AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Warning: You Might Be Losing Control...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Warning: You Might Be Losing Control... | Mer 7 Jan - 20:38


La température monte...

Hum, qui donc va croiser la route de la détenue en cavale ?

Sasha s'est terrée dans une ruelle pour échapper à une patrouille de Peacekeepers. Mais il s'avère que, là, dissimulée dans l'obscurité, se tient l'évadée d'Alcatraz et, dans son empressement, la jeune mutante rentre en collision directe avec elle.

Le contact est déroutant, électrisant. Sasha commence à perdre le contrôle de sa mutation.


Survivrez vous à cette rencontre ?

♦ C'est Sasha puis Dante !
♦ Dante viendra se terrer dans ce coin aussi. Il n'a pas le choix : aider Sasha avant que les Peacekeepers vous repèrent.
♦ Entre 300 et 700 mots par posts. Bonus de 50 points supplémentaires si une réponse est postée toutes les 48h !
♦ Une intervention de l'Agent Mutagène pourrait bien survenir : les effets sur la mutation de Sasha ne sont pas du ressort des joueurs.
♦ Une question, un doute ? N'hésitez pas à nous contacter !

On vous souhaite un bon jeu... Uhuhuhuh...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

Féminin

MESSAGES : 32
HUMEUR : Vengeresse
FEAT : Summer Glau

Points : 411

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Détenue 47
Narrator
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Mer 7 Jan - 20:39

Contact.
Choc.

Fusion fugace.

Sonya sent toute la chaleur s'échapper de son corps, soudain, pour aller alimenter la mutation de la personne qu'elle avait heurté de plein fouet.

Froid.
Horreur.

Elle recule de quelques pas. Contemple l'atroce oeuvre. Juste une gamine. Ce n'était qu'une gamine, victime tout comme elle.

Que tout cesse. Que tout cesse une bonne fois pour toute.

Mais ne pas mourir en vain.

La vengeresse reprend sa route, ignorant la culpabilité qui lui noue les tripes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Jeu 8 Jan - 11:59

Ces maudits Peecekeepers. Sasha les avait repérés juste avant qu’ils ne la voient. Elle avait maintenant l’habitude de leurs rondes, à force de les subir. Elle avait voulu profiter un peu de la lumière du soleil et du printemps naissant, mais voilà maintenant qu’elle devait trouver un endroit où se cacher. Cela faisait partie de son quotidien sauf qu’elle ne s’y faisait toujours pas, elle qui adorait pouvoir sortir comme elle le voulait, quand elle le voulait.

Rodée à  l’exercice, dans un quartier qu’elle connaissait plutôt bien, Sasha finit par bifurquer dans une ruelle sombre : personne n’irait la chercher là. Afin de vérifier qu’elle était bien seule cependant, l’adolescente sortit un briquet de la poche de sa veste. Ce geste était devenu presque anodin : alors qu’il y a quelques mois encore, Sasha refusait catégoriquement d’utiliser sa mutation, elle avait plus ou moins surmonté cette crainte dans des circonstances qui restaient exceptionnelles. L’ennui et le froid de l’hiver avaient eu raison d’elle, de même que les insistances de son frère qui lui demandait sans cesse de s’entraîner pour maîtriser ce « don » parce que c’était vital pour sa survie. Elle craignait toujours de faire une bêtise, de provoquer un incendie ou pire, mais  sortir son briquet et attraper la petite flamme dans la paume de sa main était devenu un geste de plus en plus simple à force, et c’était la seule chose qu’elle savait faire avec sa pyrokinésie. Ca, et la faire disparaître. Jamais elle ne s’amusait à agrandir cette flamme, à la projeter quelque part. Elle ne se sentait pas capable de maîtriser ça, de même qu’elle avait encore peur de l’étendue de sa mutation. Si la Neo Corp. trouvait le moyen de la supprimer, elle serait la première à tester leur remède miracle même si son frère serait contre.

La petite flamme lui permit de s’enfoncer plus loin dans la ruelle sans qu’elle ne remarque quelque chose de suspect. Alors, elle se retourna pour vérifier ses arrières, tout en continuant d’avancer à reculons sur quelques mètres. Cruelle erreur : Sasha percuta alors quelqu’un, qui semblait venir de nulle part. Elle ne put néanmoins se concentrer sur cette personne : sans comprendre pourquoi, parce qu’elle n’avait pas l’impression que le choc fut bien violent, elle sentit son corps s’enflammer. La flamme qu’elle tenait dans la paume de sa main s’affola et Sasha se sentit comme oppressée. Le souffle court mais reprenant peu à peu ses esprits, le choc s’étant atténué, elle se retourna à nouveau. Elle put apercevoir une silhouette qui s’enfuyait déjà.

Sasha n’eut pas le temps ensuite d’analyser ce qu’il s’était réellement passé. Elle sentait que quelque chose n’allait pas : un picotement dans la paume de sa main, chose qu’elle n’avait ressenti qu’une seule fois, quand sa mutation s’était déclarée la première fois. Plus perturbée par la flamme qu’elle avait crée que par ce qu’il venait de se passer, l’adolescente reporta son attention là-dessus. La flamme avait pris en intensité, alors qu’elle ne l’avait jamais souhaité. Et c’est en essayant de la faire disparaître qu’elle se rendit compte avec effroi qu’elle avait perdu tout contrôle. Elle avait beau refermer sa main, comme elle le faisait en temps normal, rien n’y faisait : cette flamme ne lui obéissait plus, et la panique la gagna.

Sasha secoua la tête, refusant de le croire : elle maîtrisait ça d’habitude ! Ce n’était pas possible. Pourquoi elle, pourquoi maintenant ? Les Peecekeepers finiraient par remarquer cette lumière, c’était garanti. Il fallait qu’elle trouve une solution, mais elle était tétanisée : si elle s’enfuyait, qu’arriverait-il ? Si elle ne se calmait pas, qu’est ce qu’elle était capable de faire ? Elle n’avait aucune réponse, et c’était bien ce qui lui faisait le plus peur. Tout le travail effectué sur elle-même, sur l’acceptation de sa mutation, sur le contrôle qu’elle en avait, tout disparaissait. Elle se sentait revenir sept mois en arrière, elle était de nouveau la gamine affolée, perdue, comme si elle n’avait pas évolué. Dos au mur, elle multipliait les tentatives pour faire disparaître cette maudite flamme, la peur au ventre. Elle avait complètement perdu le contrôle d’elle-même et de cette flamme, elle le savait.

Spoiler:
 



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Jeu 8 Jan - 22:44

Fuir
 C’était la première fois qu’il se trouvait dans cette situation. Bien sûr il avait abandonné sa maison et ses parents, mais ce n’était pas pareil.
  Cette nuit, c’était le danger et l’urgence qui faisait battre son cœur.

  Il avait dû s’aventurer dans les bas-fonds de la Seamy, le Black Market. Il fallait qu’il s’y approvisionne régulièrement, mais il détestait cet endroit. Il sentait le danger y rôder, et pour une fois ce n’était pas de Peacekeapers dont il était questions, mais plutôt de la longue suite des âmes damnées des souterrains. Des gens on ne peut moins recommandables, mutants ou non, qui n’hésiteraient certainement pas à lui arracher son sac ou a le capturer pour le vendre au plus offrant, à savoir les Peacekeapers ou les hunters.
  A chaque coin de bâtiment, il s’arrêtait et entrait pendant quelques secondes dans sa transe, maintenant familière, pour vérifier que personne n’arrivait. C’était peut-être un peu paranoïaque de sa part, il ne pensait pas être fiché ou que ce soit en tant que mutant, et sa dernière rencontre de nuit c’était finalement soldée par une discussion autour de quelques gâteaux, mais il ne voulait prendre aucun risque.
   Et il avait eu raison.

   Les lourdes bottes martelèrent le pavé humide, éclaboussant leurs voisines déjà souillées de terre et de boue. Il sentit la toile rêche des uniformes ainsi que la rugosité du Kevlar des gilets pare-balles. Les casques  épais et mats aux mentonnières serrées. Le tissu tendu des sangles attachées aux fusils, des mains gantées agrippées au métal désespérément froid.

  Quatre Peacekeapers arrivaient directement sur lui. La surprise le fit trébucher alors qu’il se retournait et il se rua dans la ruelle la plus proche.

  Un instant d’hésitation, des oreilles se tendirent, des regards s’échangèrent. Un imperceptible signe du menton, avant que quatre hommes, alourdis par leur équipement de métal de cuir et de tissu, accélèrent brusquement le pas pour dépasser un coin de mur.

  Ils l’avaient vu.
  A peine un pied disparaissant derrière le mur, mais c’était suffisant. Il musela rapidement son pouvoir et se mit à courir, les bruits qu’il entendit derrière lui lui indiquèrent que les policiers l’avaient imité. Maintenant, ça allait se jouer à qui serait le plus endurant et le plus malin.
  Il ne connaissait pas vraiment cette partie de la Seamy Area, mais c’était un véritable dédale de ruelles. Il bifurquait autant qu’il le pouvait, sautant par-dessus divers débris, et s’enfonçant de plus en plus profondément dans le labyrinthe, ses Minotaures derrière lui.

  Après quelques minutes, il s’accorda finalement une pause au détour d’un minuscule passage. Ses poursuivants n’étaient probablement pas semés, mais il disposait d’au moins quelques secondes de répit. Il s’adossa au mur le temps de reprendre son souffle et remarqua une lueur qui émanait non loin de lui.
  En tournant la tête, il se rendit compte qu’il avait débouché à quelques mètres à peine d’une jeune fille à l’air paniquée. La lumière s’échappait de ses mains, il pensa d’abord que c’était une petite lampe torche, ou un briquet, mais il s’aperçut qu’elle tenait une flamme entre ses doigts.
  Littéralement.
  Elle essayait désespérément de cacher le feu follet, fermant convulsivement sa main sans que cela n’ait un quelconque effet. Elle paraissait complétement perdue, jetant des regards tout autour d’elle, passant de la ruelle à sa main, lui-même, puis revint encore une fois sa main, hébétée.

  Des pas.
  Les Peacekeapers approchaient, quelques secondes tout au plus et ils tomberaient sur deux mutants égarés.
  Son esprit s’enflamma. S’il partait immédiatement, ses poursuivants tomberaient indubitablement sur la fille. Elle n’avait pas l’air en état de réagir, et ça lui laisserai largement le temps de filer, les quatre hommes ne sauraient peut-être même pas que c’est lui qu’ils avaient coursé.

  Il eut un rictus sombre en secouant la tête. A peine la pensée avait-elle fleurit qu’il connaissait déjà son choix. Il empoigna la fille par le bras et la sortit de sa torpeur. Il se remit à courir, une main sur sa compagne forcée pour s’assurer qu’elle suivait, et l’obligeant à passer devant lui pour éclairer la rue.
  Elle avait un pouvoir, autant qu’il serve à quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Ven 9 Jan - 13:16

Non seulement Sasha ne se contrôlait plus, mais voilà que maintenant toute la situation lui échappait. Focalisée sur cette flamme qui ne disparaissait pas et qui menaçait son environnement en même temps, elle ne vit pas l’homme arriver, et comprit à peine ce qu’il se passait lorsqu’il l’embarqua avec lui. En temps normal, elle aurait presque crié à l’enlèvement, elle se serait débattue. Mais là, son esprit était comme bloquée par une seule information : sa mutation faisait n’importe quoi et ce n’était pas normal.

L’homme la poussa devant lui. Pourquoi ? Que se passait-il exactement ? Les Peacekeepers les avaient-ils retrouvés ? Si l’homme fuyait également, était-il recherché ? Il eut au moins la bonté de la prendre avec lui, il aurait pu la laisser de côté et assurer sa survie. Néanmoins il fit un autre choix et Sasha se dit qu’il avait peut être signé son arrêt de mort : il fallait qu’elle le prévienne mais égoïstement, parce qu’elle se doutait qu’une menace les suivait, elle préféra se taire. Bien qu’étant devant, elle suivait son mouvement : elle ne savait pas où il l’emmenait et ne reconnaissait même plus les rues. Elle faisait tout son possible pour ne pas glisser, pour ne pas s’étaler par terre et créer un incendie en touchant une poubelle ou un morceau de carton. Elle ne voulait pas se servir de ce pouvoir, pas quand elle ne savait pas ce qu’il pouvait faire.

Ils ne cessaient de changer de chemin : à droite, tout droit, encore à droite et puis à gauche. C’était bien pour semer quelqu’un, non ? Sauf qu’avec cette flamme qui ne s’éteignait pas, il serait bien difficile de se cacher quelque part. Néanmoins, Sasha commença à ralentir, le souffle court dû à cette course et à cette peur qui ne partait pas. Elle sentait la crise d’angoisse arriver : être poursuivie par les Peecekeepers - ou des Hunters ? – n’avait rien changé à l’histoire. En s’arrêtant, elle recommença à fermer machinalement sa main, pour essayer en vain de faire partir cette flamme maudite. Elle tenta même de souffler dessus, comme s’il s’agissait d’une bougie à éteindre : situation désespérée, mesure désespérée. La flamme semblait aimantée, collée à la paume de sa main. Craignant qu’en approchant son autre main, le feu se dédouble, Sasha finit par cacher son bras derrière son dos : elle ne voulait prendre aucun risque. Une main, ça pouvait être encore gérable, à la limite. Mais deux, c’était trop.

Se rappelant de la présence de l’homme, qui devait se poser pas mal de questions face à son petit manège, Sasha leva la tête vers lui. Il fallait qu’elle le prévienne, maintenant. Ils semblaient être seuls dans cette nouvelle ruelle, il avait encore le temps de partir avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’elle ne provoque un accident : Sasha avait réellement peur de ce qui pouvait se passer et s’imaginait déjà en pyromane, déclenchant incendie sur incendie parce qu’elle était incapable de se ressaisir et reprendre le contrôle d’elle-même. Même courir n’avait pas réussi à détourner son attention de cette flamme, ou calmer ses angoisses. Maintenant qu’il y avait une personne, un être humain avec elle, elle était encore plus terrifiée.

« Partez, allez vous-en, je suis dangereuse ! Je ne contrôle plus rien ! » lui lança-t-elle en le regardant, les larmes aux yeux.

C’était, en quelque sorte, sa façon de le remercier de ne pas l’avoir laissé de côté : elle voulait le protéger d’elle-même, du monstre qu’elle était. Elle tendit légèrement sa main, comme pour lui faire comprendre que c’était la raison pour laquelle elle le mettait en garde. Cette flamme, même minuscule, était pour Sasha une bombe à retardement. Elle sentait, au fond d’elle-même, que rien n’irait. Il fallait que cet homme parte, s’il tenait à la vie.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Ven 9 Jan - 18:24

Il soutenait toujours la fille. Elle courait, mais les pavés étaient glissants et souvent mal agencés, en plus des débris qui jonchaient le sol, et il ne voulait pas la voir tomber. Il sentait malgré tout qu’elle fatiguait, il tenait en effet une cadence soutenue et elle était encore jeune.
  Il remarqua aussi qu’elle paraissait obnubilée par cette flamme entre ses doigts. Même au milieu de sa course, elle lui jetait des regards terrifiés, comme si elle avait peur que sa main se transforme brutalement en boule de feu.

  Après quelques minutes et bifurcations supplémentaires, il commença à ralentir. Il ne voulait pas s’arrêter, un Peacekeaper pouvait surgir d’un moment à un autre, mais ils ne pouvaient pas soutenir ce rythme indéfiniment.

  Il n’entendit pas tout de suite sa phrase. Il était en train d’essayer de se repérer, il avait tourné tellement de fois, il ne voulait pas se tromper et se jeter dans les bras de ses poursuivants. La révélation remonta le fil de ses pensées aussi laborieusement qu’un poisson remonte le cours d’une rivière.

  Il s’arrêta un instant, jetant un regard incrédule à la fille. Elle ne contrôlait plus rien. Les larmes faisaient briller ses yeux, elle paraissait complètement désespérée. Il baissa les yeux sur la flammèche qui ne paraissait pas beaucoup plus dangereuse que celle d’un briquet. Elle ne maîtrisait pas sa mutation. L’idée que cela puisse être possible ne lui avait jamais effleuré l’esprit.
  Qu’est-ce que cela signifiait exactement ?
  Elle ne pouvait manifestement pas l’éteindre, il comprit d’un coup le manège qu’elle opérait depuis leur rencontre. Mais cela voulait-il dire que l’intensité du feu pouvait grossir sans qu’elle le veuille ?

  Il ne savait même pas quoi lui dire. Il s’aperçut qu’il avait gardé les yeux fixés sur elle et les détourna rapidement. Il fallait qu’ils trouvent un endroit sûr où s’arrêter quelques minutes. Il n’entendait plus rien autour de lui, il n’avait aucune idée d’où pouvaient se trouver leurs poursuivants. Il recommença à bouger, pensant tout juste à adresser un « viens » laconique à la fille, perdu dans ses pensées.

  Un peu plus loin, il trouva ce qui ressemblait à une espèce de cage d’escalier. De là, ils ne seraient pas directement vus si quelqu’un passait dans la rue, mais la cache ne résisterait pas si le passant faisait un tant soit peu attention.

  Il s’accroupit et posa le sac qu’il gardait sur son dos par terre, l’ouvrant dans le même mouvement.

- Tu ne peux pas l’éteindre, c’est ça ?

  Il gardait toujours toutes ses affaires sur lui. Il n’avait pas grand-chose après tout, et cela pouvait lui servir n’importe quand. Il sortit un t-shirt, quelle tristesse, il l’aimait bien celui-là, et il était désolé de devoir l’abîmer.
  La réflexion le fit doucement rire. Décidément, il ne devait pas fonctionner comme tout le monde. Comment pouvait-il avoir de telles préoccupations dans un moment pareil.

  Il jeta un coup d’œil à la rue, pour vérifier qu’il n’y avait personne dans les environs, et entreprit d’humidifier son t-shirt sur le sol mouillé.

- Je m’appelle Dante au fait, donne-moi ta main, lui dit-il avec un sourire encourageant.

  En vérité, il ne lui offrit pas vraiment le choix, il l’attrapa au poignet, sans brusquerie, mais fermement, et approcha la flamme de son visage.

- Ca ne te brûle pas ?

  Il s’accorda une seconde pour étudier le phénomène. Il ne voulait pas paraître trop curieux pour ne pas la gêner, mais il n’y pouvait rien. La petite goutte incandescente paraissait émaner directement de sa paume, sans avoir aucun combustible apparent puisqu’il n’y avait même pas de marque sur la peau.
  Il se recula un peu et appliqua rapidement le linge humide sur la main de la fille. Il n’avait aucune idée de ce que ça allait faire, avec un peu de chance cela étoufferai la flamme. Et sinon il supposait qu’elle repartirait des que la main serait libre, ou bien que le linge allait s’enflammer, auquel cas il espérait réagir assez rapidement pour ne pas se brûler et restait prêt à le jeter par terre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Ven 9 Jan - 18:38


Mais c’est qu’ils veulent éteindre la flamme !

Elle se tarit, brièvement, sous le tissu humide, se fait chuintement fugace.

Tu aimais ton si joli bout de tissu, petit mutant ?
La flamme, vengeresse, grossit à nouveau, dévore !
Le T-shirt part en fumée, le feu roussissant quelques mèches, avide d’un massacre capillaire dans la foulée.
Et se rétracte à nouveau.

Allez donc, insistez quelque peu.
Plaquez ces mains dans la terre humide. Étouffez la flamme pour de bon, avant qu’elle ne vous rôtisse.

Mais ça ne sera pas sans conséquences...
Des picotements, à nouveau ?
Que se passe-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Ven 9 Jan - 23:18

L’homme ne partait pas. Sasha se demanda s’il était sain d’esprit, ou si c’était elle qui, aveuglée par la crainte de faire quelque chose de mal, exagérait la situation. Elle n’avait pas le recul pour se dire qu’il ne s’agissait que d’une flamme, semblable à la flamme d’une bougie. A ses yeux, elle restait une arme.

Quand il lui demanda de le suivre, Sasha le regarda, un peu choquée. Il partait déjà et l’adolescente resta quelques secondes immobile, ne sachant pas si elle avait le droit de lui faire ça. Elle le mettait potentiellement en danger, alors qu’elle lui avait dit de partir. De plus, elle ne le connaissait pas : depuis qu’elle était mutante, seule, elle avait tendance à se méfier encore plus des inconnus. Son frère lui posait souvent des questions sur les gens qu’elle rencontrait et la mettait en garde sur ce qu’il pouvait lui arriver si elle faisait trop confiance à une personne. Elle n’était plus une enfant, et ces sept mois l’avaient endurcis alors elle le savait pertinemment. D’un autre côté, elle avait besoin d’aide. Il fallait impérativement qu’elle se débarrasse de cette flamme mais elle n’avait pas les idées claires pour se calmer et trouver une solution. Finalement, Sasha le suivit : c’était ça, attendre un miracle.

Ils s’arrêtèrent dans ce qui ressemblait à une cage d’escalier. Sasha ne savait pas trop quoi lui dire et resta silencieuse, sa main près d’elle pour ne rien toucher. Au pire, il pourrait toujours la laisser là dans quelques minutes et suivre le conseil qu’elle lui avait donné, s’en aller : les planques ne manquaient pas dans le coin. Sasha, elle, ne se sentait pas capable d’aller plus loin et elle préférait que ce soit lui qui s’éloigne d’elle, au cas où elle n’irait pas assez vite. Seulement, il ne fit rien de cela. Il lui posa une question : Sasha se contenta d’acquiescer, comme si elle avouait une terrible faute. Elle l’observa fouiller dans son sac et sortir un t-shirt. Elle se souvint alors d’avoir laissé son propre sac dans sa propre planque, pensant ne pas sortir bien longtemps : elle se maudit pour cette erreur de débutant.

Toujours silencieuse, essayant de se calmer, Sasha regarda l’homme frotter son t-shirt sur le sol, sans bien comprendre le but. Puis, il se présenta : Dante. Donner son nom en retour était un réflexe que la jeune fille avait perdu, comme si elle devenait peu à peu sauvage, oubliant les bonnes manières. Dans l’instant, elle préférait le mettre sur le compte de son esprit perturbé. Et quand il lui demanda de tendre la main, Sasha refusa, mais Dante ne lui laissa pas le choix : il la lui prit, et approcha la flamme de son visage. Pour la deuxième fois en quelques minutes, elle s’inquiéta vraiment pour son état mental. Il était fou ! Sasha lui répondit une nouvelle fois par un signe de tête à sa question : non ça ne la brûlait pas. Elle était devenue insensible à cette douleur, comme si elle faisait partie d’elle-même.

Dante appliqua son t-shirt – humide – sur sa main. Sasha comprit alors et elle allait le remercier quand elle sentit une force lui traverser tout le corps. Le t-shirt s’enflamma, sous ses yeux écarquillés, raccourcissant au passage les pointes de quelques mèches de ses longs cheveux – il faudrait qu’elle pense à les couper, vraiment.  Elle secoua vivement la main, dans une nouvelle tentative d’atténuer la flamme : des lambeaux du t-shirt s’étalèrent par terre, et la flamme reprit son apparence initiale.

« Je … C’est pas moi qui ait fait ça ! »

Elle ne l’avait pas voulu, en tout cas : elle s’en savait à peine capable. Sasha regarda tour à tour Dante, sa main, les restes du t-shirt, affolée. Il avait eu une bonne idée en essayant d’éteindre la flamme de manière naturelle, ce qu’elle n’aurait jamais pensé, persuadée qu’il n’y avait qu’elle en mesure de le faire. Alors, qu’est ce qui pouvait éteindre un feu à part l’eau ? Sasha décida de mettre du sien.

« De la terre, il faut trouver de la terre ! »

Elle espérait que Dante était toujours d’accord pour l’aider, malgré la perte de son t-shirt.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Sam 10 Jan - 11:57

Dante ne s’offusqua pas de l’absence de réponse lorsqu’il avait donné son nom. Elle paraissait tellement préoccupée par cette flamme, plus rien n’avait l’air de compter autour d’elle.

  Il crut un instant que son idée avait marché. Deux ou trois secondes s’égrenèrent sans que rien ne se passe, et d’un coup la boule de tissu prit feu. Il avait bien fait de se préparer à cette éventualité, il lâcha immédiatement le t-shirt qui tomba par terre et l’écrasa allégrement avec ses chaussures pour l’éteindre. Heureusement, ces flammes ci ne rechignèrent pas et disparurent rapidement.

  Il jeta un coup d’œil à sa nouvelle inconnue. Elle paraissait encore plus paniquée, autant par l’idée qu’elle ne pouvait contrôler son pouvoir que celle qu’il pense qu’elle l’avait fait exprès.

- T’inquiète pas, c’est pas grave, lui adressa-t-il en souriant.

  Elle parut réussir à se calmer cette fois ci. S’il n’avait pas réussi à étouffer le feu, son t-shirt – paix à son âme – avait au moins eut le mérite de la sortir de son affolement.
  Et elle avait de bonnes idées.

  Tout en réfléchissant, il se baissa pour ramasser les restes de tissu brûlés. Il ne voulait pas que les Peacekeapers tombent dessus par hasard, et il commençait à s’habituer à sa nouvelle vie qui le poussait à récupérer tout ce qu’il pouvait. Il en restait une bonne partie, et une fois lavés il leur trouverait bien une utilité, comme bandages ou emballage par exemple.

  En se redressant, il regarda autour de lui. Il fouilla dans ses souvenirs et pensait savoir où ils étaient, et s’il ne se trompait pas, il y avait une espèce de minuscule square non loin. Guère plus qu’un  carré de terre et un banc délabré, mais ça suffirait. Heureusement pour eux, ce n’était pas en direction de leurs poursuivants, mais ils ne s’éloigneraient pas tellement non plus, et ce qui l’inquiétait, c’est quand ils y seraient rendus. Ils seraient à découvert, une cible facile dans un espace relativement dégagé, il faudrait qu’elle fasse vite.

- Je connais un square pas loin, mais ça risque d’être dangereux et on ne pourra pas rester longtemps.

  Il se demanda un instant si le jeu en valait la chandelle. Un regard sur la fille lui certifia que oui. Elle essayait de tenir sa main ardente au plus proche d’elle, comme si le moindre contact allait créer un incendie, et l’autre était carrément derrière son dos, sûrement pour éviter que cela ne se propage. Elle s’était quelque peu apaisée, mais il n’osait imaginer son état si elle se retrouvait avec une flamme dans chaque main, lui-même n’aurait certainement pas su quoi faire. D’ailleurs il espérait que la terre suffirait, sinon il n’avait plus d’idées.

  Il se mit en route. Pas la peine  de courir, dans la nuit les bruits portaient loin, et il ne voulait pas alerter sur leur position. Précautionneusement, il avançait, vérifiant de temps en temps que la fille le suivait bien.
 
  Ils mirent beaucoup moins de temps que ce qu’il pensait pour y arriver. Comme il s’en rappelait, ils étaient à une croisée de ruelles, avec une toute petite place au centre. Il s’y tenait un banc miteux à la peinture écaillée dont il n’aurait su dire la couleur, et a côté un carré de terre qui avait dû jadis contenir une pelouse et peut-être même un arbre ou un buisson. Cela donnait un effet un peu pathétique, les vestiges d’un essai raté pour rendre l’endroit plus chaleureux.

  Un bruissement l’expulsa de ses pensées, et il plongea instinctivement dans sa transe.

  L’étroit goulot d’une ruelle aspirait le vent qui passait, le projetant sur la place en courants d’air froids. Il sentait le souffle qui prenait son tribu, secondes par secondes, sur les restes de peinture du banc, les petites pellicules de couleurs s’envolant pour finalement rejoindre la terre, sèche et craquelée par le manque d’eau. Les longs cheveux de l’adolescente derrière lui voletaient tranquillement.

  Personne.

- Dépêche-toi, dit-il en se retournant, je vérifie qu’il n’y a personne.

  Il était sûr d’avoir entendu une présence, mais son pouvoir ne portait certainement pas assez loin pour la détecter. Il espérait seulement qu’il la sentirait avant qu’elle n’apparaisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Dim 11 Jan - 21:06

Sasha fut soulagée que Dante ne soit pas découragé et qu’il n’ait pas peur de ce qui pourrait se passer. Au contraire, Il voulait sincèrement l’aider : il s’était voulu rassurant alors qu’il venait de sacrifier son t-shirt. L’adolescente savait que les vêtements pouvaient être une denrée rare, même si dans son cas son frère lui ramenait régulièrement du linge propre. Elle l’observa ramasser les lambeaux, comme s’il pouvait encore en faire quelque chose : Sasha n’avait pas cet esprit pratique, n’ayant jamais manqué de rien dans son enfance, et encore maintenant puisque son frère veillait à ce qu’elle ait un minimum de choses pour survivre. Elle assimila ce geste par le fait que Dante tenait à son t-shirt, même s’il disait que ce n’était pas grave. Sasha sentit une vague de culpabilité traverser tout son corps, s’en voulant encore plus. Enfin, il lui indiqua quand même qu’un square se trouvait non loin de là. Dans l’immédiat, elle ne savait pas vraiment où ils étaient mais peut être qu’en rejoignant une rue plus principale, elle arriverait à mieux s’orienter. Sur le coup, elle faisait confiance à Dante qui était son seul espoir d’éteindre cette flamme.

Ils se mirent en route, Sasha préféra une fois encore garder le silence : elle veillait sur la flamme, essayant de se concentrer pour la garder immobile. Elle ne savait pas trop si cela servait à quelque chose, vu qu’elle ne la contrôlait pas. Seulement, porter son attention sur autre chose était trop dangereux à son goût. Une source de stress supplémentaire, même si le fait de savoir qu’ils avaient peut être une autre chance de venir à bout de cette flamme l’apaisait un peu, tout comme la présence de Dante, prêt à l’aider.

Ils arrivèrent rapidement au square, que Sasha ne reconnut pas pour autant. Dante s’arrêta néanmoins avant d’y être et resta immobile pendant un temps. Sasha allait partir devant quand elle se rappela qu’ils étaient poursuivis un peu plus tôt, et que le terrain était complètement à découvert. Alors, même si ce n’était pas sa priorité, elle essaya d’être attentive aux alentours, guettant le moindre bruit. Au final, rien n’a signalé : il lui dit alors qu’il allait rester en retrait. Sasha hocha la tête, cette solution étant plus sage à son goût. S’il se passait quelque chose, elle serait toute seule pour l’affronter et ce n’était pas plus mal.

D’un pas hâtif, l’adolescente se dirigea vers le petit lopin de terre. Elle s’accroupit et retint un juron quand elle vit qu’elle était sèche. Elle se rappela d’avoir dans une de ses poches une brique plate de jus de fruit, une mince collation prévue plus tôt : avec quelques difficultés à l’ouvrir d’une main, Sasha en déversa le contenu sur la terre. Elle put alors creuser avec sa main de libre, n’hésitant pas à se salir les ongles : à ce stade, elle s’en fichait. Sasha creusa un petit moment, mais elle réussit à obtenir une terre légèrement humide, un peu collante. Elle tenta le tout pour le tout en y plaçant son autre main, l’enterrant même avec la terre qu’elle avait enlevé. Elle attendit : la terre fuma un peu, mais rien d’alarmant. Et puis, elle finit par sortir sa main, non sans appréhension. Mais la flamme avait disparu. C’était fini. Elle ferma les yeux, et toute la pression retomba.

Plus que soulagée, Sasha ignora totalement les légers picotements de sa main, se disant que c’était dû à cette flamme qu’elle avait tenu bien trop longtemps – de simples fourmis pour elle. Les mains pleines de terre, elle tenta d’éliminer les résidus en les frottant contre son jeans tout en rejoignant Dante. Elle poussa un soupir à sa hauteur, retrouvant tout à coup la parole et ses bonnes manières.

« Merci, merci vraiment. » commença-t-elle, la voix encore tremblante. « J’ai oublié tout à l’heure mais … Je m’appelle Sasha et, je suis désolée pour votre t-shirt. Si je peux faire quelque chose en échange … »

Le pire, c’est qu’elle n’avait rien à lui donner en compensation, n’ayant pas son sac. Elle espérait que sa reconnaissance éternelle lui suffirait. Ou le fait qu’il soit encore en vie, un miracle pour Sasha.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Lun 12 Jan - 1:06

 Le plastique se déchira pour laisser s’échapper un flot orangé qui alla s’écraser sur la terre. Le liquide s’infiltra dans les crevasses, coulant dans les profondeurs, absorbé par le sol. Il fut rapidement rejoint par une main, douce et pâle, qui commença à y enfoncer ses doigts et retirer des poignées de terre friable. Dante sentait chacune des particules arrachée de son milieu, un tout compact qui s’effritait, s’ouvrait et se crevait sous les doigts de la fille.

  Il la regardait faire, son incroyable sens à l’affût. Mais mis à part elle, rien ne bougeait dans les alentours. Il espérait que ça allait marcher, ça leur ferait un poids de moins pour la suite, et surtout il priait pour que personne ne se montre d’ici là. Ça lui permettrait aussi de sortir de sa transe, il commençait à fatiguer. Il avait beaucoup utilisé son pouvoir dans la journée, il attendrait juste qu’ils soient sortis de ce guet-apens et il prévoyait de s’en tenir écarté jusqu’au lendemain au moins.

  Il souffla de soulagement quand il la vit sortir sa main sans le rougeoiement gigotant de la flamme. Il ne la connaissait pas, mais il aimait bien cette petite. Enfin, en vérité c’était rare qu’il n’appréciât pas quelqu’un, il s’arrangeait toujours pour voir les bons côtés d’une personne, mais elle l’attendrissait, et il ne la voyait pas cacher un caractère irascible ou mauvais.

  Il accepta ses remerciements d’un hochement de tête et avec un sourire. Elle avait maintenant un nom.

- Et bien enchanté Sasha, j’aurais préféré qu’on se rencontre dans de meilleures conditions, mais ne …


  Il s’interrompit brusquement.
 
 Les armes dressées étaient serrées de poignes fermes. Les souffles courts. Les regards braqués. Jambes légèrement fléchies, ils avançaient rapidement et silencieusement.
  Les encerclant


  Trois Peacekeaper arrivaient sur eux, ils avaient dû les entendre et rester à bonne distance pour préparer leur stratégie. Maintenant qu’ils l’appliquaient, ils étaient entrés dans le champ de son pouvoir, mais il était trop tard pour fuir ou se cacher.

  L’adrénaline explosa dans son corps, le propulsant en avant. Il ne savait pas quoi faire, il se fia uniquement à son instinct.
  A son pouvoir.

  Il fut le premier à émerger de sa ruelle. Son fusil en joue, prêt à tirer. Il ne put voir qu’une fille, au milieu de la place.


  Dante avait senti la position exacte des trois hommes, ils étaient mal synchronisés et il choisit celui qui arrivait le plus vite. Il s’était plaqué contre le mur, accroupi de manière à s’assurer d’être dans l’angle mort du policier. Lorsqu’il sorti, il passa à l’attaque.

  L’équilibre fragile du corps. Suspendu dangereusement entre deux pas, attendant de basculer pour s’ancrer avec force dans le sol. Cycle incessant du mouvement, à la fois bridé et porté par la pesanteur. Les pieds s’enracinent finalement, laissant s’organiser le reste corps du corps qui contrecarrera si facilement cette attirance.
  Equilibre éphémère pour qui sait où le briser.


  Dante, guidé par son pouvoir, frappa avec force sur le côté du genou. Il senti clairement dans son esprit la rotule sautant de son habitacle si précieux. L’homme poussa un cri alors que son articulation s’écrasait contre le sol.

  Des couches et des couches de tissus, d’armes et de plaques. Des protections de cuir et de Kevlar, infranchissables sans arme. Pendant que l’infortuné attaquant était précipité à genoux, le pouvoir de Dante l’englobait, cherchant le point faible de cette armure qui le mettrait hors-jeu. Une gorge, déployée dans la vibration puissante des cordes vocales derrière la chair.

  Le deuxième coup parti. Il avait essayé de le modérer autant que possible, il ne voulait pas le tuer en lui enfonçant la trachée. Il senti sa main percuter le tissu, et en dessous, la peau. La voix de l’homme fut brisée alors qu’il était projeté en arrière.

  Ce qui leur offrait une sortie.

- Vite !

  Il s’était retourné vers Sasha qui avait assisté à la scène. Le cœur battant, l’esprit en ébullition, il essayait de calculer le temps qu’il leur restait avant que les deux autres arrivent. A peine quelque secondes certainement, ils auraient peut-être le temps de se mettre à courir avant qu’ils ne commencent à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Narrator

MESSAGES : 178
HUMEUR : Contagieuse
FEAT : © holidaycase sur Tumblr

Points : 482

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Agent Mutagène
Narrator
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Lun 12 Jan - 9:57


Allons, Sasha, admire entre émerveillement et horreur les prouesses de ton preux chevalier...

Jusqu'à ce que quelque chose d'autre attire ton attention.

Le picotement se fait douleur.
Brûlure.

Contemple ta paume, encore maculée de terre, poissée du sucre du jus d'orange.
Serait-ce une rougeur que tu distingues ?

Seraient-ce des cloques qui naissent sur ta peau ?

Toi qui croyais que jamais plus tu ne te brûlerais...

La panique te gagnera-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Lun 12 Jan - 15:31

Sasha ne savait pas bien s’il existait de meilleures conditions pour rencontrer une personne en ce moment du moins, de son côté. Depuis sept mois, malgré sa présence dans la communauté des mutants pendant le rude hiver, elle n’avait pas fait beaucoup de rencontres. Son frère ne cessait de lui répéter d’éviter les gens, de ne faire confiance à personne. Elle, elle se disait qu’il avait raison, bien qu’elle ne puisse pas s’empêcher de sortir de temps en temps, détestant cette solitude. Alors, même si sa mutation avait quelque peu gâché les premières impressions, Sasha estimait que ce n’était pas de si mauvaises conditions, surtout maintenant que le problème était résolu. C’était parler trop vite, mais ça, elle le regretterait un peu après.

Elle ne vit rien venir. Trop soulagée par la flamme qui avait disparu, ravie de pouvoir enfin avoir une discussion normale, fatiguée par ce gros coup de stress et de panique, Sasha fut prise de court lorsque Dante se tut rapidement et partit en direction d’un Peacekeeper. Elle resta immobile, totalement à découvert, sans rien faire d’autre que d’observer la scène, assez surprenante : elle n’aurait pas imaginé que Dante savait se battre comme ça. Il était rapide, précis. Aurait-il été un militaire, ou quelque chose s’en rapprochant, dans une autre vie ? En tout cas, il faudrait qu’elle lui pose la question, sa curiosité l’emportait déjà. Un coup, puis un autre. Admiration ou crainte, Sasha ne saurait choisir : était-ce bien prudent de suivre quelqu’un qui pouvait la maîtriser en moins de deux ? Jusqu’à maintenant, ça l’avait réussi, donc l’adolescente ne se focalisa pas plus sur cet excès de violence soudain – c’était pour la survie, après tout – d’autant plus qu’elle n’en eut pas vraiment l’occasion.

Les picotements de sa main se transformèrent en une douleur fulgurante. Une douleur qui lui paraissait vaguement familière, mais qu’elle avait totalement oublié depuis sa mutation. Qui ne s’était jamais brûlé étant enfant, blessure tellement courante ? Sasha ne fit pas le rapprochement tout de suite : elle poussa un cri, qu’elle ne put retenir. Et quand elle vit l’état de sa main, la peur panique de toute à l’heure repris sa place. Dante revint vers elle, le Peacekeeper neutralisé : il semblait prêt à fuir, il n’avait pas vu. Alors, Sasha le regarda, le visage crispé par la douleur.

« Dante … »

Elle ne trouva rien d’autre à dire : elle s’immobilisa, levant sa main où se trouvait la flamme, un peu plus tôt. D’horribles cloques apparaissaient sur la paume de sa main, menaçantes, comme si elle avait plongé sa main dans de l’eau bouillante, ou au-dessus d’un feu.

« Ca ne me le faisait plus ! »

Ce fut tout ce qu’elle réussit à ajouter, entre deux respirations saccadées, pour expliquer à Dante que ce n’était à nouveau pas normal, comme pour la flamme qu’elle n’arrivait pas à plus à éteindre. Sasha avait l’impression d’avoir pris un ascenseur émotionnel : peur, soulagement, émerveillement, panique à nouveau. Tout se bousculait dans sa tête : ça ne pouvait pas être réel, ça ne pouvait pas ! Sa mutation la rendait beaucoup plus résistante à la chaleur, au feu, elle l’avait remarqué quand elle approchait ses mains d’une flamme, quand elle cherchait à l’écraser, comme tout à l’heure : elle n’avait jamais eu de marques, jamais eu aucune cloques, aucune brûlures depuis le début de sa mutation. Mais qu’est ce qui n’allait pas chez elle, bon sang ! Qu’est ce qui avait pu provoquer cela ? Elle n’avait pourtant rien fait de mal. Etait-ce sa mutation qui avait des problèmes, qui se rebellait ?

Sasha n’avait pas le temps de se poser plus de questions : deux Peacekeepers arrivaient déjà mais elle n’arrivait plus à y voir clair et ne trouvait plus la motivation nécessaire à courir : à quoi bon si les cloques se propageaient de toute façon ? Elle perdrait rapidement toutes ses forces, et ne serait qu’un poids pour Dante pour fuir. Elle se demandait même s’ils ne pourraient pas l’aider, eux, avec leur Neo Serum, tant elle était désespérée à nouveau. Cela ne cesserait donc jamais !



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Mar 13 Jan - 23:35

Il regarda un instant la main de Sasha. Des cloques ? Il ne comprenait pas, il n’arrivait plus à réfléchir et il sentait une migraine poindre contre ses tempes. Il savait seulement qu’ils n’avaient pas le temps.

- Cours !

  Il attrapa le poignet qu’elle lui tendait, se demandant un instant si cette fille possédait le moindre instinct de survie. Il s’élança dans la ruelle, sautant par-dessus le Peacekeaper qui tentait de reprendre sa respiration entre deux borborygmes.
  Quelque chose n’allait pas.

  Les murs défilent à côté de lui. Une boîte de conserve rongée par la rouille, peu à peu réduite en poussière, gît sur le côté. Le cœur battant d’une souris s’affole, le rythme est rapide, trop rapide. Les pavés se succèdent les uns après les autres, chacun avec ses aspérités, ses rebords arrondis par l’usure. Certains ressortent un peu plus que les autres. Il les sent, il les sent tous, plusieurs mètres avant de les dépasser.


  Dante n’avait pas besoin de voir les obstacles, son pouvoir le guidait, il n’avait même pas besoin d’y penser, son corps agissait presque de lui-même, évitant, tournant, sautant par-dessus tout ce qui pourrait le faire trébucher.
  Exactement comme tout à l’heure. Il avait parfaitement senti l’équilibre de l’homme, ainsi que l’endroit le moins protégé. Son poing n’avait fait que suivre le chemin tracé par son esprit, il avait su quel angle prendre pour le mettre à terre, quel point précis il fallait qu’il touche.
  Et ça commençait à l’effrayer. De quoi son pouvoir était-il encore capable ?

  Sa migraine augmentait rapidement, il entendait le sang battre à ses oreilles et la douleur le faisait plisser les yeux. Il sentait aussi la fatigue qui parcourait son corps. Il fallait qu’il sorte de la transe, il ne l’avait encore jamais utilisée si longtemps. Tant pis pour le reste, il se repérerait à l’ancienne, il préférait ça plutôt que tomber épuisé devant les Peacekeapers.

  Une charpente au-dessus de sa tête pourrit lentement. Des tuiles manquantes laissent passer la pluie à travers les maisons délabrées qu’ils dépassaient. De la mousse pousse un peu partout, dispersant ses graines pour envahir le plus d’espace possible.

  Son cœur se mit à battre encore plus fort.
  Il n’y arrivait pas. Il n’arrivait pas à se concentrer, il était bloqué dans la transe. Il ne comprenait pas, il n’avait jamais eu de problème, mais là, c’était comme s’il n’arrivait pas à atteindre le centre de son esprit pour l’interrompre.
  Des points noirs apparurent aux abords de son champ de vision, dansant devant lui. Il avait maintenant l’impression que l’on utilisait son crâne comme une enclume, son état se détériorant à une vitesse fulgurante.
  Il trébucha une première fois.

  Il ne pouvait plus. Il fallait qu’il s’arrête, qu’il mette fin à cette maudite transe avant de perdre la raison. Mais il n’arrivait plus à réfléchir, il arrivait à peine à regarder devant lui. Quasiment aveugle, seul ce pouvoir qui se retournait contre lui lui permettait de continuer sa course effrénée, l’abatant consciencieusement alors même qu’il lui permettait de survivre.

  Il fit passer Sasha devant lui. Il fallait qu’elle les guide, ils n’avaient pas le choix.

- Passe … devant … Trouve un endroit … sûr … ou s’arrêter … Réussit-il à articuler entre deux respirations hachées.

  Elle avait parlé de le remercier ? Et bien c’était maintenant. Il ne sentait plus leurs poursuivants derrière eux, sûrement arrêtés pour s’occuper du blessé, mais ils ne pouvaient pas stopper en pleine rue, ils étaient peut-être plus loin derrière, ou peut-être les contournaient-ils.
  Il savait qu’elle était paniquée, mais il ne pourrait plus assurer lui-même la survie de leur petit groupe, il fallait qu’elle prenne les choses en main.
  Et vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Mer 14 Jan - 13:28

Dante ne se préoccupa guère de ses cloques : il lui attrapa le poignet pour la faire courir. Il fallait fuir cet endroit où les Peecekeepers débarquaient, Sasha en avait conscience au fond, mais son problème numéro un restait sa main déformée par une brûlure. Serait-ce possible qu’après tout ce temps, son corps ne supporte plus sa mutation ? Qu’elle fasse un rejet, en quelque sorte ? Que tous les avantages, si on peut appeler ça comme ça, liée à la pyrokinésie disparaissent peu à peu, parce qu’elle avait trop utilisé sa mutation ? Sur ce point, elle été beaucoup plus septique : elle ne pouvait pas dire qu’en sept mois, elle soit devenue une accro du feu. Au contraire, elle avait tendance à rester éloignée de toutes sources de chaleurs nécessitant une flamme : un feu de camp, une cheminée etc. Un briquet restait petit et maîtrisable, pas le reste. Et si elle l’utilisait, c’était juste histoire de pouvoir contrôler un minimum ces manifestations, cherchant à éviter le pire. Malgré la panique, elle réussit à comparer l’apparition subite de ces cloques au phénomène du capital soleil : la peau n’est pas faite pour supporter une quantité illimitée de rayons du soleil, peut être que c’était la même chose pour elle : son corps n’était pas fait pour supporter indéfiniment la chaleur d’une flamme et ces brûlures étaient un avertissement. Soit, ça se tenait. Mais ce n’était guère rassurant : qu’est ce qui arriverait après ? C’était ce qui inquiétait le plus Sasha, cet inconnu menaçant. Elle avait cru son cauchemar terminé lorsqu’elle avait réussi à éteindre cette flamme de manière naturelle, il n’en était rien. Et elle avait qu’une peur : que ces cloques se propagent, déformant son corps, défigurant son visage, comme si le monstre qu’elle pensait être devenait réel.

Sasha suivit Dante : elle n’avait pas le choix de toute façon puisqu’il lui tenait fermement le poignet. Elle essaya de suivre son rythme, sans tomber. Elle ne savait pas dire si les Peecekeeper les suivaient, ou s’ils avaient abandonné. Mais en général, ils n’abandonnaient pas et Sasha comprenait l’objectif premier de Dante, même s’il n’était pas le même que le sien. Elle gardait à l’idée que le Neo Serum aurait peut être pu l’aider, même si c’était dangereux.

Ils traversaient les rues rapidement, l’adolescente commença alors à se repérer lorsqu’elle reconnut un bâtiment avec une forme atypique. Dante ralentit, sans que Sasha comprenne vraiment pourquoi. Elle était focalisée sur son problème de mutation de toute façon, aussi la situation lui échappait complètement. Pour elle, c’était son principal danger, les Peecekeeper n’arrivaient que second. Peut être devrait-elle revoir l’ordre de ses priorités, certes, mais se sachant avec quelqu’un qui ne l’abandonnait pas, l’adolescente avait plutôt tendance à se reposer sur Dante. Un peu trop, peut être : elle ne remarqua pas sa fatigue soudaine. Ce n’est que lorsqu’il la fit passer devant qu’elle se posa des questions. Son attitude égoïste devait prendre fin : il lui demandait de trouver un endroit sûr. Sasha le regarda alors, perplexe : qu’est ce qui lui arrivait, lui qui était pourtant en forme il y a quelques minutes encore ? Son regard passa alors de sa main qui lui faisait encore mal, dont elle s’attendait à tout et n’importe quoi, à Dante, tentant de reprendre ses forces. Il l’avait aidé tout à l’heure, il ne semblait plus en mesure de faire quoique ce soit. Sasha s’était laissée porter, essayant de trouver une réponse à des questions existentielles. Elle devait se réveiller. Elle devait passer outre sa mutation. Sauf que sa peur la paralysait : si elle ne restait pas concentrée sur cette force qu’elle sentait en elle, qu’arriverait-il ? Elle avait crié victoire trop rapidement, ces cloques étaient apparues. Elle s’attendait au pire, à ce que tout son corps s’enflamme d’un coup ou autre. Mais Dante comptait sur elle, maintenant : elle le lisait dans ses yeux. Elle était leur seule chance, alors qu’elle n’en avait pas la foi. Ses mains tremblèrent, alors qu’elle essayait de réfléchir, qu’elle essayait de se raisonner toute seule. Il fallait qu’elle oublie sa mutation, l’espace d’un instant. Machinalement, elle regarda tout autour d’elle, pour se repérer, en se répétant qu’elle était normale, que rien ne s’était passé, que sa brûlure n’existait pas, qu’il s’agissait d’une hallucination créée par la peur de sa mutation. Elle inspira un grand coup, faisant le vide dans son esprit, comme ce qu’elle faisait avant une représentation de danse pour évacuer le stress, une époque lointaine maintenant.

« Par là. »

Tout en tenant sa main blessée près d’elle, pour la cacher, pour faire comme si elle n’existait pas, Sasha se remit en route prenant le bras de Dante pour tenter de le soutenir malgré la différence de carrure. Pas le temps de lui demander ce qui n’allait pas, et elle n’y pensa même pas. L’adolescente changea plusieurs fois de rue, essayant de se repérer malgré la peur qui lui rongeait l’estomac. Ils tombèrent dans une petite rue résidentielle : elle ne savait pas s’ils étaient loin ou non du square mais elle n’arriverait à aller plus loin, et elle n’était pas sûre que Dante non plus. Alors, elle essaya de comparer les maisons, pour guetter le moindre mouvement. Aucun bruit, rien qui lui disait si quelqu’un se cachait dans le coin ou non. Elle emmena alors Dante dans la plus proche d’eux, qui ne semblait pas être la plus miteuse. Ils entrèrent et Sasha le fit monter les escaliers : elle n’aimait pas rester au rez-de-chaussée d’une maison, trop voyant. Ils échouèrent dans une chambre, qui donnait sur la rue : si quelqu’un approchait, ils le verraient de loin. Sasha s’approcha de la fenêtre pour jeter un œil et finit par s’assoir en dessous, se laissant glisser contre le mur. Elle finit par regarder sa main, remontant par la même occasion sa manche pour voir si les cloques s’étaient répandues. Elle soupira, constatant qu’il n’en était rien. Ils avaient fait un boucan monstre en entrant, elle n’avait pas vérifié que personne ne se trouvait là avant de se précipiter à l’étage. Tant pis, la situation ne pouvait pas être pire pour Sasha, qui se demandait bien comment elle allait expliquer à son frère l’état de sa main. Il le verrait directement, elle en était sûre. Il n’aurait pas de réponse, comme elle. Son estomac était si serré qu’elle avait envie de vomir, et ses muscles étaient encore tendus par la panique. Ignorant ses nausées, Sasha reporta son attention sur Dante qui pourrait peut être l’aider, maintenant. Il aurait peut être une solution miracle contre ces cloques, comme tout à l’heure avec la flamme. Sauf quand le voyant, elle se rappela de cette subite perte d’énergie.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? »

Et ce fut tout ce qu’elle arriva à lui demander, timidement. Les genoux contre elle, se faisant toute petite au cas où il se passerait – encore – quelque chose, elle s’intéressa enfin à lui. Qui sait, sa peur partirait peut être comme ça.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Jeu 15 Jan - 0:13

Il loua la jeune fille quand elle lui prit le bras.

  Il la laissa le guider, se concentrant sur ses pieds et son équilibre pour ne pas tomber. Il ne savait plus où il était, il n’arrivait plus à réfléchir, il essayait seulement de ne pas se laisser emporter par la vague de détails que son esprit lui envoyait.

  La maison n’était pas mieux conservée que les autres. Ses poutres rongées par l’humidité, les portes et fenêtre qui pendaient aux gonds, les nombreuses tuiles manquantes. Mais elle était aussi vide.

  Elle avait bifurqué brusquement, et ils s’engouffrèrent dans une maison. Sans son pouvoir qui lui indiquait le toit sur la tête, Dante n’aurait même pas pu dire que c’était une maison. Il se laissa guider à l’intérieur, jusqu’en haut des marches, jusqu’à ce qu’enfin elle le lâche.
  Finalement, il pouvait s’arrêter.
  Il s’appuya contre le mur à côté de lui, et, tête baissé, fixant le sol, il se concentra sur son pouvoir. Il n’avait jamais eu autant de mal à en sortir. Il sentait son front commencer à se perler de sueur, son t-shirt dans son dos était déjà trempé. Il grogna sous l’effort et la douleur conjugués.
 
  Enfin, il réussit. Il eut l’impression de s’extraire d’une mélasse qui faisait tout pour le retenir. L’effet était très étrange, il respira à grande bouffées dès qu’il fut sorti.

  Il regarda Sasha et lui fit un signe de tête en soufflant un « Merci » à peine audible. Il n’avait jamais rien vécu de semblable, même depuis qu’il avait son pouvoir. Il sentait maintenant son corps courbaturé de part en part et la fatigue qui l’étreignait, mais au moins avait-il les idées claires.

  Il regarda autour de lui. Ils étaient au deuxième étage d’une vieille maison. Définitivement, quand on la sortait de sa panique, cette petite ne manquait pas de ressources, ils pouvaient même repérer les arrivants grâce aux fenêtres.
  Son regard tomba sur une glace dans une deuxième pièce plus loin, et il se défigura lui-même avec surprise. Il avait l’air d’un mort, pâle avec le tour des yeux rouges. Il fit un sourire à son reflet qui le lui renvoya pathétiquement, et cette fois ci il rigola doucement.

  Que c’était-il passé ? La question fit écho à ses pensées. Et il n’en savait rien. Il fallait qu’il mette de l’ordre dans ses idées, et pour l’instant il fallait qu’il occupe ses mains qui tremblaient. Il commença par attraper son sac.

- Je ne sais pas vraiment, ça ne m’était jamais arrivé.

  Il sorti les restes de son t-shirt brûlé, en choisi un long bout qui ne paraissait pas trop sale, et se dirigea vers un lavabo dans la deuxième pièce, juste en dessous de la glace. Ils avaient de la chance, l’eau coulait encore. Il entreprit de nettoyer son bout de chiffon, l’essora et se tourna vers Sasha. Il ne l’avait pas vraiment regardée depuis qu’ils étaient dans cette maison. Elle avait l’air encore un peu perdue, moins paniquée qu’au début heureusement. Elle tenait sa main serrée contre elle, comme si elle espérait que ses cloques allaient se dissoudre dans sa poitrine.

- Il faut dire aussi que je n’ai jamais utilisé mon pouvoir aussi intensément, fait voir ta main s’il te plait, lui dit-il avec un sourire las.

  Il s’était accroupi près d’elle, il prit doucement sa main et commença à nettoyer délicatement les cloques pleines de terre. Cet acte simple, en plus d’être utile, le calmait et lui permettait de reprendre doucement le contrôle de son corps. Ses mains s’arrêtèrent peu à peu de trembler, et les dernières brumes de son esprit finirent de se dissiper. C’était vraiment étrange, comme si la flamme qu’elle tenait plus tôt dans sa main l’avait brûlée avec plusieurs dizaines de minutes de retard.

- Ca m’a toujours fatigué de l’utiliser.

  Il réfléchissait pour lui-même en même temps qu’il parlait, et se rendit compte qu’elle ne connaissait même pas la nature de son pouvoir.

- Je peux rentrer dans une transe qui me donne une conscience de tout ce qui se trouve autour de moi. Je pourrais te dire par exemple ce qu’il y a au-dessus de ce toit, et j’ai été capable de repérer les Peacekeapers.

  Il finit de nettoyer les plaies, et se releva pour rincer le linge, continuant sa réflexion autant pour lui-même que pour Sasha.

- Je suis toujours resté statique jusqu’à maintenant, mais là, avec le policier … J’ai su instinctivement ou je devais frapper. Conjugué avec la fatigue de la journée, je crois que le retour de flamme a été violent.

  Il lui tendit le bout de t-shirt trempé d’eau glacée, retourna s’affaler contre le mur et appuya sa tête.

- Tiens le contre sur ta main, ça devrait atténuer la douleur.  Il va falloir trouver une solution pour sortir d’ci. L’idéal serait de réussir à passer par le Black Market pour récupérer une crème pour ta main.

  Son regard s’était perdu dans le ciel par la fenêtre. Il soupira, de fatigue, de lassitude et parce qu’il ne savait pas quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Ven 16 Jan - 13:44

Sasha resta perplexe face à la réponse de Dante. Ils s’étaient bien trouvé aujourd’hui : ni l’un ni l’autre ne se contrôlait ce qu’il se passait pour eux. Il s’éloigna pour passer dans la pièce d’à côté avec un morceau de son t-shirt. Sasha ferma les yeux un instant pour faire le vide dans son esprit : maintenant qu’ils étaient plus ou moins en sécurité, c’était un peu plus facile. En entendant les pas de Dante, Sasha rouvrit les yeux alors qu’il s’agenouillait près d’elle. Quand il parla de pouvoirs, elle comprit immédiatement : il était donc un mutant, comme elle. Quelque part, ce n’était pas surprenant : pourquoi aurait-il fuit les Peacekeepers sinon ? Enfin, être mutant n’était pas non plus écrit sur le front, les gens de la Seamy étaient aussi parfois de simples fuyards. Du coup, Sasha avait toujours un doute, quand elle tombait sur quelqu’un. Les mutations n’avaient pas non plus une manifestation physique systématique, comme pour elle. Sasha, n’aimant pas catégoriser les gens, ne se disait pas qu’ils étaient tous mutants.

Elle lui tendit sa main comme il lui demandait : même si elle ne le connaissait pas, il avait suffisamment fait ses preuves pour qu’elle lui fasse confiance quand il s’agissait de s’occuper de ses problèmes de pouvoirs. Il passa le tissu humide pour nettoyer sa main, encore pleine de terre et collante. Les cloques lui faisaient encore mal, le fait d’appliquer quelque chose dessus n’atténuait pas forcément la douleur mais les gestes de Dante étaient plutôt doux. Aussi, Sasha se concentra plus sur ce qu’il lui disait, essayant d’oublier sa main.

Dante lui expliqua le principe de son pouvoir et l’adolescente l’envia aussitôt. Cela paraissait tellement moins dangereux que la pyrokinésie ! Si elle avait un autre don, Sasha ne pouvait pas s’empêcher de penser qu’elle l’accepterait mieux. Le feu pouvait faire tellement de dégâts, surtout quand il n’était pas contrôlé, qu’il la terrifiait. Ajoutez à ça le fait que toute sa famille eut peur d’elle le soir où sa mutation s’était déclarée, cela n’avait aidé en rien.  Sasha comprit mieux comment il avait fait pour mettre à terre le Peacekeeper de tout à l’heure, et comment il avait fait pour repérer leur présence. C’était assez fascinant, quand on y pense. Mais la fatigue avait eu raison de lui : Sasha le comprenait, sur ce point. Elle aussi, quand son frère la poussait à s’entraîner, ressentait très vite que ses forces s’en allaient, comme si son corps n’était pas assez puissant pour supporter sa mutation, comme si son pouvoir lui prenait toute son énergie, toute sa concentration. L’expression utilisé par Dante la fit sourire à moitié : le retour de la flamme. En quelque sorte, oui : utiliser son pouvoir avait un prix, tôt ou tard. Ils en avaient eu la parfaite illustration tous les deux.

Dante passa dans la pièce d’à côté une nouvelle fois et revint en lui tendant le tissu trempé. Faire un bandage n’était pas inutile, sa main serait protégée d’éventuels infections. Sasha enroula le bout de t-shirt autour de sa main, en partant de son poignet, en lui soufflant un merci. Il proposa de passer par le Black Market pour lui trouver une crème pour sa brûlure : pourquoi pas, mais elle ne savait pas à quel prix ce genre de produit pouvait être. Alors, parce qu’elle voulait également profiter de la tranquillité de la maison encore un moment, elle lui fit une autre proposition.

« On peut regarder si y’a pas un truc dans la maison avant ? Ca sera gratuit, en plus. »

Il y avait de fortes chances pour que la maison ait déjà été pillée, mais on ne savait jamais. Sasha se leva alors, non sans quelques difficultées, regardant vite fait par la fenêtre si elle voyait quelque chose.

« Tu l’as découvert comment, ton pouvoir ? Si c’est pas indiscret, évidemment. »

La curiosité l’emporta un peu, Sasha devait bien l’avouer. Mais la description qu’il avait fait de sa mutation l’avait intrigué. Elle se dirigea vers une petite table de chevet pour commencer à fouiller : elle ouvrit le tiroir et en sortit un livre, divers papiers, pas de crème.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Choose your path

Masculin

MESSAGES : 34
HUMEUR : indécis
FEAT : Shia LaBeouf

Points : 380

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Dante Dalinn
Choose your path
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Dim 18 Jan - 14:49

Il doutait fortement qu’ils trouvent quelque chose d’utile dans cette maison, mais pourquoi pas après tout, ils ne perdaient rien à fouiller un peu.
  Il se releva, étira ses muscles douloureux et se dirigea vers la pièce au lavabo, il y avait une armoire et un meuble, ils auraient peut-être un peu de chance.

  Il haussa les épaules à la question de Sasha.

- Comme tout le monde je suppose, un peu par hasard. J’étais chez moi, crevé juste après les cours, et je me suis rendu compte que je pouvais faire ça. Il n’y avait personne à part mon frère à la maison, et j’ai décidé de partir avant que quelqu’un n’ai de suspicions sur moi et décide d’appeler la police.

  Il hésita un instant à lui retourner la question. Elle était jeune, et si elle avait été forcée de fuir de chez elle, ça n’avait certainement pas été de plein gré. Après ses récents instants de panique, il ne voulait pas faire remonter de mauvais souvenirs à la surface, mais elle lui avait posé la question la première. L’entendre parler de son expérience avait déjà dû lui faire remonter la sienne à l’esprit, et elle ne serait pas obligée de répondre si elle ne voulait pas, il n’irait pas chercher plus loin.

- Et toi ? La découverte de ton pouvoir a dû être un peu plus impressionnante que le mien, dit-il sur le ton de la conversation.

  Il ne la voyait pas depuis la pièce où il était, il entendait juste les bruits qu’elle faisait en fouillant les tiroirs et les meubles.

  Il se concentra sur son propre placard. Comme il s’y était attendu, il n’y avait rien d’autre que des boîtes vides et de la poussière, quelqu’un avait déjà raflé tout ce qui se trouvait par ici. Le tiroir suivant qu’il ouvrit ne contenait pas grand-chose de plus, un peu d’aspirine et d’autres médicaments dont il ne connaissait pas l’utilité. Il continua ses recherches pour être sûr qu’il ne laissait rien passer, tomba sur quelques produits de beauté défraichis, et se redressa finalement, abandonnant ce coin.

- Rien par ici.

  Il alla continuer ses recherches dans une autre pièce à côté, un peu plus grande, une deuxième chambre avec un grand lit au milieu et une télé fracassée dans un coin. Il ouvrit les placards, quelques vêtements avaient été oubliés, une boîte de crayons, des journaux … Rien qui puisse vraiment les intéresser.

  Il revint dans la première pièce et se dirigea vers la fenêtre. Il se mit prudemment sur un côté pour ne pas être trop repérable et inspecta la rue pavée et ses maisons. Toutes les habitations étaient délabrées, certaines avaient même leur porte d’entrée fracassée, et leur vestibule béait maintenant sur la chaussée. Leur abri provisoire ne se démarquait en rien des autres, et c’était plutôt une bonne chose. Rien ne pousserait leurs poursuivants à l’inspecter, et ils n’allaient certainement pas entrer dans chacune des maisons du quartier.

  Il rejeta brusquement les épaules en arrière. Un Peacekeaper passait, aisément reconnaissable à son arsenal. L’homme courait en jetant des regards autour de lui, probablement dans l’espoir de repérer un indice sur leur cachette. Il ne s’arrêta pas et continua son chemin sans le voir.
  Dante se rendit compte qu’il avait retenu sa respiration et expira lentement. Ils étaient peut-être plus en sécurité ici qu’ils ne l’avaient pensé au premier abord.

- Ils nous cherchent encore.

  Il se retourna vers Sasha pour lui faire part de sa réflexion.

- C’est peut-être plus sûr de rester ici finalement, le temps qu’ils abandonnent. C’est risqué, mais ils ne pourront pas fouiller toutes les maisons, et pas celle-là plus qu’une autre.

  Il reporta son attention sur la fenêtre, attendant l’avis de la jeune fille. Le Peacekeaper avait disparu, et il espérait fortement qu’ils n’en reverraient pas de sitôt.

- Ca nous laissera le temps de nous reposer, et on pourra repartir à la fin de la nuit pour s’éloigner le plus possible.

  Ou alors ils se retrouveraient dans une cellule au petit matin. Mais c’était un risque à prendre, mais honnêtement, il ne se voyait pas continuer à fuir toute la nuit dans son état.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Girl on Fire

Féminin

MESSAGES : 107
FEAT : Elle Fanning

Points : 853

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Sasha Campbell
Girl on Fire
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... | Mer 21 Jan - 20:14

Sasha continua l’exploration de la chambre dans laquelle ils étaient en fouillant les différents rangements. Dante avait fuit dès qu’il avait découvert sa mutation, un peu comme elle. Sauf qu’à la différence, c’était que toute sa famille l’avait vu, et que c’était son propre père qui avait appelé les Peacekeepers, ce dont elle ne pardonnerait jamais : l’amour paternel avait toujours été quelque chose d’inconnu pour l’adolescente, son père se désintéressant d’elle au profit de son frère, mais elle avait toujours essayé de faire des efforts. Sa trahison marquait le point de non retour, même si Sasha arrivait un jour à retrouver une vie normale, loin de ces histoires de mutations.

Elle n’avait pas vraiment envie de répondre à la question de Dante : oui, la découverte de sa mutation avait été quelque chose. Seulement, c’était un souvenir encore douloureux, et Sasha regretta sa curiosité : se voir retourner la question de l’apparition de sa mutation était logique, elle aurait dû le prévoir et tenir sa langue d’abord. Elle jugea néanmoins que c’était injuste de demander à Dante de se confier, et de se taire elle, surtout qu’il l’avait bien aidé. Ils n’étaient plus dans les mêmes pièces, mais le silence de la maison faisait qu’ils s’entendaient encore très bien. Elle s’était arrêtée brusquement de fouiller à l’annonce de la question et elle réfléchissait à la meilleure manière de le dire, sans faire remonter trop de souvenirs douloureux. Sasha prit une légère inspiration, avant de commencer.

« Toute ma famille l’a vu, c’était horrible. C’était l’anniversaire de mon frère, je devais allumer les bougies, mais le briquet ne répondait pas. Et quand j’ai enfin réussi à faire apparaître une flamme, elle a glissé dans ma main. »

Ils avaient tous eu peur. Que ce soit Sasha, ses parents, ou ses grands parents. Même Matthew, qui lui disait pourtant le contraire : mais elle l’avait lu sur son visage. Elle épargna à Dante les détails ennuyeux tels que la tension ambiante, l’agacement de son père, son appel au Peacekeeper, son frère qui l’aida à fuir : la suite coulait de source pour Sasha, et elle n’avait vraiment pas envie de mettre des mots sur tout ça. Elle préférait aussi garder une part de mystère, pour protéger son frère : on n’était jamais sûr de rien, même si Dante se montrait adorable avec elle et qu’il semblait digne de confiance. La rancœur vis-à-vis de son père risquait de monter, de trop monter, qui plus est : avec une mutation capricieuse, Sasha voulait l’éviter. Elle serrait déjà sa main non blessée pour essayer de calmer ce nouveau sentiment. L’adolescente se reconcentra sur la situation présente pour oublier cette soirée noire.

Elle passa alors dans une autre pièce mais en ressortit tout autant bredouille et à deux, ils avaient rapidement fouillé tout l’étage. Le bandage froid de Dante avait été apaisant, suffisamment pour que Sasha tienne sans crème ou autre : tant pis si elle avait des cicatrices après, c’était vraiment le dernier de ces soucis. En revenant dans la première chambre, elle vit Dante se tenir près de la fenêtre, pour guetter : Sasha en déduit qu’il avait vu un Peacekeeper – avec sa mutation, peut être ? – et s’assit par terre, contre le lit de la pièce, de sorte à ce qu’on ne puisse pas la voir depuis l’extérieur. Le contrecoup de la course de tout à l’heure se faisait de plus en plus ressentir : elle accueillit donc la proposition de Dante avec soulagement.

« Oui, ils finiront par lâcher l’affaire. S’ils ne sont plus que deux, ils ne prendront pas de risques. »

Elle n’était pas sûre que l’homme que Dante avait réussi à neutraliser soit en mesure de continuer sa ronde. Et elle comptait bien là-dessus. Elle acquiesça simplement pour l’approuver, avant d’étendre ses jambes devant elle.

« Ca ne te fatigue pas, toi, tout ça ? La fuite, se terrer dans un coin, ta mutation ? »

Au bout de sept mois, Sasha s’en était lassée : elle avait réussi à tolérer la situation un temps, parce qu’elle avait gardé un certain contrôle sur sa mutation. Là, elle avait l’impression que tout était remis à question.



    welcome to my life
    » When you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. Don't get too close it's dark inside, it's where my demons hide •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Warning: You Might Be Losing Control... |

Revenir en haut Aller en bas

Warning: You Might Be Losing Control...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Seamy Area :: Black Market :: Underground Maze-
TopBottom
Ouvrir la Popote