AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

That fucking pink bunny drove you away too long ! [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 0:49

Aria caressa distraitement la tête de Ralp, son solide berger allemand, enfin remis de ses blessures et prêt à fondre férocement sur la première menace venue. La présence du chien la rassurait : cette zone était particulièrement lugubre… Déserte, vide, témoin silencieux de ce qui avait réduit San Francisco à l’état d’enfer autarcique, de tombeau géant…
Un tombeau géant… Aria en avait pris conscience, cet hiver, alors qu’elle ramassait dans San Francisco les cadavres que le froid ou la faim emportaient… Après deux missions du genre, elle avait simulé une grippe la clouant chez elle, terrorisée à l’idée de revoir ces morts gelés. Agacée par sa lâcheté, elle y était rapidement retournée, cependant.
Jouer les croque-morts lui avait tué le moral, et transformée en zombie sans volonté. Heureusement, elle avait fini par être assignée à un autre genre de mission : des patrouilles dans la Bright. Elle soupçonnait Joshua Stone d’être à l’origine de ce changement de planning, mais n’avait pas relevé. Après tout, ça lui avait permis de se remettre laborieusement sur pieds… S’adapter à ce monde infernal, du haut de ses vingt et un ans et son expérience de princesse adulée, se révélait plus difficile qu’elle ne l’aurait cru.

Et puis Eryn lui avait envoyé un message codé. Eryn était vivante ! Vivante ! Chaque jour jusqu’alors, Aria mourrait d’angoisse à l’idée de reconnaître sa frangine parmi tous les morts que ramenaient les Peacekeeper, alors un message ! C’était inespéré ! Elle avait senti un poids immense la quitter et avait même dû feindre la zombification, au boulot, pour ne pas paraitre étrangement remotivée…
Plus particulièrement lorsque le jour du rendez-vous approchait. Elle était alors sortie promener Ralp et, aussi discrètement que pouvait le lui permettre la couverture de sa balade, elle s’était dirigée vers Lake Merced Park. A présent, elle errait sur une cinquantaine de mètres, devant le lac, faisant mine de lancer un bâton à son chien, attendant qu’Eryn soit suffisamment rassurée sur leur totale solitude pour lui faire un signe. Elle commençait d’ailleurs à s’inquiéter : Eryn viendrait-elle ? Avait-elle correctement interprété son message ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 11:18

Eryn priait de toutes ses forces pour qu’Aria l’attendît suffisamment longtemps. Sa blessure n’avait pas cicatrisé – quel boucher, ce Dawn ! – et elle avait surestimé ses capacités ; sa progression dans la neige et la glace était lente, laborieuse et particulièrement douloureuse. Ah, ce qu’elle regrettait l’époque bénie où, dans ce genre de cas, on se contentait de lui administrer des drogues militaires. C’était peut-être tous des tarés dans les forces spéciales, mais on savait comment se surpasser, au moins, et on y consommait parfois des substances assez amusantes.
Oui, même Eryn était capable de penser de la sorte.

Au moins, elle ne doutait pas des capacités de sa sœur à comprendre son message quelque peu sibyllin. Maligne, elle avait fait croire à Anderson qu’elle voulait juste faire savoir à Aria qu’elle allait bien, qu’elle était bien là, et vivante – ce qui n’était qu’une demi-vérité – et avait caché un message dans son message déjà codé pour qu’elle la retrouva. Le lapin rose que tu m’as prêté pour l’anniversaire de maman s’est fait la malle.

Imaginer Anderson proférer ces paroles était tout à fait poilant.
Elle imaginait Aria faire son spectacle quotidien à son boulot et personne ne s’étonnerait d’entendre une chose pareille. Elle était assez maligne pour bondir et s’exclamer un « aha, tu as enfin accepté de faire ton gage, parfait ! Un peu plus fort que tout le monde t’entende ! ». La tête de Dawn devait être ex-tra.

La référence était aussi on ne peut plus floue. C’était une des excentricités de leur mère que de les traîner au parc en prétendant qu’il s’agissait de son anniversaire… une fois par mois, de façon irrégulière. Madame ne voulait pas vieillir et avait toujours refusé de fêter ses vrais anniversaires. Elles avaient eu le droit, régulièrement à un « demain, on va au parc pour fêter ça ! » et voilà. Après, Aria savait juste qu’elle devait se rendre au parc le lendemain de son message. Flou, disions-nous.

Un jappement l’accueillit et Eryn s’en étonna.
La neige tombait à gros flocons – parfait pour leur rencontre, elle n’en était que plus discrète – et elle ne voyait pas trop devant elle. Par mesure de sécurité, elle saisit son arme et continua à s’avancer, incertaine, traînant sa jambe blessée.

Les risques étaient considérables, vu son état. Mais voir sa sœur lui semblait de plus en plus important, et lui apportait une joie bienvenue.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 12:54

Quelque chose clochait. Aria n’avait pas été suivie, c’était une certitude : Ralp aurait assassiné un éventuel intrus depuis longtemps. Alors, où était Eryn ? La neige commença à tomber et elle lança une nouvelle fois le bâton à Ralp. Elle tremblait. D’angoisse ou de froid, elle ne savait plus. S’insinuait en elle cette terreur paralysante qui l’avait lentement tuée tout l’hiver : et si Eryn… ne venait pas ?

Elle vacilla, mais se reprit avec sévérité : hors de question de redevenir une liche ! Elle attendrait la journée entière, retournerait tout San Francisco, mais elle retrouverait la trace d’Eryn. Même si pour cela elle devait déguiser Dawn en lapin rose pour attirer l’attention ! Dawn… Ainsi, ce type était en relation avec sa fugitive de sœur… Il lui paraissait bien plus sympathique, à présent. Surtout depuis cette phrase mythique… Elle en souriait encore.

Et l’angoissante réalité reprit ses droits. Peut-être s’était-elle trompée de parc… Elle commençait à chercher tous les parcs plus adaptés que celui-ci pour une rencontre secrète lorsque Ralp se mit à gronder. Une silhouette se précisa, sur sa gauche, et Aria plissa les yeux, une main à son revolver, tendue… Et le chien bondit joyeusement, faisant la fête à cette nouvelle Blake qu’il reconnaissait en dépit de leurs rares contacts.
- Eryn ! s’exclama Aria qui cru défaillir de soulagement.
Et tant pis pour le caractère réservé de la frangine, Aria fusa droit sur elle et l’étreignit avec toute la force dont elle était capable.
- Toi… Tu me dois… des mois de massages ! Pour évacuer toute la tension que tu m’as faite accumuler !
Et c’était parti :
- Est-ce que tu imagines ? Chaque jour, les cadavres de…
Elle se tut. C’était inutile : si Eryn ne l’avait pas contactée plus tôt, c’est qu’il devait être imprudent de le faire. Elle préférait mille fois croire sa sœur perdue, plutôt que de la voir prendre des risques inconsidérés. Elle soupira et sourit :
- Contente de te revoir !
Et elle avisa qu’Eryn faisait bien attention de ne pas peser sur sa jambe.
- C’est quoi, ça ? feula-t-elle d’un ton polaire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 13:23

Tant d’effusions… Eryn contusionnée qu’elle était par sa rencontre avec Aaron, bénit pour une fois son équipement polaire ; au moins, avec les multiples couches qui la couvraient, Aria risquait moins de lui briser une côte pour de bon. Elle secoua la tête, l’ombre d’un sourire sur ses lèvres :

« Tu as dessiné un lapin rose sur ta boîte aux lettres, j’ai préféré attendre pour te contacter, je me suis dit que c’était peut-être grave. »

Bah oui, plutôt que s’excuser de l’avoir inquiétée, autant lui démontrer que c’était de sa faute, hein ! Comment aurait-elle fait, sans Dawn ? D’ailleurs, elle leva les yeux au ciel tout en tapotant affectueusement la tête de Ralp de ses moufles, avant d’ajouter :

« Et puis franchement. Moi ? Mourir de froid ? J’ai été entraînée partiellement en Alaska, tu sais. »

Enfin, non, elle ne savait pas. Eryn n’était pas du genre à s’étendre sur ses divers entraînements. Surtout les exercices de survie où quiconque échouait été recalé, le genre d’expérience traumatisante sur lesquelles on ne s’étalait pas. Ça, et la torture. Rien que d’y penser, elle en avait des sueurs froides et les entrailles qui se révoltaient en souvenir de la douleur. Brrr.

Elle grimaça en constatant qu’Aria avait déjà flairé la blessure. Ce n’était pas si évident, pourtant ! Tant et si bien qu’elle fut tentée de dire qu’elle se faisait des idées, puis s’appuyer de nouveau sur sa jambe comme si (presque) rien n’était. Mais elle soupçonnait Aria d’être capable de taper dedans pour vérifier la véracité de ses dires, et elle ne voulait pas souffrir tant que ça.

Finalement, elle haussa des épaules, poussant un soupir ennuyé, et elle consentit enfin à répondre évasivement.

« Je suis recherchée, c’est pas tellement une balade de santé, hein. »

Elle tapa sur le haut de sa jambe blessée pour illustrer ses propos tout en poursuivant :

« Mais Dawn a rafistolé ça, je devrais me remettre sans problème. »

Bon, évidemment, Aria allait vite deviner la nature de la blessure – qu’on lui avait troué le cuir à coup de neuf millimètre, donc – puisqu’Eryn n’aurait pas eu besoin d’aide pour une blessure plus conventionnelle et ne marcherait pas de la sorte si elle portait une attelle pour fracture ou autre. Elle ravala donc son envie de lui poser davantage de question sur le « lapin » et attendit que la harangue débutât.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 13:50

Aria aurait presque eut un rictus sadique de profonde satisfaction en voyant toutes les grimaces de sa frangine –elle avait qu’à pas faire mourir sa pauvre petite sœur d’inquiétude !- mais elle préféra froncer les sourcils et continuer de se ronger les sangs. Continuant d’analyser la blessure de sa frangine, elle écouta d’une oreille distraite l’excuse vaseuse qu’elle lui servit, afficha une mine consternée en apprenant l’existence d’un entrainement en Alaska –qui pouvait bien vouloir s’entrainer en Alaska ? franchement ces militaires cherchaient les ennuis…- et broncha au rappel du terrible fait : Eryn était recherchée. Elle risquait de se prendre d’autres coups, forcément.
A la mention de Dawn, elle s’étonna de plus bel :
- Je n’imaginais pas un complice potentiel dans ce… euh…
L’arrestation de June Lowell, blocus de tout le marché, nombreux hommes armés, tout le monde à terre…
- … personnage si… passionné ? méticuleux, … dans son travail…
C’est vrai, pas qu’il ait l’air d’un de ces crânes rasés au cerveau dans les chaussettes mais quelqu’un qui prenait pour une simple voleuse des mesures aussi drastiques… Elle ne l’aurait pas crû sympathisant des mutants…
- Enfin bon, je suis contente que tu aies ce genre d’allié, fit-elle avant de revenir à la blessure, c’est quoi, c’est une balle ? Qui t’as tiré dessus ? Un Peacekeeper ?
Se faisant, elle appuyait doucement de l’indexe sur la jambe de sa frangine ; pas d’attelle… avec un peu de chance, ça pouvait juste être un très gros bleu… un peu de chance et de naïveté… cette denrée devenue si rare…
- Ce maudit lapin, si j’avais su qu’il me mènerait au bord de la crise cardiaque…
Suite à l’interrogatoire de Charlotte Hawkins qui avait mis Aria dans tout ses états, cette dernière avait eu une trouille paranoïaque d’être surveillée et avait collé un « PAS DE PUB ! » flanqué du fameux lapin rose sur sa boîte au lettre, moyen de communication entre les sœurs Blake. Eryn avait apparemment bien saisit le message… Elle soupira :
- … bah, je l’aurais sans doute collé quand même…
Non pas de crise de nerf plus terrible que ça…


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 14:10

La réaction de la petite sœur fut bien calme. Eryn ne montra pas son étonnement, préférant se dire qu’Aria avait enfin quitté cette exubérance puérile. Non pas qu’elle s’accrochait particulièrement à cette idée – peu probable qu’elle fût véridique – mais elle préférait la penser plus mature plutôt que se dire que la situation l’avait réellement affectée. Enfin, c’était beau de se bercer d’illusions, hein.

À la mention de Dawn, Eryn se contenta, une fois de plus, d’hausser les épaules :

« Oh, tu sais, ces ex militaires… »

Comme si cette simple phrase sibylline pouvait expliquer le comportement curieux de cet homme. Dire qu’il remettait tout le système en question depuis sa rencontre avec Eryn ; vraiment, elle s’en voudrait presque de semer les graines du doute dans les rangs des Peacekeepers. Vraiment, vraiment, pour de vrai, quoi. Ils n’étaient peut-être pas aussi extrêmes que les Hunters, mais ceux qui se désympathisaient de la sainte cause ne devaient pas être traités avec honneur, c’était certain.

Pouvait-elle parler d’un allié ?
Oui et non. Elle ne lui accordait pas sa confiance à cent pour cent. Elle ne pouvait pas se permettre ce genre d’erreur. Mais de l’avoir soignée et transmis son message à Aria, ça, elle lui en était bien reconnaissante. Un jour, peut-être, lui aussi arrêterait d’être un clébard collé aux basques de ses maître. S’il avait quitté l’armée parce qu’il n’avait pas l’impression de servir son pays ainsi, peut-être le même schéma se répèterai ici.

Bon, Aria n’avait pas perdu le nord, puisque son interrogatoire continuait. Eryn secoua la tête, avant de répondre :

« Non, non, une vieille connaissance. »

Un Hunter, quoi.
Autant dire que l’aînée des sœurs Blake était ravie de s’en être tiré vivante. Agacée, elle poursuivit :

« Je préfère ne pas m’étaler sur le sujet. Alors, cette histoire de lapin rose ? Que s’est-il passé ? »

C’était si loin, à présent !
L’automne était encore tiède et clément sur la ville, la dernière fois qu’elle était passée à la boîte aux lettres. En pleine journée, une casquette bien vissée sur la tête, se faisant passer pour une distributrice de flyers, cette propagande Neo Corpienne hautement étudiée.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 14:52

Une vieille connaissance ? Comment ça ? Eryn avait des problèmes depuis suffisamment longtemps pour parler de « vieilles connaissances » ? C’était quoi ce délire ? Aria médita un moment sur différentes théories farfelues avant que l’évidence ne frappe enfin sa cervelle : mais oui, Eryn avait déserté son unité devenue une bande de sanguinaires tarés et radicaux. Les Hunters. Elle se mordilla les lèvres : fichtre, se faire tirer dessus par un ancien camarade, ça devait être assez difficile à digérer… Mais son ainée était suffisamment solide pour garder l’esprit clair en dépit de toutes ces tuiles, pas comme Aria que la dépression menaçait sans arrêts…

Eryn en revint au lapin rose et Aria, à sa bonne inhabitude actuelle, n’insista pas.
Elle prit le temps de rassembler tout ce qu’il s’était passé.
- Charlotte Hawkins, tu te souviens ? Gallagher en personne l’a amené à la Station Police pour la soumettre à un interrogatoire au sujet d’une fraude à la Néo Corp.
Aria afficha une mine entendue :
- Je te laisse deviner qui a été choisi pour l’interroger, et ce alors que je n’ai jamais ouvert, du moins pas officiellement, un dossier sur la Neo Corp.
Elle inspira et reprit d'une voix rauque :
- C’est la secrétaire de Gallagher. Je ne sais pas ce qu’ils ont voulu faire avec cette histoire de fraude bidon mais le scénario ne tenait pas debout, elle m’a rapidement interrogée sur toi et…
Aria eut un sourire triste :
- Et ça y est ! J’ai pu assassiner Sean ! J’ai été très en colère d’apprendre enfin ta mutation, on m’a entendu dans tout le quartier ! J’ai juré mes grands dieux que je te conduirais moi-même à Alcatraz puisque tu n’avais pas été assez « Blake » pour te rendre toi-même !
Elle eut un rire un peu nerveux :
- Je me suis surpassée… Enfin, je crois que ça a marché.
Heureusement, personne ne connaissait les véritables valeurs de la famille Blake dans son entourage…
- Gallagher ne doit pas être stupide, toute cette pièce ridicule devait avoir un but… J’ai eu peur d’être surveillée, j’ai paniqué et… le lapin est tout ce qui m’est venu à l’esprit pour te tenir le plus loin possible de mon périmètre.

Voilà.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 15:18

Eryn remarquait bien qu’Aria n’allait pas fort. Cette pensée lui serra le cœur, sans qu’elle pût faire quoi que ce fût pour vraiment la réconforter. Cette situation insane commençait à devenir particulièrement oppressante. N’importe qui virerait zinzin, confiné ainsi dans la cage aux monstres. Aucune remarque n’était nécessaire selon elle : tenter de la rassurer n’amènerait qu’à de fausses promesses, des choses stupides et déprimantes, rien qui ne pourrait lui remonter le moral. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était montrer l’exemple en restant déterminée. Du moins, tel était le point de vue d’Eryn, néanmoins.

La mention de Charlotte Hawkins laissa Eryn bouche bée.
L’ex militaire s’attendait à tout – une gaffe de sa frangine, une bêtise de son coéquipier bon à rien qu’elle avait mentionné lors de leur première rencontre, quelque chose dans ce goût là – qui aurait pu attirer les soupçons sur sa sœur. Mais que Charlotte Hawkins se révélât être la secrétaire du fameux Jeffrey Gallagher… Alors c’était la Neo Corp, qui avait un dossier sur elle ? Avait-elle une suite spéciale réservée à Alcatraz ?

« Tiens donc. »

Le murmure lui avait échappé alors qu’elle se perdait dans sa réflexion aux multiples possibilités. Un sourire en coin anima son visage d’ordinaire si frigide, alors qu’elle levait un regard chargé de curiosité sur Aria :

« Oh, c’est une bonne nouvelle que cette femme me doive une faveur, alors. »

Ah, Aria pouvait commencer à s’inquiéter pour de bon, cette fois ! Eryn se demandait s’il ne serait pas intéressant de s’offrir une petite entrevue avec le si fameux Gallagher pour avoir des réponses. Une possibilité qui lui coûterait probablement gros, mais bon. Elle n’avait plus grand-chose à perdre, et cette personne était de loin la plus puissante de la ville. Et si elle pouvait faire sortir Aria de là ?

Bien entendu, elle se garda bien de parler à voix haute, pas question de mettre sa sœur en danger en la tenant au courant d’un plan pareil. D’autant plus qu’elle était potentiellement surveillée. Non, non.

« Merci, c’est une information très précieuse. »

Elle eut presque envie de rire. Presque.

« Pour ma part, je voulais te mettre en garde contre Anderson Dawn, mais je crois que c’est plus trop nécessaire. »


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 15:44

La stupéfaction, un sourire, puis une curiosité qu’Aria qualifia sans une once d’hésitation de douteuse ? Sur le visage d’Eryn ? Aria pouvait le ressentir dans toutes ses molécules : elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas ça, du tout. La réaction logique, c’était d’être préoccupée, de réfléchir vite et bien sur les conséquences de cette révélation, et de considérer Charlotte Hawkins comme une pestiférée -bien qu’elle ait l’air, en réalité, fort sympathique, c’était un danger-, pas de faire un rictus bizarre avec des yeux pétillants d’idées !
- Qu’elle te doive une…
Bon d’accord, Eryn semblait avoir trouvé le bouton ON.
- ERYN ! s’écria Aria, tu te crois dans quoi, là ? On s’en moque que cette femme te doive une faveur ! Et elle s’en moque probablement aussi ! Tu n’as aucune façon de l’obliger à te rendre ce je ne sais-même-pas-quoi qu’elle te doit !
La cadette considérait son ainée avec des yeux fous, comme parlant à une suicidaire particulièrement bouchée qui ne saisissait pas la gravité qu’il y avait à passer sous une tronçonneuse en marche.
- A la minute où elle te reverra, elle te piègera ! Elle est sans doute venue à la station pour ça, c’était bizarre ce cirque ! Tout ça pourquoi ? Pour prouver que soit je ne sais rien sur toi, soit je mens très bien ? Il devait y avoir une idée là-dessous ! Cette Charlotte est louche, tu comprends ? Ecoute cette petite voix fabuleuse qu’on appelle l’instinct de survie et qu’on a tous quelque part sous nos cheveux, si tout va bien elle devait te dire quelque chose du genre « ne pas approcher ». Dis-moi que c’est ce que tu l’entends te dire…
Et les yeux féroces qu’elle planta dans ceux de sa sœur étaient sans appel : elle voulait une réponse affirmative immédiatement et Eryn pouvait toujours courir pour qu’Aria reste tranquillement au chaud dans les bureaux de la station police si elle n’obtenait pas cette promesse. Qu’on se le dise : elle avait vu trop d’horreurs cet hiver pour avoir le goût de continuer si elle ne pouvait pas compter sur le bon sens de survie de sa sœur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 18:10

Ben voyons.
La biche égarée n’allait pas lui faire un sale coup. Ou alors, elle la menacerait de la rendre mutante, quelque chose comme ça. Elle trouverait bien des astuces adéquates. Eryn posa un regard consterné sur sa sœur qui s’époumonait de façon for peu discrète. Et puis, le patron de Charlotte devait avoir découvert que cette dernière était en contact avec elle, d’où le cirque monumental à la Station. De longues semaines s’étaient écoulées depuis, et on ne devait pas la rechercher plus que d’habitude.

Eryn réalisa soudain qu’elle n’avait pas l’intention de survivre toute cette période en n’étant qu’un animal traqué, pour finalement succomber. Avant de rencontrer Aria pour la première fois dans les rues de la Seamy Area, elle n’éprouvait qu’une profonde lassitude ; ses objectifs perdus de vue, la survie n’était qu’un fade quotidien dans lequel elle errait, sans grande conviction. Sa sœur lui avait donné une raison de se battre. Cette seconde rencontre marquait un nouveau tournant ; plutôt que traquer les mutants comme le faisait peu inutilement – la pensée lui arracha une grimace mentale pour ainsi critiquer celui qui fut son supérieur – Drake Carter, elle voulait trouver la source de l’incident, faire éclater la vérité au grand jour en espérant que cela avancerait. Si elle trouvait les bonnes personnes pour se faire… Elle pourrait parvenir à un résultat satisfaisant pour se faire entendre.

Ou faire sauter la ville.
Bon, d’accord, le projet demandait plus de réflexion.

« Tu rigoles ou quoi ? Si la situation dégénère, Hawkins est l’otage parfait ! Aussi inoffensive qu’indispensable. Tu peux me croire. »

Elle ne disait pas cela pour rassurer sa sœur, mais pour que cette dernière prît bien en compte l’information : si la situation se compliquait pour Aria, si elle se faisait prendre à aider des mutants, si elle se trouvait dans une position délicate et que Charlotte était à portée de sa main, qu’elle n’hésitât pas à empoigner la jolie chevelure blonde et à pointer son arme sur la tempe de l’adorable secrétaire. Elle était certaine d’obtenir ce qu’elle voulait.

« Je te promets que je ne ferai rien d’inconsidéré. »

Elle avait tout le temps de considérer la question, de toute façon. Eryn ne tenterait rien sans de fortes chances de réussites et ne se lancerait pas dans une entreprise au-delà de ses capacités. Bref, elle promettait d’être prudente qu’elle que fût sa décision finale. Pas comme lorsqu’elle s’était baladé à l’autre bout de la Bright pour espérer traverser la baie de San Francisco à pied sur la glace et finalement se retrouver à ramper jusqu’à chez Dawn avec une putain de balle dans la jambe.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 18:36

- Et j’imagine, cracha Aria avec une hargne qu’elle ne se connaissait pas, que tu sais ça sur cette Charlotte après l’avoir observée des heures durant, t’être renseignée sur elle, son entourage, ses habitudes et ses loisirs, pas vrai ?
Oui, Aria devenait paranoïaque, mais elle avait comme l’impression que la moindre erreur, ici, ne se terminerait pas avec une simple interdiction de sortie. Pour elle, Charlotte pouvait être bien plus qu’une simple blondinante secrétaire, elle pouvait très bien être n’importe quoi de dangereux avec un plan redoutable pour piéger Eryn en tête. Et qui pouvait fonctionner puisqu’Eryn avait l’air trouver ça plus drôle qu’inquiétant !
Aria se rendit brusquement compte qu’elle n’avait aucune prise sur sa sœur, celle-ci pouvait en ce moment même fomenter un plan dangereux qui la conduirait tout droit vers Alcatraz, et sa cadette n’y pouvait rien !
Elle riva les yeux sur la blessure d’Eryn, envisagea de casser cette patte pour de bon, et peut-être l’autre, puis de la ramener chez elle en lieu sûr pour la garder en vie le plus longtemps possible.

« Je te promets que je ne ferai rien d’inconsidéré. »

Réveil. Aria releva les yeux vers le visage d’Eryn et se mordilla la lèvre : d’accord, elle venait d’envisager de blesser et séquestrer sa sœur. Tout allait bien, à part ça.

- Je crois… que je me transforme en Jack Torrance… fit-elle en se passant une main sur le front.
Elle eut un rire crispé, inspira… son souffle trembla. Expira… Bon.
- D’accord. Je vais respirer et… te faire confiance pour rester libre et en vie.
Aria ignorait qu’elle représentait plus ou moins pour Eryn ce qu’Eryn représentait à présent pour elle : un but, quelque chose qui lui permettait d’avancer. Sans quoi elle aurait pu appuyer sur ce fait : de la liberté et la vie d’Eryn dépendaient aussi celles d’Aria. Au diable les Peacekeepers, les mutants et San Francisco, si Eryn se faisait pincer, Aria volerait de façon tout à fait inconsidérée à son secours. Et sans entrainement militaire.
- Bon, alors… Pourquoi tu veux que je fasse attention à Dawn ? Il est aussi impliqué que moi dans… la complicité avec des mutants... fit-elle avec un geste d’évidence englobant sa frangine.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 19:46

Bonne idée, Aria.
Eryn devrait s’assurer d’en apprendre davantage sur Charlotte avant tout, surveiller ses moindres faits et gestes, ce genre de choses, si elle voulait mener son plan à bien. Pas directement, elle devrait embaucher quelqu’un, trouver des alliés, quelque chose… Ce fut donc en hochant la tête qu’elle accusa le cynisme de sa cadette, et déclara, comme si Aria proférait ses avertissements à sa propre personne :

« Tu devrais effectivement garder un œil sur elle. »

Ce n’était même pas de la comédie ; si Aria devenait à moitié aussi paranoïaque qu’Eryn dans ses bons jours, autant qu’elle commence par surveiller ses arrières. Charlotte représentait pas un danger uniquement pour l’aînée des Blake mais aussi pour son entourage.

Elle rit à la référence – ce vieux film ! Sa sœur avait des goûts qui remontaient à plusieurs décennies, une lubie de leur mère, encore – et rétorqua :

« Et encore, ce n’est que le début. »

Elle montra le chien qui gambadait du menton :

« Ralp à l’air moins inquiet, lui. »

Ou comment dire subtilement que son chien ferait un bon psy. Enfin, Eryn pouvait parler, en matière de canins, elle ne se considérait pas mieux qu’un bon toutou d’attaque muselé, du temps où elle était encore dans les rangs.

« Dawn ? Impliqué ? »

Eryn secoua la tête.

« C’est juste un militaire bien dressé qui se rend compte que son maître n’est pas tout à fait clean. Il a des doutes sur ce qu’il fait, a laissé passer l’occasion de me coller une balle entre les deux yeux. Un grand sensible. »

Bon, c’était de la pure caricature, mais il le méritait bien, aussi. Il continuait à traquer des mutants, sans s’attaquer à la source du problème ! Bon, d’accord, Eryn avait longtemps fait pareil, et Aria conservait son poste avec brio – pour ne pas attirer les soupçons, espérait-elle – mais ce n’était pas une raison pour continuer à mener son équipe comme il le faisait. Trop professionnel, trop bien cadré, trop… soldat. Et c’était davantage du soldat qu’Eryn s’inquiétait. Il pouvait falsifier un rapport et filer un coup de main. Mais si on le mettait en situation de cours martiale, si on lui proposait sa place contre la vie des Blake… à sa place, elle n’aurait pas hésité une seule seconde. Or, ils se ressemblaient terriblement.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mar 10 Sep - 22:07

Pour peu, et cette fois-ci de façon tout à fait saine, Aria aurait bien étranglé Eryn… Aria avait une couverture excellente, elle n’avait pas à se méfier de Hawkins ! Maudit soit le caractère buté des Blake ! Enfin, elle n’y pouvait rien… Eryn était assez maligne pour s’occuper d’elle-même. Après tout, c’est ce qu’elle avait fait jusqu’ici, toute sa vie, et sans sa petite cadette qu’elle ne croisait que rarement. Elle avait même été entrainé en Alaska, à ce qui se disait.
Aria calma donc rapidement sa colère sororicide et sourit en regardant Ralp courir. Pas inquiet. Sa vie était simple, songea-t-elle avec cynisme, il avait juste à obéir. Pas besoin de penser, de se torturer l’esprit avec mille et une questions. Juste écouter et agir. Pour peu, elle l’envierait. Pour peu. Aria tenait beaucoup à son libre arbitre, son droit à la rébellion et sa mauvaise manie de poser les mauvaises questions.

- Dawn est un militaire bien dressé qui t’as pansé la jambe en plus d’avoir raté l’occasion de te tirer une balle dans les yeux. Je le trouve impliqué.

Elle soupira. Son élan de colère paranoïaque lui avait, paradoxalement, rendu l’esprit plus clair. Un petit coup de fouet bien venu en ces temps de dépression intense… Elle se sentait presque elle-même… Oui… qu’est-ce que c’était que ce sentiment vaguement familier qu’elle percevait au loin… de l’assurance ? Ah, c’était son château et son trône. Pas qu’elle les ait cédés à quiconque, jamais, mais les entrevoir ça faisait du bien… Sa tête se réactiva quelque peu et elle se ressaisit avec méfiance et appréhension de toutes ces questions qu’elle avait laissé en plan au début de l’hiver : ces questions de mutants, d’éthique… de mensonges…

- « Son maître est pas tout à fait clean », hein… fit-elle d’un ton grinçant, j’ai essayé de faire quelque recherches sur ce qui se trame finalement dans ce joyeux bordel, j’ai un peu arrêté depuis… enfin qu’importe, j’ai rien trouvé.

Elle regarda Eryn bien en face :
- Qu’est-ce que tu sais, de tout ça ?
Il allait falloir qu’elle cherche en dehors des bureaux de la station police, mais si Eryn pouvait lui donner quelques infos, ça serait du temps de gagné.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Sam 14 Sep - 0:02

Eryn se contenta de lever les yeux au ciel, marquant son désaccord et son exaspération sans méchanceté. L’implication, pour elle, résultait d’une conviction, d’une volonté de se lancer corps et âme dans une cause que l’on souhaitait défendre. Or, elle savait fort bien que, pour le moment, Dawn était sagement rattaché à sa niche. Il avait des doutes, mais ça ne l’empêchait pas d’aboyer au bout de sa laisse. Il serait impliqué, quand, il aura pris une décision.

Ne désirant guère passer plus de temps sur le sujet, elle repassa en mode communication tacite en jetant un long regard sur sa sœur. À interpréter comme un « je m’en fous, on peut pas lui faire confiance », peu flatteur pour le chef du SWAT, mais plus prudent pour la sécurité des sœurs Blake. C’était une urgence, elles trouveraient un autre moyen de se contacter la fois prochaine. Si fois prochaine il y avait, ajouta une petite voix bien pessimiste en son for intérieur. Heureusement, la question suivante d’Aria la détourna de sa paranoïa sinistre qui lui inventait de mauvais pressentiments.

Rien d’étonnant à ce qu’elle eût rien trouvé sur le sujet. Après tout, elle était une Blake. Eryn se souvenait encore de ce que c’était, l’époque où il fallait user de multiples autorisations pour accéder aux dossiers top secrets. Même les identifiants de son paternel n’étaient parvenus à débloquer une de ses recherches sur une mission à venir. Quelle plaie.

« Je ne sais pas grand-chose, admit-t-elle, mais j’avoue que je commence à m’interroger sérieusement. »

Eryn avait l’impression d’émerger d’un long sommeil. Elle tenterait bien de glaner quelques informations à droite à gauche pour comprendre un peu mieux l’origine de cet incident. Il était grand temps qu’elle reprît du poil de la bête.

« Enfin, j’en sais probablement moins que toi : Gallagher prend le pas sur son Maire de cousin, les Peacekeepers sont à sa botte, les juges se la coulent douce, et que les mesures prises contre les mutants sont démesurées. »

Elle lança un regard suspicieux à sa sœur, craignant qu’elle se mît dans un pétrin pas possible à chercher des informations de ce genre. Si elle avait déjà cherché, peut-être était-elle aussi déjà repérée ? L’inquiétude lui glaça le sang.


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Lun 28 Oct - 16:26

Aria enregistra soigneusement les maigres informations récoltées par Eryn –ou du moins, les informations qu’elle voulait bien partager- : Gallagher était l’unique spectateur d’un théâtre qu’il gérait de ses innombrables mains les Peacekeeper, les mutants jouaient contre leur gré la pièce macabre pendant que les juges fumaient une clope dehors en faisant mine de croire que l’entracte se prolongeait. Bon, c’était une caricature. Ou pas. Ou pas du tout, même.

- C’est sur ce Gallagher qu’il faut chercher, il semble s’en tirer un peu trop bien, dans tout ça. Charlotte doit en savoir long, notamment la raison pour laquelle ce type te cherche.

Elle se mordilla la lèvre :

- Quoi qu’à la limite on s’en fiche : il doit te chercher pour ton don, la vraie question, c’est de savoir ce qu’il veut en faire et comment.

Aria inspira, prit un bâton sur le sol, et le lança à son chien, laissant quelques secondes de silence s’écouler… Sa cervelle était rouillée par la longue hibernation qu’elle lui avait fait subir et elle avait dû mal à ré-emboîter les rouages pour sortir une théorie quelconque… A défaut, elle lâcha simplement :

- On dirait le scénario d’un thriller où le méchant serait un scientifique fou.

Pas qu’elle veuille diaboliser Gallagher avant d’en savoir plus mais si cet homme traquait Eryn, elle ne pouvait que le déprécier.

Elle continuait de fixer Ralp qui revenait. Les Blake n’avaient plus grand chose à se dire, elle savait qu’elle allait devoir quitter son ainée et l’idée lui nouait la gorge. Combien de temps avant qu’elle puisse la recroiser, cette fois-ci ? Deux semaines ? Deux mois ? Jamais ? Elle tapota la tête du chien distraitement. Elle regrettait de ne pas avoir avec sa sœur cette relation fraternelle où l’on peut parler des heures durant de tout et de rien. Subitement, la distance qu’elles avaient creusé toute leur enfance entre leurs deux univers lui pesait.
Elle sourit tristement et regarda à nouveau sa sœur :

- Et nous, on serait deux fourmis qui tentent d’échapper à sa botte autrement qu’en courant à toutes pattes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mer 30 Oct - 13:41

Gallagher, hein ?
Eryn se posait des questions. Elle le savait assez intelligent pour se poser en homme de la situation et en tirer profit. De réels profits ? Pas vraiment. Il maintenant la société en équilibre en ne laissant pas le système monétaire s’écrouler. Et l’argent qu’il gagnait, il l’utilisait pour fournir la ville en énergie, payer les Peacekeepers et faire des recherches sur les mutations. C’était la version propagande, et sans doute faisait-elle sens – autant que le système qui étouffait leur société, protégeait les citoyens à grands coups d’impôts et de lois. Néanmoins, ce serait de loin le meilleur endroit pour commencer des recherches quant à l’origine de l’incident ; qui d’autre que la Neo Corp pourrait avoir des pistes ?

Eryn émit un petit rire à l’image d’Aria.
Ou plutôt, elle expira de l’air de ses poumons avec un sourire en coin. La définition de rire dépendait de la façon dont on l’interprétait, non ?

« Peut-être pas directement Gallagher, mais la Neo Corp ou l’une de ses rivales me semblent être un bon endroit pour commencer à fouiner. »

Oh, Eryn pensait vraiment ce qu’elle disait ; commencer en bas de la pyramide lui semblait être le moyen le plus sûr de savoir ce qu’il en était. C’était risqué, aussi, car les informations finissaient toujours par remonter, et les mesures étaient toujours prises en conséquences. Néanmoins, frapper directement la tête d’une organisation – aussi efficace cela pouvait-il être – présentait un taux d’erreur potentielle trop important, et la ville avait besoin de son bienfaiteur loufoque pour le moment. Sans compter que cela impliquait courir tout droit à la guillotine suintante de Neo Serum.

Le moment des adieux approchait. Eryn remua sa jambe convalescente, un peu engourdie aussi, pour s’assurer que le sang circulait bien. Qu’Aaron partît en vadrouille signifiait que les autres ne tarderaient plus. Cette simple pensée lui donnait des frissons dans le dos. Curieusement, l’aînée des Blake était plus inquiète pour Aria, dans l’immédiat. Elle ne spécifia pas qu’il était temps pour elle d’y aller, c’était inutile, sa sœur était plus maligne que ça. Elle sauta donc cette étape pour attaquer directement les mises en garde :

« Quoi qu’il en soit, ne te mêle pas des affaires de la Neo Corp, d’accord ? »

Il manquerait plus que ceux qui la cherchaient utilisassent sa petite sœur comme appât. Ce serait très moche, très sanglant, très frustrant, et particulièrement contrariant. La visite de Charlotte à Aria n’était-il pas un avertissement caché ? Il fallait qu’elle trouvât un moyen de garder un œil sur sa sœur. Mais comment ?


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Part-time Tracker Princess

Féminin

MESSAGES : 717
HUMEUR : Coriace
FEAT : Gemma Arterton

Points : 1240

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Aria Blake
Part-time Tracker Princess
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Lun 27 Jan - 22:01

Aria haussa un sourcil de princesse, le genre qu’elle pouvait adresser à un sujet un peu trop zélé. Est-ce qu’Eryn lui demandait vraiment de ne pas se mêler des affaires d’une Néo Corp. traquant sa sœur ? Lui semblait-il qu’Aria était le genre de cadette sage et obéissante ? Non… ce ne devait être qu’un conseil, une prévention, l’habitude militaire aura rendu le ton de l’ainée Blake trop impératif. Aria esquissa un sourire mauvais et répondit :
- Et toi, terre-toi gentiment dans une planque sûre où je pourrais t’apporter ce dont tu as besoin en attendant que la situation s’améliore.
Ironie. Histoire de tourner en dérision cette volonté que pouvait avoir Eryn de réussir à persuader sa petite sœur d’attendre tranquillement le dénouement de l’affaire. Les Blake ne savaient pas très bien subir, ils étaient plutôt dans la réaction.

Elle soupira, s’étira et fit taire son esprit révolté à l’idée de devoir se couper à nouveau d’Eryn.
- Je vais mener mes recherches, de mon côté, ne t’en déplaise. Ne t’en fais pas, on m’imagine mal comme sérieusement impliquée dans un complot quelconque, de toute façon, ou pactisant avec de dégoûtants petits mutants qui ne prennent plus de bains depuis le début de la catastrophe. Si je fais une bourde, ça passera plus pour une maladresse de fille de bonne famille peu habituée à vivre des désastres.
Elle sourit.
- Je sais ce qu’on pense de moi, et je vais cultiver cette belle image… Ça me rend de fiers services.
Tant que cela restait de « petits services », Aria avait parfaitement conscience des risques qu’elle prendrait en allant trop loin. Ceux qu’elles pourraient hypothétiquement compromettre se ficheraient bien de savoir si son jeu d’actrice était réel ou factice, ils élimineraient la menace.
Elle passa une main lasse dans ses cheveux -toujours parfaits malgré tout.
Cela lui avait fait du bien, de retrouver sa sœur. Elle sentait la prise d’un étau pesant s’étioler lentement autour de son cœur : Eryn était en vie. Blessée, mais en vie, et toujours fidèle à elle-même. San Francisco pouvait bien s’écrouler, à présent.

Lalala:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mutation Sensor

Féminin

MESSAGES : 1838
HUMEUR : Égarée.
FEAT : Jaimie Alexander

Points : 2897

Voir le profil de l'utilisateur http://moodypoison.blogspot.fr/

Want More ?


Eryn Blake
Mutation Sensor
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] | Mer 29 Jan - 11:17

Eryn leva une énième fois les yeux au ciel, serra les dents pour ne pas houspiller Aria qui, franchement, s’entêtait à se mêler de ce qui ne la regardait pas. Du moins, aux yeux de sa sœur aînée dans le rôle de la Blake inquiète pour sa sœur qu’elle n’a jamais tellement connu. Pourquoi se montrait-elle aussi butée ? Elle était Peacekeeper, elle était en sécurité – relative – pour le moment, elle vivait dans la Bright, avait un salaire… Pourquoi ne laissait-elle pas le sale boulot aux gens qui n’avaient rien à perdre ? La réponse était évidente, même pour Eryn – oui, elle savait se mettre à la place des autres, de temps en temps – mais restait source d’une frustration explosive. L’envie d’hurler lui parut pourtant si futile. Ce n’était pas comme si elles allaient se voir de sitôt.

« Sois prudente », soupira-t-elle finalement en se détournant.

Pas question de revivre l’expérience de l’embrassade maladroite et embarrassante. Non pas parce qu’elle était particulièrement contrariée par le comportement de sa cadette, c’était juste qu’Eryn avait trop de bleus pour cela. Sa réaction de chochotte aurait pu la faire rire en d’autres circonstances, mais elle se sentait juste vidée de toute énergie. Guérir n’était pas chose aisée, et elle devait se reposer, regagner son abri en temps et en heure pour avoir le temps de récupérer avant de changer de cachette.

Elle réfléchissait toujours à la façon dont elle allait pouvoir prendre des nouvelles et s’assurer qu’Aria ne se mettait pas dans des situations impossibles – le cas de sa rencontre avec Charlotte Hawkins suffisait comme cela – et elle se répugnait à user de Dawn comme intermédiaire. Eryn appréciait le leader du SWAT, mais souhaitait aussi ne plus le rencontrer – sauf, peut-être, pour lui rendre service, parce qu’elle haïssait être redevable, à deux reprises en plus – et ne plus avoir à lui demander quoi que ce fût. Avaient-elles d’autres connaissances en commun ? Probablement pas. Comment entrer en contact ? Pas la moindre idée. Il était risqué, aussi, de se donner rendez-vous dès maintenant, Eryn pouvait trop facilement perdre le compte des jours.

Terminé !


Dread the Truth
Take the pictures off the wall, Erase the thoughts, forget them all. The choice is yours  to save yourself, Or in the hands of someone else ? » Skumfuck – Sum41 .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: That fucking pink bunny drove you away too long ! [END] |

Revenir en haut Aller en bas

That fucking pink bunny drove you away too long ! [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Seamy Area :: Off-Limits Area-
TopBottom
Ouvrir la Popote