AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise! | Mar 2 Juil - 22:59

Le rugissement de la moto aurait dû retentir, son écho se répercutant dans chaque recoin du parking souterrain de la Neo Corp. Joshua se serait livré ainsi à une sorte de rituel ; ces gestes, milles fois répétés dans ce même décor, lui rappelaient l’époque où il travaillait encore en ces lieux. Ce n’était désormais plus qu’un rituel hebdomadaire, mené avec une discrétion exemplaire lorsqu’il avait du temps libre. Oh, que la sublime Neo Tower lui manquait, parfois ! Avec cette aile entière réservée aux membres du staff, cette ambiance travailleuse et bonne enfant à la fois, le tout supervisé par un grand patron concerné, overbooké et complètement excentrique. Il n’avait aucun regret, cependant ; d’une part, il savait qu’il servait pour le mieux les intérêts de l’entreprise en se consacrant à son rôle d’agent double, et d’autre part, il s’amusait follement au sein de Peacekeepers. Bien moins décontractée que l’était l’ambiance de la Neo Corp, celle de la station de police restait néanmoins tout à fait à son goût, du moins, quand Aria était dans les parages. Quoi que, ces derniers temps, avec les cadavres surgelés qu’il fallait ramasser dans les ruelles sombres, l’humeur n’était pas vraiment à son top.

Pas de moto non plus aujourd’hui ; le blizzard balayait sans cesse la ville, ne lui laissant pas l’occasion de sortir son précieux engin. Quel dommage ! Rajustant sa capuche sur sa tête, rehaussant son cache-nez, il affrontait le vent impitoyable à pas lents. Et encore, ici, les hauts immeubles en bon état épargnaient quelque peu les passants des rafales. Au dehors, la traque n’était même pas possible ; une tempête qui survenait, c’était prendre le risque de perdre des unités.

Que Jeffrey Gallagher lui consacrât encore du temps, à lui, rien qu’à lui, le laissait ivre de joie en dépit du temps. Joshua se sentait important, chéri et méritant, parfait employé qu’il était. En plus, au vu de la situation, ses rapports n’avaient pas lieu d’être ; comme toujours depuis que l’hiver s’était abattu sur la ville, il se contenterait d’un « rien à signaler » avec un haussement d’épaule contrit. Ensuite, on le mènerait probablement avec son patron – il avait reçu un message sibyllin dans ses spams ce jour-là, contenant le mot abracadabrant que Jeffrey Gallagher avait désigné comme code s’il souhaitait le contacter – pour une raison qu’il ignorait encore. Il espérait seulement que ce n’était rien de grave. Il priait pour que ce fût amusant.

Il pénétra dans l’immeuble pas une issue dérobée, qu’il connaissait bien de par son précédent emploi. Il salua le vigile en place, un p’tit gars qu’il avait lui-même formé. Néanmoins, l’échange de politesses ne s’éternisa pas, Joshua s’empressant de pénétrer dans les locaux mieux chauffés. Il éprouva tout de même un vague élan de compassion à l’adresse de ce pauvre ex collègue qui se gelait à son poste.

L’interminable ascension à bord des super ascenseurs high-tech ne prit que quelques minutes. Pourtant, cela lui parût bien plus long que via l’ascenseur habituel auquel il accédait d’ordinaire par le parking : la musique, ce bon vieux rock qui se faisait franchement vieillot savait donner son charme à des boîtes de conserves. Il secoua la tête, un peu blasé ; c’était probablement à cause de miss Hawkins que la musique n’était pas aussi originale dans les autres ascenseurs. Elle devait craindre de faire fuir les investisseurs ou quelque chose comme ça. Ah, les femmes…

La vue depuis le haut de la tour était superbe ; le blizzard, de sa masse mouvante et frileuse, formait un écran mouvant de gris et de blanc, comme un écran parasité. Joshua trouva là son premier patron (le deuxième étant Jason Everwood, désormais) et s’annonça de façon radieuse, singeant quelque peu l’ironie habituelle de son interlocuteur :

« Bonjour, monsieur Gallagher ! Quel temps magnifique, n’est-ce pas ? »

Il se retint d’en venir droit au fait, mais l’urgence perçait peut-être un peu dans sa voix malgré tout. Quelle était donc l’affaire qui avait poussé le célèbre dirigeant de la Neo Corp à faire appel à lui ? La question qui l’habitait s’était faite de plus en plus insistante sur le trajet et son impatience, bien que savamment dissimulée, ne tarderait pas à atteindre son paroxysme.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable


Dernière édition par Joshua Stone le Sam 8 Mar - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Chief Executive Officer

Masculin

MESSAGES : 716
HUMEUR : Excentrique.
FEAT : Robert Downey Jr

Points : 512

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Jeffrey J. Gallagher
Chief Executive Officer
Message Sujet: Re: Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise! | Lun 3 Mar - 0:55

En arrivant dans la Board Room, Jeffrey avait eu la satisfaction de constater qu’on avait répondu à sa demande et qu’on avait déjà apporté sur place une bouteille de whisky pure malt comme il les aimait. Un millésimé 1972, de plus : il n’était pas question de se foutre de la gueule de ce cher Joshua Stone, après tout.

Le PDG de la Neo Corporation avait donné rendez-vous à son agent infiltré en cette journée d’hiver particulièrement glaciale. Il ne lui avait donné aucune explication, aucun indice sur la raison qui l’amenait à exiger cette entrevue. Il imaginait déjà les questions que devaient se poser l’ancien pompier, surtout habitué à leurs rencontres hebdomadaires pour effectuer son compte-rendu. Venant de Gallagher, une telle demande ne pouvait que relever de quelque chose de grave ou au contraire, quelque chose de complètement futile et fantasque. Heureusement pour Joshua, aujourd’hui, son patron était plus d’humeur futile que grave.

Jeffrey tira machinalement sur sa veste de costume avant de s’approcher de la table. Il s’empara de la bouteille, l’ouvrit, puis se servit un verre sans attendre. L’avantage d’être le grand patron, c’est qu’on pouvait se permettre de boire sans attendre les invités. Du moins, dans le cas de Gallagher, il n’avait jamais attendu d’être patron pour se le permettre. Il avait toujours été du genre à se servir le premier. Verre en main, il prit place dans un des fauteuils en cuir noir et sortit son smartphone dernier cri de la poche de son pantalon. Sur l’écran tactile, un nombre incalculable d’icônes s’affichaient, n’attendant qu’une légère pression du doigt ou une commande vocale pour ouvrir une application. Jeffrey consultait une date qu’il avait enregistrée dans son calendrier lorsque son agent infiltré chez les Peacekeepers fit son entrée. À sa remarque, Jeffrey fit la moue et désigna la baie vitrée d’un geste nonchalant.

« Magnifique ? Ce n’est pas le terme que j’emploierais pour désigner ce blizzard infâme qui m’empêche de profiter de la vue. C’est comme se retrouver bloqué sur une putain de chaîne cryptée. »

Il fit pivoter son fauteuil pour faire face à Joshua et l’invita d’un geste de la main à venir s’assoir.

« L’avantage d’un froid pareil, c’est que ça nous donne une excuse parfaite pour boire peu importe l’heure. Sers-toi, fais-toi plaisir. »

Se calant plus confortablement contre le dossier de son fauteuil, comme s’il était chez lui –en l’occurrence, il était effectivement partout chez lui dans ces bureaux-, il posa son smartphone, but une gorgée de whisky et eut un sourire.

« Alors, comment va mon espion préféré ? »

Non, il n’avait pas fait venir Josh pour simplement discuter. Même s’il aurait pu. Néanmoins, en vue de son attitude et de son sourire de gosse qui prépare une connerie, Joshua pouvait d’ores et déjà comprendre que son patron ne l’avait pas convoqué pour une affaire grave mais plutôt pour… une fantaisie de sa part, encore une.



Keep calm and admire Gallagher's style.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise! | Sam 8 Mar - 14:44

Ainsi donc, le grand patron était d’humeur fantasque.
Tant mieux, il ne s’agissait pas d’une urgence.

Le regard de Joshua se posa à nouveau sur la baie vitrée et sa vue limitée. Au moins, le blizzard dissimulait les ruines et dévastation. Il sourit, amusé par la réplique de Gallagher malgré tout, et il accepta le verre. Premièrement, il n’était pas de service – on ne pouvait pas déroger à ce grand principe selon lequel on ne buvait pas pendant le travail, pas dans son métier – et ensuite, il savait très bien reconnaître un breuvage de qualité quand il en flairait un. Par une telle pénurie, cet excès de luxe ne se refusait pas. Cela, et le fait que Jeffrey pourrait se sentir offensé s’il ne partageait pas cette bouteille avec lui sans raison valable. On ne contrariait pas ce genre de personne, qui remplissait joyeusement votre compte en banque pour quand tout cela serait fini.

D’un geste assuré, il ouvrit la bouteille, se servit deux doigts de whisky, la referma, avec cette élégance masculine qui lui était propre. Il leva son verre à l’adresse de son patron en un salut presque patriotique – la Neo Corp. était un peu un pays à l’horizontal, avec ses citoyens respectueux arpentant la tour et vénérant leur généreux dictateur – avant de tremper ses lèvres dans ce délice ambré. Une moue appréciative se peignit sur son visage, un mouvement de tête récompensa l’excellent choix de son patron et le remercia à la fois. Tout était dans le langage corporel, avec Joshua ; franc et authentique, il reflétait ses pensées mieux que les mots dont il aimait user pour taquiner. Curieux contraste, ce langage tacite, avec l’attitude frivole et exubérante de son vis-à-vis.

Mu par une nonchalante habitude, Joshua pris place dans son fauteuil habituel, verre en main, avant de répondre :

« Ma foi, si on oublie le travail ingrat de Peacekeeper par les temps qui courent, je me porte plutôt bien. »

Il n’était pas du genre à se faire du souci de toute façon, il se berçait de cette douce tranquillité d’esprit quelle que fût la situation. Il se savait dans le bon camp, sans être loin du danger, il se sentait juste vivant et appréciait tout ce que la vie dans cette zone dévastée avait lui offrir. Comme les piques d’Aria Blake, l’exaspération de Charlotte ou encore, bien évidemment, ce somptueux whisky. D’ailleurs, en parlant d’Hawkins…

« Ceci dit, la musique de l’ascenseur principal m’a beaucoup chagriné, avança-t-il avec une moue presque boudeuse, miss Hawkins aurait-elle fait des siennes suite à nos choix précédents ? »

Une fois, pour faire une plaisanterie à la sensible secrétaire, il y avait déjà bien longtemps, ils l’avaient transformé en extravagante boîte de nuit, avec de la musique à vous rendre sourd et des flashs de toutes les couleurs. Ce n’était pas au goût de tout le monde, visiblement. Le souvenir lui arracha un petit rire et il replongea le nez dans son verre. Traumatiser Charlotte Hawkins était une activité qui le rendait curieusement euphorique. Ce que ça lui manquait !


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise! |

Revenir en haut Aller en bas

Hawkins' present: how to prepare a wonderful surprise!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Bright Town :: Neo Corporation Tower :: Board Room-
TopBottom
Ouvrir la Popote