi il est mal d'avoir un gène quelque peu différent des autres. Il en a simplement conclus que les gens avaient peur de ce qu'ils ne connaissaient pas et que dans un sens, il était légitime qu'ils veuillent se débarrasser de leur peur. Pourtant, il suffiraient que les gens apprennent à connaître les mutants pour comprendre qu'il n'y a pas plus à craindre chez eux que chez quelqu'un d'autre. Ils restent les mêmes qu'avant... N'est-ce pas ?

Soi réel



Pseudonyme: Phoeby
Comment avez-vous connu ce forum: Grâce à une gentille madame qui ne devrait pas tarder à arriver dans les prochains jours !
Autre chose ?: Pas faire bobo à Skyou !



Shut Down soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par A. Skylar Micelli le Dim 5 Avr - 19:07, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 20:24


Histoire


Not Alone.

I've been alone. Surrounded by darkness. I've seen how heartless the world can be...

L'histoire de notre jeune ami commence en Italie, à Florence plus précisément, et à une date étrangement très significative, puisque le petit Micelli vit le jour un 29 février. Or comme chacun sait, le 29 février n'existe qu'une fois tous les quatre ans, ce qui revient à dire que trois ans sur quatre, l'anniversaire de Skylar n'existe pas... et lui non plus. C'est tout du moins l'une des " gentillesses " dont l'a toujours gratifié son père, et que Skylar a fini par croire. Cela prend du sens pour lui. Comment quelqu'un peut-il exister s'il n'a même pas une date d'anniversaire réelle ? Mais revenons en au tout début voulez vous ? Quand la vie de Skylar n'était pas encore vouée au désespoir et à la maltraitance. Quand il était encore ce petit bébé déjà si adorable et si pur, ignorant de la rudesse de ce monde. Il ne s'en souvient pas, mais à sa naissance, les premiers mots de sa mère ne furent pas pour lui, mais pour son père. Une phrase qui annonçait ses malheurs à venir : « Je te préviens, Diego. Tu n'as pas intérêt à lever la main sur lui aussi. »

I've seen you crying. You felt like it's hopeless. I'll always do my best to make you see...

Laissez moi vous parler un peu de Diego Micelli avant de continuer. C'est un homme lâche et traître, qui n'a jamais osé lever la voix contre quelqu'un de plus influent que lui, mais qui  ne s'est jamais gêné pour battre sa femme - et plus tard, son fils -, ou pour se montrer malpoli envers n'importe qui d'autre. C'est un alcoolique, et un fou. Un être abject qu'on ne peut pas comprendre, et que l'on n'a pas même l'envie de comprendre un jour. Arabella Calvetti venait d'une famille ni très riche ni très pauvre, et avait été contrainte d'épouser cet homme. Mariage arrangé, une tradition familiale que ses parents avaient tenu à perdurer. Ils n'avaient pas hésité à faire le malheur de leur fille pour de l'argent... Et c'est pourquoi Arabella, la mère de Skylar, avait épousé Diego Micelli. Mise enceinte rapidement, elle n'osa pas le quitter malgré ce qu'il lui faisait subir. Car elle savait qu'il parviendrait à avoir un droit de garde sur son enfant. Elle voulait à tout prix protéger Skylar.
Et c'est ce qu'elle parvint à faire de son vivant du reste ! Elle ne pouvait pas le protéger de tout, et plus d'une fois Skylar subit les critiques haineuses de son père, plus d'une fois il entendit sa mère hurler et pleurer sous les coups de son époux, plus d'une fois il fit des cauchemars à cause de cela. Mais Arabella avait réussit... de son vivant, jamais Diego ne leva la main sur Skylar. L'envie ne manquait pas, et il faillit plus d'une fois de le frapper. Mais elle s'interposa toujours. Et toujours elle subissait le double du châtiment qu'aurait subit son fils. Et jamais elle ne le reprocha à Skylar. Parce qu'il n'y avait rien à reprocher. Parce que ce n'était pas sa faute. Il était une victime, comme elle.
Tout le monde croit que Skylar ne s'en souvient pas plus que cela. Tout le monde croit que, tout hypermnésique qu'il soit, cela faisait tellement partie intégrante de son quotidien que le petit bouclé ne doit plus faire la " différence " entre chacun de ces moments. Ces personnes ont tort. Il se souvient de chacune et les différencie toutes. Mais il est vrai qu'il y a un léger voile entre l'avant et l'après.
Son premier... réel souvenir d'enfance. Celui lui qui l'a le plus marqué. Ce fut la mort de sa mère. Ou peut-être devrais-je dire meurtre ? Skylar avait sept ans, et... à première vu, il s'agissait d'une soirée comme les autres. Son père avait trop bu, lançait des propos injurieux envers sa femme et son fils, et Skylar sursautait violemment à chacune de ses paroles, paniqué, tout tremblant. Arabella voulu le faire manger dans la cuisine, mais Diego s'y opposa, exigeant qu'ils mangent tous à table. Mais l'appétit de Skylar était définitivement coupé, et il ne mangea presque rien, ce qui suscita une nouvelle colère démesurée chez le paternel qui se mit à crier de plus belle. Arabella s'interposa... pour la toute dernière fois. Elle osa lever la voix, lui disant de laisser Skylar tranquille, et qu'il n'avait qu'à partir s'il n'était pas heureux ici. Puis d'un ton plus doux, elle dit à Skylar d'aller se coucher, et lui promit d'aller le rejoindre dans quelques minutes. Chaque soir, elle venait et lui chantait une chanson, ou lui racontait une histoire. Chaque soir, elle trouvait un moyen de l'endormir sans qu'il ait peur que le monstre de ses jours n'apparaisse également dans ses nuits. Elle lui disait que le monde des rêves était le seul monde où jamais personne ne pourrait venir l'embêter. Qu'il serait heureux s'il s'endormait. Qu'il pourrait s'inventer un monde qui n'appartiendrait qu'à lui seul. Puis elle restait près de lui pour le rassurer, et il parvenait à s'endormir paisiblement.
Mais rien de tout cela ne se produisit ce soir là. Ce soir là, Skylar s'en tint au schéma habituel : salle de bain où il se lavait et se brossait les dents, puis sa chambre, où il se réfugiait sous ses couvertures, attrapait son ours en peluche et le serrait très fort contre lui pour se rassurer jusqu'à ce que sa maman ne vienne. Mais les cris en bas se faisaient beaucoup trop violents. Des assiettes volaient, des chaises tombaient, des vitres se brisaient. Le claquement du fouet se fit entendre plusieurs fois, les pleurs de sa mère aussi. Skylar n'avait jamais assisté à ce genre de scène. Il les avait toujours entendu, et croyez moi si je vous  dis que c'était déjà bien assez. Mais ce soir là. Ce soir là, il commença à descendre les marches des escaliers. Ce soir là, il alla se réfugier dans le placard en dessous des marches. Ce soir là, il vit son père battre sa mère, jusqu'à ce qu'elle ne respire plus. Apeuré, désespéré, Skylar ne pouvait que rester là, sans rien dire. Que pouvait-il faire ? Il n'était qu'un enfant qui n'avait jamais eut son mot à dire. Il serra son ours en peluche si fort qu'il s'en faisait mal, et s'allongea par terre en regarda sa mère. Leur regard se croisèrent, un regard de désespoir. Il voulait aller dans les bras de la seule personne qui l'ait aimé. Il voulait à la fois la consoler et se consoler lui même. Mais il ne pouvait pas. Il avait bien trop peur. Et son père continuait. Puis il y eut un dernier coup de pied. Un dernier soubresaut. Et Skylar était officiellement seul, livré à lui même. En proie à un monstre qu'il ne pouvait combattre. On dit que les contes de fée ne disent pas aux enfants que les dragons existent, car les enfants le savent déjà. On dit que les contes de fées expliquent aux enfants que l'on peut vaincre ces dragons. Mais cela... on ne l'avait jamais expliqué au petit brun.

Baby, you're not alone ! 'Cause you're here with me !

Diego Micelli était tellement saoul qu'il ne pensa ni à déplacer le corps, ni à vérifier si Skylar n'avait rien vu. Il se contenta de monter son gros tas de graisse dans sa chambre et s'endormit dès qu'il eut touché le matelas. Skylar quant à lui, rampa jusqu'au corps meurtris de sa pauvre mère et alla se mettre tout contre elle en pleurant. Il ne voulait pas croire qu'elle n'était plus là. Il le savait. Il en avait pleinement conscience. C'était comme ce chiot qu'il avait un jour ramené à la maison. Son père avait appuyé très fort sur la gorge du malheureux animal, et il avait cessé de respirer. Mais comment pouvait-il être mort quand il était pourtant là plein de vie juste avant ? Mais il y avait plus important que cela. Skylar pensait qu'elle l'avait abandonnée. Il ne lui en voulait pas. Il avait vu tout la scène, il savait que ce n'était pas sa faute. Mais elle n'avait pas tenu parole. Elle l'avait abandonné. Elle n'était pas venu le rejoindre.
Son corps se refroidissant vite, il tenta de la réchauffer, comme si cela pourrait changer quelque chose. Comme si, en la réchauffant, elle ouvrirait à nouveau les yeux, lui sourirait et le serrerait dans ses bras. Il tenta tout. De la couvrir. De lui parler. De la réveiller. Mais rien n'y fit. Vers 4 ou 5 heures du matin, Skylar embrassa une dernière fois la joue de sa maman, et remonta, son ourson dans les bras. Cette fois, il avait réellement peur. Peur de tout. Peur du moindre bruit. Peur de sa propre respiration. Plus personne n'était là pour le protéger, ni pour le réconforter. Sa maman lui manquait. Quelques heures plus tard, il entendit son père se lever. Caché sous les couvertures, il trembla brutalement, encore plus quand la porte de sa chambre s'ouvrit. Son père venait le réveiller pour lui ordonner de rester coucher jusqu'à 9 heures. Skylar ne tarda pas à comprendre pourquoi. En deux heures, Diego s'était débarrassé du corps, mais il lui avait fallu un certain temps pour trouver quoi en faire visiblement. Quand Skylar se leva, son père lui annonça que sa mère avait quitté la maison, qu'elle l'avait abandonné car il était un mauvais fils, une loque humaine dont personne ne voudrait et qu'il devrait s'y faire. Skylar eut la bonne idée de ne rien dire. Il eut la bonne idée de tenir sa langue. Après lui avoir fait ranger la maison et jeté tous les débris de verre, son père lui fit faire ses valises. En bon lâche qu'il était, il quittait le pays. Rapidement.

And nothing's ever gonna bring us down 'cause nothing can keep me from lovin' you, and you know it's true...

Ils partirent donc pour l'Amérique, ou plus précisément Sacramento, là où, pour sûr, personne ne les reconnaîtraient. Après avoir passé une semaine à l'hôtel, Diego trouva un appartement à louer qui fut leur nouvelle résidence. Il força Skylar a apprendre l'anglais, bien qu'il ne prenne pas cette peine lui même. Et comme Skylar n'apprenait pas assez vite à son goût, il le frappa, pour le forcer à apprendre plus vite. Pour le forcer à mieux faire. Cette suite d'événements - la mort de sa mère, le déménagement et les nouvelles violences de son père à son égard - furent le déclencheur. C'est ce qui créa en notre petit brun cette poussée de haine pour son père ; la seule qu'il aurait de sa vie. Et la seule qui ne le quitterait jamais également. Les années passèrent sans que la situation de Skylar ne s'améliore. Il subissait sa vie au lieu de la vivre, mais il n'avait d'autre choix que de s'en accommoder.

It don't matter what'll come to be, our love is all we need to make it through...

Et puis un jour. Un jour, Skylar eut pour la première - et la dernière - fois le courage de prendre sa vie en main. Voyez vous, dans l'esprit de Diego Micelli, le chemin de son fils était tout tracé : il l'avait déjà fiancé de force à une jeune fille italienne, notamment parce qu'il savait pertinemment que son fils était attiré par la gente masculine et que, non content de ne pas pouvoir supporter « ces erreurs de la nature », il était plus que ravit de voir son gamin souffrir. Il l'avait aussi destiné à la carrière de chirurgien, une fois encore pas uniquement pour tout l'argent que Sky pourrait lui rapporter, mais aussi parce qu'il savait pertinemment que le petit brun serait malheureux à vie avec un tel métier. Petit bonus, il comptait bien vivre aux crochets de son fils et de sa future épouse jusqu'à ce que mort s'en suive ( et pas forcément la sienne... ). Skylar connaissait le plan. Depuis des années, il lisait des livres de médecine dont chaque mot s'incrustait automatiquement dans sa mémoire. Depuis des années il suivait un cursus scientifique, depuis des années il n'avait même pas pu se distraire réellement, ou en cachette. Et comme la plupart du temps, son père finissait par le découvrir, cela en revenait à tendre le bâton pour se faire battre...
Mais à cette période de sa vie, Skylar était arrivé à un tournant fondamental : choisir sa future université. Oh bien sûr, il savait très bien où son père voulait qu'il aille, et c'était bel et bien le plan auquel il avait prévu de se tenir... jusqu'à ce jour où le petit brun rouvrit sa boite à souvenirs, cachée dans trou dans le mur que personne n'avait décidé de refermer et où les araignées faisaient souvent leur nid, à son plus grand dam. Cette " boîte " à souvenir n'était en réalité qu'une petite enveloppe qui renfermait une photo : celle de sa mère. Il n'y avait pas touché depuis des années, car il avait peur que son père ne la voit et ne l'arrache. Vous pouviez tout prendre à Skylar, mais pas cette photo.
Voir cette photo de sa maman fut le déclencheur, c'est ce qui le poussa à fuir pendant la nuit. Pour la première et la dernière fois de sa vie, Skylar brisait les règles et faisait quelque chose pour lui. Mais n'oublions pas qu'il s'agit de Skylar, et ce dernier partit sans prendre de vêtements, de nourriture ou même d'argent. Enfin... il avait bien cinq dollars en poche, mais il n'irait pas loin... ! Il n'avait veillé que sur une seule chose : la fameuse photo. Le jeune homme traîna dans les rues une grande partie de la nuit, mais continua toujours d'avancer. Il ne savait pas où il allait, mais une chose était certaine : il y allait. Il n'avait pas peur, cette situation n'était pas bien différente de d'habitude : seul, dehors, dans le froid, et il devrait probablement dormir dans l'herbe, à moins qu'il ne se trouve une petite niche pour chien inhabitée. Finalement il grimpa dans un arbre, une habitude qu'il avait développé aux cours des années, et se mit à regarder les étoiles. Il joua avec les feuilles comme on joue avec les cheveux de quelqu'un et se mit à parler à son arbre en pointant une étoile du doigt. « Celle là, c'est ε Pegasi. C'est la quatre vingt quatrième étoile la plus brillante ! Et là bas, c'est α And ! » Et Skylar continua ainsi pendant des heures, à désigner des étoiles, les nommer, raconter leur histoire, décrire des constellations... Voilà ce qui était fait pour le petit brun. Voilà ce qu'il aimait.

Now I know it ain't easy. But it ain't hard trying, everytime I see you smiling...

Une voiture passa, puis une autre... jusqu'à ce qu'une jeune femme ne se gare non loin de l'arbre de Skylar, ayant repérer le petit bouclé accroché à une branche tel un panda. Quelques minutes plus tard, Sky était descendu pour la rassurer et elle l'emmenait jusqu'à San Francisco, la première ville qui était venue à l'esprit de l'italien lorsqu'elle lui avait demandé où il comptait se rendre. Pour être honnête, cette jeune femme avait simplement eut pitié du brun, de son air si innocent et enfantin et de ses paroles si étrangement semblable à l'enfant que son visage laissait transparaître. Elle faisait sa bonne action de la nuit dirons nous, mais elle ne comptait pas s'attarder plus que cela sur son cas. Et c'est ainsi que Skylar fut lâché dans les rues de San Francisco...
Vous vous demandez sans doute ce qu'il se passa à Sacramento le lendemain matin, lorsqu'un Diego avec une gueule de bois infernale hurla après un Skylar absent ? Et bien... en premier lieu, il fulmina de rage. Cette plaie n'était jamais là quand on avait besoin d'elle, c'était un boulet et une erreur de la nature ! Mais après avoir fait le tour de la maison pour retrouver son esclave, il en conclut qu'il avait dû le perdre quelque part dans la ville la veille au soir. « Bon débarras... » en avait-il conclut.

And I feel you so close to me... And you tell me : « Baby, you're not alone !  'Cause you're here with me ! And nothing's ever gonna bring us down 'cause nothing can keep me from lovin' you ! And you know it's true ! It don't matter what'll come to be our love is all we need to make it through... »

Les premiers jours de Skylar à San Francisco ne furent pas si différent de ce qu'il vivait chez son père. Il errait dehors dans le froid, dormait dans des coins d'herbe, et se faisait tabasser pour avoir mis les pieds dans une ruelle malfamée par des gangs. Il avait même réussi à se faire prendre ses cinq malheureux dollars ! Mais il y eut un vieil homme. Il y a toujours un vieil homme ! Il y a toujours cette personne qui changera tout, comme si la vie, après vous avoir fait descendre plus bas que terre, vous récompensait d'avoir tenu le coup et vous accordait un moment de répit avant de vous faire souffrir davantage. Alaric Wellington était un homme pas si différent de Skylar. Sa vie lui avait réussit, pendant un temps, mais au moment où les deux se rencontrèrent, il n'était plus qu'un vieil homme à la retraite délaissé de ses enfants, inconnu de ses petits enfants, et à deux doigts de se faire mettre en maison de retraite par sa propre fille qui voulait avoir la paix. Il se levait le matin sans en connaître la raison, et se demandait chaque chaque jour que Dieu lui accordait pourquoi il n'était pas encore mort dans son sommeil. La réponse se trouva un jour là, pile sur son paillasson, à l'endroit où il retrouvait normalement son journal. La réponse s'appelait Skylar Micelli.
Et oui. Contre toute attente il était là, dormant à poings fermés avec la photo de sa mère, dont il s'était remémoré la voix pour parvenir à dormir en toute tranquillité. Mais il avait le sommeil très léger, et il suffit que le vieillard s'approche de lui pour le réveiller en sursaut. Et tandis qu'il se confondait le excuse, Alaric l'apaisa et l'invita à entrer. Il lui fit prendre une douche, lui donna quelques vieux vêtements en attendant d'aller lui en acheter de nouveaux et lui offrit à manger. Un vrai repas ! Et Skylar avait même le droit de se resservir ! C'était comme un rêve éveillé pour lui. Il s'émerveillait du moindre goût, de la moindre nouveauté. Oh bien sûr il avait lui même cuisiné, et puisque son cerveau ne lui permettait pas d'oublier quoi que ce soit, il se souvenait très clairement du goût des petits plats de feu sa mère, mais cela faisait des années qu'il n'en n'avait plus mangé un seul. Ce jour là, chacun avait retrouvé quelque chose : Alaric avait retrouvé le goût à la vie, et le plaisir de ne pas être seul, d'être avec quelqu'un qui l'appréciait et prenait soin de lui ; Skylar, ce que cela faisait d'avoir quelqu'un qui semblait tenir à vous. Quelques heures plus tard, après qu'Alaric eut tirer les vers du nez du petit brun, il fut convenu qu'il reste vivre avec lui.

I still have trouble. I trip and stumble trying to make sense of things sometimes... I look for reasons, but I don't need 'em all I need is to look in your eyes... And I realize... !

Cette nouvelle ne fut que moyennement appréciée de la famille Wellington, mais il y virent un avantage : ils n'auraient plus à faire de visite mensuelle pour " vérifier " si tout allait bien ( tu parles, ils venaient, sonnaient, repartaient ! ). Skylar passa deux magnifiques années là bas. Alaric se comportait en grand-père gâteau et apprenait à Skylar beaucoup de choses. Il lui apprit à conduire, le fit entrer à l'université pendant une année, et le fit même découvrir à certaines de ses connaissances. Skylar n'avait pas besoin de huit années d'études pour devenir astrophysicien : il n'avait besoin que de huit mois. Il su faire ses preuves et, contre toute attente, pu obtenir un job qui lui convenait, qui lui plaisait. Et même lorsqu'il allait travailler, il refusait de laisser Alaric tout seul : ils y allaient ensemble ! Alaric n'était peut-être pas doué pour les astres, mais il s'y connaissait en sciences, et apprenait autant au petit italien qu'il en apprenait au vieil homme. Alaric était fier de Skylar. Il fut le seul à qui Sky raconta toute son histoire. Il fut le seul en qui il eut entièrement confiance, comme on fait confiance à un membre de sa famille. Alaric comprenait toutes les facettes du bouclé, il savait ce qu'il avait enduré, il comprenait son comportement enfantin, et tout cela ne le rendait que plus fier. Car il croyait en ce petit homme au si grand coeur, cette force de la nature que rien ni personne ne saurait raisonner, que pas même la vie ne parvenait à abattre. Et pourtant, ce n'était pas faute d'essayer... Et la Vie, jugeant que Skylar avait eut suffisamment de répit pour le moment, décida comme d'un commun accord avec la Mort de lui retirer son bonheur si nouvellement acquis.

Baby, I'm not alone ! 'Cause you're here with me ! And nothing's ever gonna take us down... 'cause nothing can keep me from lovin' you ! And you know it's true, it don't matter what'll come to be our love is all we need to make it through...

Une substance chimique se répandit dans l'air, dévastant tout sur son passage, créant une nouvelle espèce d'Homme, rééquilibrant l'ordre naturel en éliminant une partie de l'ancienne version. Alaric fit partit de " l'ancienne version ". Mais la Vie et la Mort avaient encore un tour dans leur sac, voire peut-être deux. Car oui, Skylar s'en sortit vivant, différent, mais en vie. Ceci fut leur premier coup. Le second fut le pire de tous, car Alaric parvint à rester en vie jusqu'à l'hospital, jusqu'à ce que Skylar puisse venir le voir. Et lorsqu'il toucha la main du vieil homme, il ressentit une brûlure telle qu'il n'en n'avait jamais connu auparavant. Comme si chaque partie de lui se consumait doucement. Alaric lui, s'était détendu soudain. Lorsqu'il rompit le contact la première fois, il comprit alors ce qu'il venait de faire : il avait ôté la douleur de son ami. Son pronostique vital était engagé, il ne survivrait pas. Mais pour tous ces bons moments passés ensemble. Pour toutes ces fois où Alaric s'était montré gentil et attentionné. Pour avoir été comme un père ou un grand-père. Pour l'avoir aimé. Skylar lui prit à nouveau la main et garda ce contact jusqu'à ce que le vieil homme rende l'âme.

Oh, 'cause you're here with me... And nothing's ever gonna bring us down cause nothing, nothing, nothing can keep me from lovin' you ! And you know it's true ; it don't matter what'll come to be you know our love is all we need...

La fin de l'histoire ? Il n'y en n'a pas encore. Car contre toute attente, Aymrick Skylar Micelli s'est toujours avéré être un survivant. Pour le moment il n'est pas le plus heureux des hommes, malgré qu'il ait un jour trouvé le courage de se libérer de l'emprise de son père. Sa vie s'est améliorée sous un côté, sous un autre, elle est toujours aussi affreuse. Mais c'est sa vie et il l'accepte, car il n'est habitué qu'à cela. Et pourtant, Skylar Micelli ne change pas. Il reste un homme bon, honnête, généreux, envers absolument tout le monde. Saurez vous encore résister à ce petit être adorable ? Oserez vous le faire ?

Our love is all we need
To make it through...


Dernière édition par A. Skylar Micelli le Lun 6 Avr - 12:21, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 21:50

Coucou, et bienvenue parmi nouuuus ! o/
Bon courage pour ta fiche, et surtout n'hésite pas si tu as des questions, je suis à ta disposition ^_^


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 21:52

Hiiiiii ! Une admin ! J'avais besoin d'une admin ! o/
Merciiii ♥ Compte sur moi pour te Mp, je vais avoir désespérément besoin de toi xDDD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 21:54

Fais donc, fais donc ! ♥


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Big Boss Secretary

Féminin

MESSAGES : 947
FEAT : Diane Kruger

Points : 1573

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Charlotte G. Hawkins
Big Boss Secretary
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 22:04

Un collègue agit
Bienvenuuuue ! Bon courage pour la suite de ta fiche tongue


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Jeu 2 Avr - 22:06

Oui mais attend de voir le coco... xDDD
Merciiiiii ♥

EDIT : Finalement t'as plus de collègue ! o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Big Boss Secretary

Féminin

MESSAGES : 947
FEAT : Diane Kruger

Points : 1573

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Charlotte G. Hawkins
Big Boss Secretary
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Ven 3 Avr - 23:41

Oh mince, je viens de voir ton EDIT >< Tant pis xD


Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Ven 3 Avr - 23:49

Disoulée ! Mais de toute manière, vous ne l'auriez pas aimé comme collègue ! Personne ne l'aime jamais :(
Revenir en haut Aller en bas
avatar

First in Deed

Masculin

MESSAGES : 627
HUMEUR : Vigilante
FEAT : Jeremy Renner

Points : 1625

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Anderson Dawn
First in Deed
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Sam 4 Avr - 14:01

Bienvenue à toi ! Bon courage pour le reste de ta fiche =)


Get down ! Show me your hands ! Police !

Through Unity, Peace, Honor, Valor, Allegiance. Today
Tomorrow, Forever, Together
We Rise. Together We Prevail.
Forward Unto Dawn
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Sam 4 Avr - 14:32

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Resolute Soldier

Féminin

MESSAGES : 175
HUMEUR : Nostalgique
FEAT : Gal Gadot

Points : 530

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Olivia Lazar
Resolute Soldier
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Dim 5 Avr - 19:10

Très intriguant, ce personnage ! Bienvenue parmi nous, Skylar I love you


HUNTER IS BADASS ✽
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Dim 5 Avr - 19:13

Merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Lun 6 Avr - 12:22

J'ai fini ma fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cold-Blooded Hunter

Féminin

MESSAGES : 100
HUMEUR : Froide
FEAT : Luanna Perez Garreaud

Points : 488

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Shura Kiryll
Cold-Blooded Hunter
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Lun 6 Avr - 13:14

Bienvenue parmi nous, j'espère que tu vas te plaire ici pig


We are the warriors that built this town
We all are living in a dream, but life ain't what it seems, oh everything's a mess, and all these sorrows I have seen, they lead me to believe, that everything's a mess ♫
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Want More ?


Invité
Invité
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Lun 6 Avr - 13:18

Merciiii :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli | Lun 6 Avr - 17:00

Ta fiche est validée !

Te voilà paré à affronter l'univers de Shut Down !

Un personnage avec une histoire bien triste, mais qui sera certainement très divertissant de croiser en RP ! C'est avec joie que je te valide, mon petit Sky ! ^_^

Sous peu, nous allons t'ajouter ta couleur et recenser ton avatar !

Pense bien à :
♦ Remplir ta fiche de profil en fonction de ton personnage (la partie contact aussi !)
♦ Générer ta fiche de roleplay (toujours dans le profil ^_^)
♦ Créer ta fiche de suivi dans la Treasure Box
♦ Faire ta demande de rang !
♦ Propose ta frimousse pour l'icon box !

Et en plus...
♦ Les Caprices de l'Agent Mutagène te permettront de bénéficier d'un quatrième RP, où les mises en situation seront imposées par le Maître du Jeu. Idéal pour les surprises, l'action ou encore la bonne intégration à l'intrigue actuelle du forum !
♦ Et quand tu as tout bon... Les demandes de RP n'attendent que toi ! ♥

Si tu as des questions ou des suggestions supplémentaires, tu peux te rendre dès maintenant dans la catégorie Ask & Tell, ou encore mpotter les membres du staff !

Bon jeu parmi nous ! ♪


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: A. Skylar Micelli |

Revenir en haut Aller en bas

A. Skylar Micelli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Beginning :: Records :: Registers-
TopBottom
Ouvrir la Popote