AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Gin and Velvet { Terminé }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Gin and Velvet { Terminé } | Sam 1 Déc - 19:44


« Because the night belongs to us. »

La musique au rythme alourdi pulsait depuis les enceintes du club ; elle entraînait la foule, la tenait prisonnière dans cette ambiance suffocante et survoltée. Sur la piste, tous se déhanchaient, se laissaient porter par le tempo du morceau d’électro pourtant affreusement répétitif. La masse humaine doucereusement houleuse et archaïque charriait à chaque oscillation l’odeur âcre de l’alcool et de la sueur.

Joshua fit son entrée après avoir échangé quelques civilités avec le videur – un collègue qui l’avait fait passer devant tout le monde sans aucun problème – et une bouffée de satisfaction l’envahit. En dépit de la situation actuelle de San Francisco, ces lieux-ci étaient toujours aussi réputés, si ce n’était plus. Joshua soupçonnait les habitants de se jeter dans la fosse ondoyante et l’alcool dans la simple perspective d’oublier, le temps d’une soirée, combien la vie pouvait les rendre misérables.

Mais ils n’en étaient pas moins misérables.
Sur cette pensée cynique, Joshua s’autorisa un sourire amusé et il descendit les quelques marches pour pénétrer dans le club. Il traversa la foule pour se rendre jusqu’au comptoir. Là, il commanda un gin tonic – un alcool tel que le whisky en dirait trop long sur sa personne, un martini le rendrait trop délicat, et la liste était pour ainsi dire longue sur le lien entre alcool et personnalités – tout en se glissant sur un tabouret. S’il aimait l’ambiance suffocante de ce genre d’endroits – et les créatures de rêve qui les arpentaient – il n’en avait pas moins besoin d’une dose raisonnable d’alcool pour pouvoir supporter le son et la foule. Pas adepte de la danse non plus, il ne comptait pas se jeter dans la frénésie ambiante. Savourer un verre à l’écart, cependant, tout en bénéficiant du brouhaha qui l’enveloppait, le protégeait d’une certaine façon.

Il ne saurait dire en quoi il trouvait ces endroits rassurants ; un bar de quartier, au calme, lui donnait une désagréable sensation d’incertitude. Les lounges, en revanche, il savait en apprécier le confort ouaté. Était-ce une question de luminosité ? L’obscurité pouvait-elle dissimuler ses défauts, ses faiblesses ? Pouvait-elle conférer à son arrogance le statut de simple assurance ? Ou alors, une fois les lumières éteintes, son caractère cynique et égoïste paraissait-il plus naturel ? Car, après tout, Joshua était un homme au caractère brut, sans fioritures ni faux-semblants, tandis que la plupart des gens ne se dévoilaient qu’une fois dissimulés au reste du monde… L’alcool et les ténèbres révélaient-ils les gens ? Ce serait bien ironique, si tel était le cas ; l’opinion publique voudrait que chacun se dévoilât uniquement sous quelque lumière divine.

Sourire amer sur les lèvres, Joshua secoua la tête.
Assez de sombres idées pour ce soir ! Il trempa les lèvres dans son verre pour se revigorer, savoura la brûlure de l’alcool puis pivota sur son siège. Accoudé au bar, face à l’entrée, il observait les allées et venues avec attention, cherchant vaguement une source d’intérêt pour la soirée, une distraction qui ne fût pas une gamine illégalement dans ces lieux où une cougar en quête de jeunes hommes – ce que ce n’était pas pratique, la trentaine ! – qui eût le verbe subtil et la silhouette gracieuse.

Pour les palabres, il ne savait pas, mal brune qui venait de faire son entrée avait tout pour plaire ; il esquissa un sourire alors qu’il portait à nouveau son verre à ses lèvres.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Mer 5 Déc - 20:16

Blair sortit de sa douche et se posta devant sa penderie après s'être séchée. Elle avait décidé de sortir ce soir-là, se disant que ce n'était pas parce que la ville ressemblait à un champ de bataille qu'elle ne pouvait plus profiter des plaisirs nocturnes. D'autant qu'elle pourrait faire des rencontres et peut-être trouver un pigeon à plumer. Décidée, la jeune femme se vêtit d'une robe noire soulignant sa silhouette et agrémenta l'ensemble de quelques petites accessoires. Elle prit le parti d'un maquillage sobre mais soulignant ses yeux et dessinant sa bouche. Une fois prête, Blair se dirigea vers une adresse qu'elle connaissait depuis un certain temps déjà, néanmoins elle dut patienter avant de pouvoir pénétrer dans le club. Blair prit le temps d'observer la salle, de s'imprégner de l'atmosphère et de faire un premier repérage puis elle se dirigea vers le comptoir. Elle avait remarqué un homme tourné vers l'entrée comme s'il inspectait chaque nouvel arrivant. Pourtant, elle prit le parti de ne pas montrer le possible intérêt que pouvait revêtir un homme seul dans ce genre de lieux.

Elle fendit la foule avec agilité et se porta au niveau du barman, lui commandant une margarita. En attendant que sa boisson fut prête, la jeune femme se tourna vers la piste de danse, laissant son corps bouger quelque peu au rythme de la musique. L'obscurité ne lui permettait pas de se faire une idée précise des danseurs, mais cela ne la dérangeait pas. Elle était là pour se changer les idées et savait qu'une femme seule ne manquerait pas d'attirer les hommes intéressés. Pourtant, au lieu d'adopter une attitude attentiste, elle se tourna vers l'homme repéré précédemment et qui se trouvait à quelques tabourets d'elle. Armée de sa margarita, elle s'approcha de lui et désigna le tabouret libre à ses côtés.

- La place est-elle libre ? demanda-t-elle avec un charmant sourire.

Elle attendit la permission et se permit une nouvelle question.

- Que fait donc un homme charmant, seul en ces lieux ?

Certes, elle faisait le premier, cela pouvait rebuter certains hommes, mais parfois il fallait provoquer le destin. Et puis, il était plutôt bel homme alors autant en profiter. Elle ne savait où la mènerait cette rencontre, mais advienne que pourra diraient certains. Si la conversation s'engageait, elle en apprendrait plus sur son interlocuteur et s'adapterait en fonction des informations récoltées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Jeu 6 Déc - 19:11

Il la suivit du regard dans un premier temps, fit mine de se désintéresser d’elle, son regard se perdant dans la foule sur la piste. Néanmoins, il lui jetait de fréquents coups d’œil s’amusa de la voir commander une Margarita. Oui, l’alcool nous définissait parfois. Citron, téquila et triple sec. Sucré, acide et amer. Un mélange de saveurs des plus appréciables. Et au moins, ils avaient le citron en commun.

Qu’elle prît l’initiative ne rebuta en rien Joshua. Bien au contraire. D’autant plus que tout cela était demandé d’un ton si charmant. Il esquissa un sourire aimable et acquiesça, assez fort néanmoins pour couvrir le son de la musique :

« Absolument. »

Bon, il devait admettre que les boîtes de nuit n’étaient pas vraiment le meilleur endroit pour discuter au calme. Et les boissons étaient bien plus chères que dans un bar régulier. Cela aurait dû suffire à faire fuir notre homme, mais il n’en était rien. Ces endroits le fascinait trop pour qu’il lassât tomber pour si peu.

La question de son interlocutrice lui fit hausser un sourcil interrogateur. Ce qu’il faisait en ces lieux ? Il se changeait les idées, prenait du bon temps, il saluait ses anciens collègues… La liste des raisons pour lesquelles il échouait ici pouvait s’étirer encore longtemps sans qu’elle ne contînt un seul mensonge. Laquelle, néanmoins, serait la plus adaptée pour la femme qui lui faisait face ? Il se tourna à nouveau vers le comptoir, faisant dos à la piste de danse et désigna son verre avec sourire en coin :

« J’échangeais quelques pensées cyniques avec un verre de gin dans une ambiance saturée. »

Une occupation comme une autre, après tout.

« Puis-je vous retourner la question ? »

Sa curiosité presque puérile le dévorait déjà. Qui était-elle ? Quel âge avait-elle ? Quel était son nom ? Joshua ne pouvait pas croiser quelqu’un sans essayer d’en déceler les moindres secrets. Pour l’instant, elle n’était qu’une mystérieuse inconnue dans un club, comme tant d’autres avant elle. Mais il y avait une différence entre les vulgaires proies que l’on ferrait pour une nuit et les créatures félines et prédatrices qui arpentaient parfois ces lieux. Si Josh n’était pas habile pour deviner l’âge ou la situation d’une personne, il pouvait néanmoins s’amuser à en lire le langage corporel.

Et l’esquisse d’idée qu’il se faisait de son vis-à-vis ne le décourageait pas, rien de là. Il aimait les surprises et les dangers, il aimait les personnages entiers et pleins de vie, les sournoiseries et les risques ; c’était tellement plus intéressant que le niais et le beau de l’existence.

Tellement plus vivant.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Dim 23 Déc - 14:52

Ainsi la place était libre. Blair s’installa au trois quart tournée vers le jeune homme et croisa les jambes, ce qui fit remonter légèrement sa robe et révéla un peu plus ses longues jambes. Blair nota le regard interrogateur de son interlocuteur, il était vrai que sa question pouvait être un peu abrupte mais cela ne l’avait pas empêché de la poser. IL se tourna vers le comptoir avant de répondre, et Blair sourit en entendant sa réponse. Pensées cyniques avec un gin… Cela en disait long sur sa personne, soit il préférait éviter la compagnie des gens du commun, soit il n’était pas disposé à faire des rencontres ce soir-là, néanmoins cette dernière assertion se trouvait démentie par le fait qu’il lui avait permis de s’installer à côté de lui. En tout cas, il ne semblait pas dépourvu d’humour et cela plaisait un minimum à la jeune femme. Elle préférait les hommes ayant un brin d’humour, cela était d’autant plus vivant et beaucoup moins morne. Le tout coloré d’une touche de cynisme comme il l’avait laissé entendre promettait une personne haute en couleur. Une proie intéressante… Puis il lui retourna la question, ce qui était légitime. Blair prit le temps de siroter une gorgée de sa margarita avant de reporter son attention sur son voisin.

- Je prends l’air et j’en profite pour faire de nouvelles rencontres. Même si l’ambiance peut paraître inadéquate elle a le bénéfice de nous faire oublier ce qu’il se passe dehors. Un semblant de normalité, conclua-t-elle dans un sourire enjôleur.

Bien qu’elle cherche à le charmer, elle préférait une approche subtile pour éviter qu’il ne se sente agresser. Le mettre à l’aise puis en confiance était une bonne méthode, mais elle ne fonctionnait pas à tous les coups. Déjà, si elle parvenait à le ferrer au cours de la soirée, Blair serait satisfaite. Elle ne cherchait pas forcément à le mettre dans son lit dès la première nuit, parfois il fallait se montrer patiente et tisser tranquillement sa toile. Elle avait une remarque sur la situation de la ville mais elle ne savait s'il donnerait son opinion à ce sujet ou non.

- Je m’appelle Blair, déclara-t-elle en tendant sa main pour une poignée de main.

Cela lui permettrait de se faire une idée plus précise de sa personnalité, les poignées de main étaient très révélatrices et bien que cela instaurait une distance entre les deux personnes, Blair avait choisi de tendre la main en premier. Cette dernière était fine mais elle avait une certaine force qui transparaissait dans une poignée de main ferme. Elle n’avait pas ajouté le traditionnel « et vous ? » après s’être présentée mais elle avait laissé sa phrase en suspens telle une invite à poursuivre.

- Les boîtes de nuit ramènent toujours autant de monde n’est-ce pas ? Et ce, en dépit de l’actualité. Elle laissa planer quelques secondes de silence avant de poursuivre. Sans vouloir être indiscrète, que faites-vous dans la vie ?

Elle se renseignait, en savoir en peu plus sur son interlocuteur n’était pas une perte de temps et puis il était bien habillé et semblait un peu différent de la faune locale. Qu’en était-il vraiment ? Cela dépendrait de son bon vouloir à répondre aux interrogations de la jeune voleuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Lun 24 Déc - 13:06

Un semblant de normalité…
Joshua tourna et retourna la formulation dans sa tête, la savoura et l’examina à la fois, comme un expert goûtait du vin ; elle avait un écho certain avec lesdites pensées cyniques mentionnées plus tôt. Décidément, cette femme lui plaisait, tant par son aura de mystère voluptueux comme par son style direct mais élaboré. Ce n’était pas l’une de ces cruches jeunettes qui se jetaient sur lui comme des animaux dictés par leurs hormones, mais une jeune femme posée et calculatrice. Oui. Il la devinait calculatrice sans tellement savoir pourquoi et cela la rendait diablement intéressante.

Il serra la main tendue avec fermeté ; il n’avait pas l’habitude de se la jouer baisemains, pas plus qu’à se montrer particulièrement délicat. Il passait davantage de temps avec des femmes traqueuses et des secrétaires strictes, de toute façon. Oh, bien sûr, il n’irait pas briser les doigts d’une frêle créature : il savait jauger la poigne de ses vis-à-vis et réagir en conséquence si le besoin se présentait. Tout était dans la mesure et l’anticipation. Et il supposait que Blair n’était pas le genre de femme à vouloir être traitée comme de la vulgaire porcelaine ; objet de décoration certes délicat et élégant, mais sans saveur particulière ni vie en-dehors de son service et de sa présentation.

« Josh. »

Le laconisme de sa réponse n’avait rien de grossier en soi ; il s’appliquait juste à la perfection à l’invitation tacite ; pas besoin d’orner les présentations de tout un tas de fioritures. Cependant, il ne restait pas moins naturellement charmeur, tant par le ton que par l’usage d’un surnom – chose très fréquentes aux États-Unis – qui présumait d’une présentation amicale, non pas d’un professionnalisme guindé comme celui de Charlotte Hawkins, qu’il se targuait de surnommer Charlie ne serait-ce que pour la taquiner.

Ce qu’il faisait dans la vie ?
Encore une fois, il s’agissait là d’une entrée en matière bien directe. Mais Joshua ne s’en formalisa pas. Après tout, il n’y avait pas de raison de tourner autour du pot selon lui. Les rencontres avaient cela de lassant ; soit les gens brûlaient toutes les étapes au risque d’avoir une mauvaise surprise, au simple profit d’une nuit sulfureuse, donnant naissance à des relations aussi stériles qu’éphémères, soit il s’agissait d’engager la conversation par des détours inconcevables pour quiconque ayant le ciboulot bien formé. Cette prise de tête sans fin laissait souvent ce pauvre Joshua pantois ; les gens semblaient être constamment en quête de nouveaux procédés pour perdre leur temps.

Il porta son verre à ses lèvres, faisant mine d’hésiter, puis haussa finalement les épaules. Il ne prit pas la peine de fixer Blair, ne cherchant pas à guetter sa réaction, tandis qu’il répondait :

« Je suis Peacekeeper, en fait. »

La possibilité qu’elle fût mutante l’avait bien effleuré. Mais quelque part, il s’en moquait. Sa conscience professionnelle ne le suivait pas dans ses moments de détente – il faisait tout ça pour gagner de l’argent, après tout – à moins que son interlocuteur ne présentât un danger certain. Il traitait donc sa (demi) profession avec une nonchalance certaine, comme si cela importait peu. Bien sûr, il aurait pu mentir, faire mine d’exercer un autre métier, de peur de perdre sa compagnie d’un soir – c’était, d’ailleurs, déjà arrivé qu’il terrifiât quelque pauvre écervelées à cette simple révélation. Il ne se le permettait pas, cependant. Il avait une couverture à tenir, et commencer à dissimuler son rôle de Peacekeeper signifiait aussi sous-entendre que peut-être, il pourrait travailler pour la Neo Corp. Tout était une question de brouillage de pistes pour limiter les risques. Puis, il était franc de nature, de toute façon.

Il aurait pu lui retourner la question, mais il préféra lui laisser assimiler l’information. Autant qu’elle lui donnât son avis sur son job si cela lui chantait, il n’allait pas la priver d’une réaction en direct.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Mer 2 Jan - 14:34

Une poignée de main ferme qu'apprécia Blair. Elle détestait ces hommes qui avaient la main fuyante et humide, elle avait alors l'impression de tenir un poisson dans sa main. Au moins avec son interlocuteur, elle pouvait s'attendre à un homme de caractère et droit comme le démontrait sa poignée de main. En tout cas, il ne s'était pas hasardé au baisemain, qui était certes romantique mais tout de même décalé pour leur époque. Josh... Blair répéta silencieusement ce prénom, qui ressemblait plus à un diminutif, pour en apprécier les sonorités. Il avait répondu de manière rapide et concise à sa question induite par sa propre présentation. Il ne s'égarait pas dans des expressions alambiquées, préférant aller droit au but. Peut-être était-ce une déformation professionnelle, elle savait que certains corps de métier imposaient une manière de travailler particulière. Elle repensa aux policiers qu'elle avait côtoyée, ils avaient ce soucis du détail et du gain de temps, chaque élément était analysé, décortiqué pour laisser apparaître la vérité. Reléguant ses pensées dans un coin de son esprit elle reporta son attention sur Josh.

La jeune femme avait encore son verre à la main quand il mentionna son métier. Sa main se crispa légèrement sur l'objet. Il avait fallu qu'elle tombe sur un Peacekeeper, c'était bien sa veine. Elle but une gorgée pour faire passer son trouble tout en gardant son sourire. Elle lui jeta un regard en coin, guettant une réaction qui trahirait les véritables intentions de Josh. Etait-il là pour la voleuse ou bien leur rencontre n'était que le fruit du hasard ? Cette dernière option était la plus plausible. Blair reposa son verre et chassa ses inquiétudes. Autant profiter de la soirée quelles que soient les véritables circonstances. Et puis, un célèbre dicton ne disait-il pas soit proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis ? Blair prit le temps d'assimiler l'information et finit par rire légèrement.

- Je ne m'attendais pas à rencontrer un Peacekeeper en ces lieux. J'avoue que vu les bruits qui courent sur vous, on vous imagine sillonnant les rues de la ville en train de traquer ceux qui enfreignent la loi ou qui présentent des signes de mutations... Cela crée presque un décalage de savoir que finalement vous avez aussi une vie ordinaire.

Blair s'étonnait presque qu'il lui en ai parlé aussi facilement. Mais cela montrait simplement qu'il était franc avec autrui. Un bon point pour lui. Elle se pencha un peu vers lui, prenant un air de conspirateur.

- Seriez-vous en mission ? demanda-t-elle d'un ton taquin.

Une réponse positive l'étonnerait beaucoup sachant qu'il lui avait déjà donné les raisons de sa présence. Généralement, en mission, les forces de l'ordre ne buvaient pas ou ne bavardaient pas avec les femmes. Sa question entrait dans le jeu de la conversation bien plus que dans celui de la recherche d'informations.

- Avec toutes les perturbations depuis ces trois derniers mois, vous devez avoir de quoi faire. Déjà le maintien de l'ordre ne doit pas être évident, mais avec les mutants en plus cela doit être difficiles, non ? D'ailleurs, qu'advient-il des mutants que vous capturez ? Toutes ces transformations sont presque terrifiantes.

Blair se montrait curieuse concernant les nouvelles mesures déployées pour permettre en semblant de normalité dans San Francisco, quoi qu'il était difficile d'oublier que la ville était coupée du reste du monde. Elle avait donné son impression de la situation, mais personnellement, elle ne savait quelle attitude adoptée vis à vis des mutations. D'une certaine manière, les gens n'y étaient pour rien, ils étaient victimes des circonstances. Néanmoins, elle ne pouvait être contre les mesures prises car certaines capacités étaient franchement dangereuses, comme en témoignaient certains articles dans les rares quotidiens qui paraissaient encore. Elle ponctua ses dires d'un petit sourire charmeur, attendant les réactions d'une personne directement confrontée à ces nouveautés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Sam 5 Jan - 11:36


Joshua pouffa, son rire prenant un timbre grave et discret, un simple souffle qui n’avait rien à voir avec les grands éclats. Il commençait à apprécier Blair et ses boutades. En plus, elle ne s’était pas seulement arrêtée à l’image des Peacekeepers qui traquaient les mutants ; elle avait bien pris en compte leurs corps de métier dans sa totalité, n’omettant pas le fait qu’ils maintenaient l’ordre dans tous les domaines. Police, justice, et non pas seulement les possesseurs du Neo Serum. C’était agréable à entendre, de temps à autre, que certains n’oubliaient pas les juges et la flicaille, les procureurs et certains membres municipaux. Il ne s’en demanda pas moins s’il s’agissait là d’une véritable conscience du groupe de la part de sa charmante interlocutrice, ou si cela résultat d’une expérience plus personnelle… Oui, la question lui traversa l’esprit brièvement, comme avec n’importe qui désormais – était-elle mutante ? Si tel était le cas et qu’elle en avait conscience, elle avait beaucoup de cran de poursuivre cette conversation. Ou alors, petite criminelle ? Oh, oui, il la voyait bien en femme d’affaire délicate mais impartiale le jour et super guerrière la nuit.

Sa blague le fit rire intérieurement et renforça son intérêt pour la jolie Blair. Non pas qu’il tenait à l’arrêter, pas du tout même – parce qu’il travaillait avant tout pour Gallagher et qu’il n’était de toute façon pas de service ce soir-là – mais plutôt qu’elle l’intriguait de plus en plus, avec ses airs assurés et ses répliques suavement taquines. En plus du physique fort avantageux, cela allait de soi. Il se retrouvait donc avec ce curieux sentiment, de désirer lever le voile du mystère pour satisfaire son insatiable curiosité et à la fois ne rien découvrir pour savourer un peu plus longtemps cette atmosphère si fascinante chargée de secrets qui entouraient Blair.

Pour l’instant, donc, il se contenterait de lui répondre, toujours de cette manière directe, sans ambages et brèves. Pas de bavure, beaucoup de vérité et, surtout l’attitude la moins farouche au monde. C’était ainsi qu’il aimait se présenter et il avait la carrure pour. Et c’était aussi ses mêmes manières et son humour discutable qui faisaient parfois de lui un homme aussi attachant qu’infect. Demandez à miss Hawkins.

« Des rumeurs, j’espère. Nous ne sommes guère plus que des agents de l’ordre. Nous ne sommes en missions que pendant les heures de service… »

Il haussa les épaules en trempant les lèvres dans son verre, laissant brièvement sa phrase en suspens avant de poursuivre en se penchant légèrement vers elle, d’un ton conspirateur :

« Le reste du temps, je ne suis pas payé, et ma conscience professionnelle ne va pas au-delà. »


Vinrent les questions sur la situation. Si Joshua s’y attendait, il aurait préféré y échapper tout de même. D’autant plus que ces questions ne lui révélaient rien sur son interlocutrice ; tous s’interrogeaient, seuls certains osaient demander. Les autres, trop apeurés, craignant attirer les soupçons et d’être considéré comme un mutant – qu’ils le fussent ou non – se taisaient et s’enfonçaient dans une existence morose, méfiante et solitaire. Un peu à contrecœur, donc, il recracha ces informations que tous connaissaient, les mêmes que balançaient éternellement les spots neocorpiens entre deux informations et quelques rediffusions de séries et films des chaînes de télévision locale. Bientôt, peut-être, le directeur en question pourrait envisager de développer de nouvelles émissions, de la télé réalité dans un espace confiné pour voir lequel des joueurs est mutant, peut-être ? Cela ferait un tabac, sans aucun doute.

« Les effectifs ont triplé, vous savez… Avec les pertes d’emplois dues à la catastrophe, nombreux ont été les citoyens décidés à s’engager chez les Peacekeepers. Le travail est juste… différent, je suppose. Quant aux mutants, ils sont transférés à Alcatraz, où ils essaient de trouver l’origine des mutations et un antidote adéquat. Une mise en quarantaine plus restreinte que la nôtre jusqu’à ce que la menace soit sous contrôle et qu’on nous libère. Une fois le barrage levé, ils pourront probablement faire appel à de nouveaux scientifiques et avoir accès à du nouveau matériel. Il faut juste se montrer patient. »

Il avait opté pour le ton professionnel et neutre, celui-là même dont il usait pour faire ses rapports, pour faire le compte rendu d’une situation ou donner des ordres. Le ton qu’il utilisait pour les sujets sérieux et pour son travail. Il signifiait par la même occasion qu’il n’avait rien de plus à apprendre à Blair sur le sujet, aussi charmante fût-elle. Était-ce parce qu’on connaissait son amour pour les femmes que personne ne le tenait informé des secrets les mieux gardés de San Francisco ? La réflexion incongrue le remit d’humeur plus propice à l’ambiance et il sourit à nouveau, bien décidé à changer de sujet. Après tout, on ne sortait pas le soir pour parler de son travail et ressasser les journées de responsabilités !

« Mais assez parler de ces choses ennuyeuses. À quoi occupez-vous vos journées, Blair ? »

Et la curiosité venait encore harceler de son insistance vorace, galvanisée par l’ultime gorgée de gin.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Dim 13 Jan - 17:28

La conversation allait bon train, les deux jeunes gens échangeaient tout en prenant du bon temps. L'alcool aidait à oublier les tracas du quotidien. Blair se sentait à l'aise et appréciait cette soirée même si celle-ci se déroulait en présence d'un Peacekeeper, techniquement une personne qu'elle aurait éviter comme la peste, mais tout changement de comportement à l'annonce de cette profession pouvait induire méfiance et interrogations, alors elle continuait sur la ligne de la citoyen standard et innocente. Elle rigola légèrement quand Josh parla de ses heures de boulot et comme quoi sa conscience professionnelle s'arrêtait à la fin de la journée. En soit c'était logique. A moins d'être un bourreau de travail, la plupart des gens faisaient en sorte de ne pas se laisser envahir par leur profession. Généralement une fois franchi le seuil du bureau on se vidait l'esprit, il y avait déjà bien assez de problèmes liés à la survie quotidienne alors autant ne pas rajouter les désagréments professionnels.

Son interlocuteur lui dressa la tableau de la situation côté agents du maintien de l'ordre sur un ton presque professionnel. C'était amusant de le voir ainsi, et elle se fit la réflexion qu'elle préférait voir le côté pro du Peacekeeper dans cette boîte plutôt que lors d'un interrogatoire musclé. Ce qu'il lui raconta corroborait la version officielle transmise à travers les derniers réseaux de communication, à moins que ce ne soit l'inverse, l'officielle corroborant ce que voulaient bien révéler les Peacekeepers. Mais à trop se défier on voyait le mal partout, voilà pourquoi Blair ne chercha pas à creuser plus profondément ce qui aurait pu paraître suspect. Elle préférait ne pas attirer trop l'attention. Quoique devenir le sujet d'intérêt de Josh ne lui déplaisait pas, tant que cela n'avait pas de lien avec ses activités illégales. Elle hocha la tête quand il parla de l'opportunité d'emploi qu'offrait son groupe, il n'avait pas tort et cela représentait une source de revenus légale en ces temps troublés qui facilitaient l'émergence de groupes criminels et autres trafics. Quant aux mutants, était-ce la vérité ? Blair aimerait croire que la société agit pour le bien de ces gens, mais elle n'oubliait pas que l'être humain pouvait devenir un loup pour ses compatriotes et que la différence et l'inconnu généraient souvent haine et incompréhension. Et puis, elle repensait à certains films et séries télé basés sur les mutants où le gouvernement avait rarement le beau rôle, serait-il de même dans la réalité ? Elle sirota sa margarita, elle avait déjà bien assez à faire avec elle-même alors elle n'allait pas commencer à s'inquiéter pour les autres, et elle constata qu'elle avait presque fini son verre.

Le jeu des questions-réponses changea de main. Le voilà qui s'enquérait à son sujet. Elle lui adressa un nouveau sourire avant de répondre.

- Je suis décoratrice d'intérieur, du moins lors que j'ai des clients. Les temps sont durs, mais il reste toujours de riches personnalités qui veulent changer leur quotidien. J'aime pouvoir laisser libre court à mon imagination pour répondre au mieux aux demandes. Parfois mes clients ont de ces idées farfelues voire complètement de mauvais goût. Elle sourit franchement en se remémorant certains dossiers. Et pour leur ôter une idée de la tête, il faut un certain doigté et beaucoup de patience. En tout cas je m'étonnerai toujours du pouvoir révélateur de l'agencement d'une pièce et de sa décoration. Je pense que vous devez connaître cela quand vous analysez une scène.

Elle ne précisa pas de type de scène car elle se voulait générale. Et surtout, elle cacha que son métier lui ouvrait les portes de lieux fort intéressants pour ses cambriolages. Par simple curiosité, elle aimerait bien entrer chez Josh pour en découvrir sur l'homme mais aussi sur le policier.

- J'avoue que ma profession me permet de vivre de manière correcte...

Blair avait ajouté cette information pour indiquer à son voisin qu'elle ne vivait pas dans les bas-quartiers, qu'elle n'était pas une pauvre fille à qui il ne restait qu'une belle robe pour écumer les bars et trouver un pigeon. Bien que ce fut une des motivations de ses sorties nocturnes, mais à un autre niveau. Elle termina son verre avant de poursuivre.

- Et quand j'ai du temps libre... Elle s'interrompit avant de lancer un sourire malicieusement à Josh. Seriez-vous capable de deviner ce qui peut occuper mes moments libres ?

Une sorte de petit défi qui pimentait la conversation. Et puis c'était plus amusant de laisser découvrir plutôt que de fournir toute sa vie sur un plateau. Toujours souriante, elle attendait de voir si son interlocuteur se prendrait au jeu ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Mar 15 Jan - 10:56

Décoratrice d’intérieur ?
Joshua observa Blair avec attention, intrigué. Oui, cela collait plutôt. Cela n’expliquait pas ce mystère dont elle s’entourait, mais il appréciait l’idée : cela faisait d’elle une femme de goût, une observatrice, une créatrice, aussi. Le côté artiste, peut-être ? Les questions se bousculaient toujours dans sa tête. Ce fut songeur qu’il glissa sa réplique :

« Vraiment ? Je devrais faire appel à vous, alors. Mon appartement est vaste et simple. Si j’apprécie l’espace dégagé, il est tout de même un peu vide et morne. Et il faut que je me débarrasse de ma salle de sport, aussi, maintenant que je m’entraîne chez les Peacekeepers. »

Il lui signifiait par la même occasion qu’il vivait aisément lui aussi. Mais pas au point de signifier qu’il accumulait une petite fortune. Son appartement était peut-être un bien immobilier conséquent, mais il n’y avait rien à l’intérieur qui pût susciter l’intérêt ; pas de tableau, pas de biens précieux, pas de coffre-fort rempli de billets et de bijoux… Juste un bel écran plat qui, malheureusement, ne servait plus à grand-chose ces derniers temps et un ordinateur tout aussi peu utile. La jolie panthère n’y aurait pas trouvé son bonheur. Du moins, rien qui remplirait son porte-monnaie. La fortune de notre homme vénal s’accumulait sur un compte dont nul n’avait connaissance, son argent dormant confortablement à la Neo Corp. Cela lui serait utile plus tard. En fait, la seule chose que Joshua détenait de vraiment précieux, c’était sa moto. La pauvre créature ne ronronnait plus très souvent, désormais, puisqu’il se ferait bien trop remarqué avec pendant les traques, et son supérieur lui demanderait probablement comment diable il pouvait se procurer du carburant – denrée hors de prix et quasi inexistante.

Il sourit franchement pour poursuivre, sur le ton de la confidence :

« L’analyse des scènes et moi, cela fait deux. C’est pour ça que je me suis spécialisé dans la traque ; le travail de la police régulière ne me sied guère. J’oublie rarement un visage, je peux me montrer très observateur – j’étais agent de sécurité avant, voyez-vous – mais je dois avouer que mon sens des déductions est plutôt limité. »

Comment comprendre ce qui s’était passé en contemplant une pièce vide ? Cela le dépassait un peu. En observant un homme, il pouvait dire comment il était susceptible d’agir, il pouvait aussi être attentif aux tentatives d’attentats ; ce genre de choses entraient dans une logique toute construite. La divination digne des séries tels que les Experts, en revanche, était une science qui lui échappait totalement.

Constatant que le verre de sa compagne était aussi vide que le sien, il fit signe au barman de les resservir. Ce n’était pas un verre offert comme on offrait une nuit torride – franchement, Joshua n’avait jamais trouvé l’intérêt de ces techniques de dragues si peu subtiles et tellement barbares – mais juste un acte de politesse qu’il jugeait nécessaire. Il ne se sentait pas exploité ni généreux, puisque Blair tout comme lui gagnait sa vie. Non, vraiment, il ne s’agissait qu’une cordialité de comptoir, où chacun offre sa tournée à un moment donné, un simple geste issu du quotidien qui en rien ne portait atteinte à sa vénalité.

Un défi.
Il aimait ce défi, cette devinette, ce refus de lui livrer toute son existence sur un plateau d’argent. Cela renforçait son aura de mystère qu’il affectionnait tant, accentuait l’effet bulle qui les entourait dans l’ambiance pourtant saturée. Que faisait-elle de son temps libre ?

Il laissa échapper un rire grave et plongea son regard dans le sien, bien amusé par la situation.

« En général, j’ai plein de théories farfelues pour ce genre de chose… »

Entre sa silhouette de rêve et sa poigne ferme, oui, il lui fallait faire preuve d’inventivité pour déduire – alors qu’il n’était pas du tout doué pour ce genre de choses, aussi – ce que la jeune femme pouvait bien faire comme loisir. Déjà, à son goût, elle était trop bien pour pouvoir se lover dans son canapé et regarder bovinement un écran. Non.

« De la varappe, peut-être ? Je suis sûr que vous appréciez les hauteurs, l’adrénaline, et vous avez tout à fait le physique pour… »

Son ton était devenu songeur, petite mise en scène de sa part, car s’il fallait qu’il réfléchît réellement à ce qu’il en était, il irait probablement trop loin, et ça deviendrait ridicule. Il claqua des doigts, comme pris d’une soudaine inspiration, puis l’index tendu vers elle, il déclama, victorieux :

« La nuit, vous vous déhanchez sur la piste de danse et vous menez en bateau les hommes les plus faibles. »

Lesdits hommes faibles étant, selon ce cher Josh, les crétins aux techniques de dragues si burlesques auxquelles il pensait auparavant.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Ven 25 Jan - 22:16

La mention de son métier sembla intéresser Josh. Vaste et vide appartement, d'une certaine manière cela collait avec l'idée que Blair se faisait des lieux de vie d'homme célibataire et faisant partie des forces de police, un peu comme dans les films. Mais cet agencement ou ce manque de décoration reflétait un esprit pragmatique et peu matérialiste, et sans qu'elle y prenne garde elle commença à réfléchir à quelques aménagements qu'elle pourrait faire dans le dit-logement, mais elle arrêta rapidement n'ayant aucune idée de la façon dont se présentait les lieux. En tout cas, la jeune femme comprit qu'il avait les moyens de s'assurer un train de vie plus que correct. Une proie intéressante...

Blair haussa un sourcil quand il avoua ne pas être doué pour l'analyse et qu'il ajouta s'être spécialisé pour la traque. Un bon sens de l'observation, mais pas d'esprit de déduction. Elle le classa dans le dossier « homme à prendre avec des pincettes », car s'il gardait en mémoire les visages des personnes qu'il rencontrait, cela pouvait se révéler un peu dérangeant si elle venait à l'arnaquer et si cette rencontre se soldait par une aventure plus longue ou encore s'il venait à l'arrêter.

- Il faut savoir observer le monde pour comprendre son propre environnement, déclara-t-elle d'une voix sibylline. Vous devez voir beaucoup de choses...

Elle sous-entendait que, si Josh était un ancien agent de sécurité et maintenant un Peacekeeper, il devait voir diverses manifestations de la nature humaine suivant les individus et les circonstances. Certains événements exacerbaient les travers des hommes, faisant ressortir les plus noirs comportements ou leurs contraires et l'explosion survenue quelques mois auparavant confirmait ses pensées. Voyant que Josh avait commandé de nouveaux verres, elle le remercia, ne s'attendant pas à cela, quoi qu'elle ne ressentait pas cet acte comme une manœuvre pour la séduire. En tout cas, il accepta l'idée du défi, ce qui plut à Blair.

En entendant les propositions de Josh, elle ne put s'empêcher d'éclater de rire, d'un rire appréciateur, car mine de rien, son hypothèse concernant la varappe n'était pas loin de la réalité. De part ses activités de voleuse, elle était amenée à escalader des parois de type et nature différents, ce qui demandait une condition physique particulière et un mental solide. Quant à la deuxième hypothèse elle était farfelue mais ô combien proche de la vérité, même si elle préférait choisir une proie de choix, même si du menu fretin faisait également l'affaire.

- Danser est un langage pour qui sait le décrypter et c'est un excellent moyen d'attirer l'attention de certains hommes. Cela m'arrive de me déhancher comme vous dites mais sur une musique adéquate et moins bruyante. Néanmoins ce n'est pas mon passe-temps favori, même si c'en est un agréable[, ajouta-t-elle avec un sourire de connivence. Quant à la varappe, c'est plutôt risqué comme sport, par contre je me suis déjà essayé à l'escalade classique.

Blair ne pouvait avouer que le vol était un de ses hobbies, elle avait déjà laissé entendre qu'elle chassait le genre masculin, elle jugeait cette révélation suffisante. Néanmoins, elle se demanda si Josh lui soumettrait un autre choix et s'il penserait à des scénarios plus commun, au risque de le décevoir. Elle posa un regard scrutateur sur le jeune homme comme pour le sonder au plus profond et tâcha de découvrir ses activités extra-professionnelles.

- Et vous, quels sont vos loisirs ? Vous êtes un sportif. Elle se rappela la salle de sport. Je dirai... course à pied, bien que cela soit inhérent à votre métier. Beaucoup de personnes affectionnait ce sport, personnellement Blair n'y voyait qu'un moyen d'échapper aux autorités. On prétend que les hommes aiment les sports mécaniques, faites-vous partie de cette catégorie ?

Elle posait de nouvelles questions, construisant petit à petit son opinion sur son interlocuteur. Elle entama son verre, laissant à Josh l'opportunité de répondre ou de poser des questions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Lun 28 Jan - 15:48

Oh que oui, Josh en avait observé des choses malheureuses dans ce vaste monde. Non pas que cela lui fît un effet particulier, mais cela expliquait en grande partie son cynisme sur bien des choses. Alors, il se contenta de hausser les sourcils d’un air entendu lorsque la charmante Blair lui exposa sa théorie sur un ton sibyllin. Quelle femme fascinante, vraiment. Elle savait rendre la conversation divertissante et il ne se laissait pas de son esprit. D’ailleurs, il lui laissa le loisir d’en tirer les conclusions seules sur l’appréciation de la société de notre cher Josh. Pas besoin d’être devin pour cela de toute façon.

Bien !
Non seulement il avait pas trop mal tablé dans les aptitudes sportives de son vis-à-vis, ce dont il se félicitait allégrement, mais en plus, il était parvenu à la faire rire. Joshua était satisfait de lui, désormais. Dans son cas, néanmoins, l’autosatisfaction devait être une tare de naissance visant en s’enorgueillir en toute occasion. Cessez-donc de flatter l’égo de cet individu ! Il le faisait très bien tout seul ; lui envoyer des fleurs, cela ne faisait que le rendre pire encore.
Une cause perdue.

Danser, agréable ?
Joshua, lui, trouvait ça comique. Bon, jamais il ne s’était essayé à cette pratique pour le moins inadéquate qu’était de se trémousser en club – non, vraiment, il ne voyait pas comment lui pourrait se déhancher. Néanmoins, il avait acquis de vagues notions de valse et même quelques danses de salon plus raffinées. Il fallait, après tout, qu’il pût sans aucun complexe fréquenter la haute société au besoin. Qui voudrait d’un garde du corps aussi peu qualifié autrement ? Il n’en restait pas moins un piètre danseur et, tant qu’il pouvait limiter les expériences de ce style, il s’en portait fort bien.

« La course à pied est agréable pour se défouler, parfois, mais je ne vois pas l’intérêt de courir sans objectif, c’est assez ridicule à mon sens. Je préfère les sports de combat, je pense. J’en ai pratiqué de nombreux, et la boxe doit être mon préféré. »


Non, il n’était pas certain. Chacun d’entre eux se prêtaient à différentes situations. La boxe, toujours ans celui de se défouler tout en faisant preuve de technique, correspondait le plus à sa stature ; les coups portés faisaient travailler ses larges épaules tandis que le mouvement constant travaillait son souffle et son agilité. En revanche, pour le quotidien, la neutralisation des vilains – ou des enquiquineurs, du temps où il était dans la sécurité – des techniques telles que le karaté ou diverses versions de l’auto-défense étaient bien plus appropriés. Les sports mécaniques. Hum. Était-ce une question piège ? Joshua poussa un soupir faussement meurtri en guise de courte pause, avant poursuivre :

« Ce n’est pas un exercice que j’affectionne réellement et j’ai absolument horreur des idées préconçues qui l’entoure, mais il faut bien se forger une image, voyez-vous. À présent, c’est plus de l’entretien. Et puis, à la base, j’ai commencé mon entraînement chez les pompiers, donc, c’est quelque chose de bien plus sain, je suppose. »

Il parût songeur un instant. Il avait le profil parfait du Peacekeeper, avec ses si nombreuses expériences. Le souvenir de ses années chez les combattants du feu avait laissé chez lui quelques marques indélébiles, une espèce d’honneur (en dépit de son caractère flegmatique et vénal), d’esprit d’équipe et une certaine discipline, aussi. Oui, il jugeait son parcours parfait ; il se serait ennuyé, autrement, sans ces multiples essais de métiers avant de trouver son content chez la Neo Corp. Enfin, chez les Peacekeepers, officiellement.

Spoiler:
 


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Sam 2 Mar - 18:01

Quand il évoqua son opinion sur la course à pied, Blair hocha la tête comprenant très bien son observation au sujet de l'absence d'objectif. Il était difficile de se motiver quand on n'obtenait rien à l'arrivée. Elle-même n'aurait pas été attiré par la course pour le simple fait de courir. Son intérêt était bien plus pragmatique puisqu'avoir une bonne endurance était essentiel dans son métier en cas de fuite. Néanmoins elle préférait pratiquer d'autres styles de sport. La mention des sports de combat correspondait à l'idée qu'elle se faisait des pratiques sportives des Peacekeepers. De part leur fonction ils devaient parfois faire face à des interventions musclées et elle voyait mal une personne dépourvue de base de self-defense s'en sortir convenablement. Blair avait dû prendre des cours d'art martiaux pour acquérir des aptitudes défensives pour se débarrasser de certains gêneurs ou récalcitrants qu'elle rencontraient parfois dans ses activités.

Elle fut quelque peu surprise d'apprendre que Josh était un ancien pompier. La diversité de ses emplois laissait entrevoir un homme aux nombreuses expériences, ce qui était plutôt une bonne chose du point de vue de la jeune femme, rien de mieux pour forger le caractère et élargir l'éventail du savoir. Bien que les études étaient quasiment indispensables pur trouver un boulot, Blair jugeait qu'être confronté à l'existence était source d'un apprentissage tout aussi intéressant que sur les bancs de l'école.

- Vous étiez pompier ? Ici-même ? Pendant combien de temps ?

La curiosité de Blair était sincère, de plus les hommes du feu jouissaient d'une notoriété singulière auprès des citoyens car ils sauvaient des vies. Les policiers avaient moins de succès en dépit de leur contribution au maintien de la sécurité et de la paix au sein de la ville. Elle but une gorgée puis adressa un sourire à son homologue.

- Votre parcours semble drôlement diversifié. Que cache-t-il d'autre, outre votre expérience chez les pompiers et en tant qu'agent de surveillance ?

De nouveau, Blair essayait d'obtenir un peu plus d'informations sur son voisin. Les personnes présentes dans la salle continuaient de se mouvoir au son de la musique, toujours aussi forte. La voleuse jeta un coup d’œil sur sa montre pour se faire une idée de l'heure, car mine de rien celle-ci avançait sans se préoccuper du reste. La soirée filait bien plus vite que ne le pensait Blair, peut-être devra-t-elle bientôt lancer la phase de départ pour voir si son ami du moment l'inviterait ou non à partager le reste de la soirée dans un lieu plus intime ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Mer 6 Mar - 11:14

Ah ah !
Parlez donc de pompiers aux femmes ; des étoiles brillent alors dans leurs regards !
Joshua n’avait jamais compris cette fascination purement féminine et étrange. Oh, quelque part, cela l’arrangeait. Mais tout de même. Qu’est-ce qu’avait un pompier de plus que les autres ? Entraînement ? Honneur ? Corps de rêve qui sauve des vies ? Hm. Drôle de mythe, tout de même ! Puis, elles les admiraient pour finalement, une fois au foyer à passer de longues nuits à les attendre, se ronger les sangs pour leur bien-aimé. Ce n’était pas la première fois que Josh constatait les étrangetés de la psychologie féminine… Seulement, à chaque fois qu’il s’aventurait sur ce terrain hasardeux, il finissait par sentir les prémices d’une migraine battre ses tempes. Et on s’étonnait qu’il fût célibataire, le pauvre petit.

Il se contenta donc d’une réponse simple, peu désireux d’encourager cette admiration dont certaines faisaient preuve, comme s’il s’agissait, en fin de compte, d’un métier comme un autre. Il n’allait pas s’étaler sur le nombre d’incendies spectaculaires qu’il avait vu et le nombre de personnes blessées qu'il avait secouru. Enfin. Il attribua un sourire qui se voulait nostalgique, un peu, à sa réplique, pour l'adoucir quelque peu.

« Oui, pendant deux ans, c’était il y a longtemps, maintenant. »

Six ans à travailler pour la Neo Corp. Deux ans chez les combattants du feu où il avait finalement sauvé la vie de Jeffrey Gallagher et ainsi scellé son destin. Restait la période houleuse, entre ses dix-huit et ses vingt-cinq ans, où il avait multiplié les expériences, cherchant sa voie à tâtons. Il ignorait s’il s’agissait là de la plus belle période de sa vie, par sa découverte du monde avec la fascination propre à la jeunesse, ou la plus amère, encore hanté par la mort de ses parents et la solitude nouvelle. Finalement, il se sentait bien dans sa peau à l’heure actuelle, à mi-chemin entre le calme de son grand appartement et l’effervescence de ses journées, son amitié avec Jeffrey Gallagher, l’asticotage de compétition de Sean, Charlotte et Aria. Il se laissait volontiers emporter par les rires comme par le professionnalisme inhérent à son caractère. Un équilibre, voilà. Un garçon parfaitement équilibré, ce Josh, qui se laissait volontiers charmer par la jolie Blair et abordait la vie dans toute sa simplicité – le caractère vénal exclu, tout compte fait.

Pour être diversifié, son parcours, il l’était. La pensée lui arracha un petit rire, les souvenirs de ses mésaventures lui effleurant l’esprit :

« Beaucoup trop de choses, si vous voulez mon avis ! J’ai fait bien trop de petits boulots, je pense, pour me souvenir de tous. »


Diantre ! Mais c’était qu’on parlait que de lui depuis un moment, déjà ! Son égocentrisme s’en portait fort bien, mais il lui faudrait tout de même relancer la conversation sur sa compagne de comptoir, qui s’évertuait à se draper de mystères. Pour un peu, il le prendrait comme un défi.

« Et chez vous, c’est une vocation, la décoration d’intérieur ? Ou bien vous vous êtes essayée à d’autres choses ? »

Josh en convenait ; il aurait pu trouver beaucoup mieux pour la conversation. D’ailleurs, c’était presque un faux-pas d’en retourner à leurs travails respectifs. Qui sortait en boîte pour discuter boulot ? C’était ridicule. Il se faisait penser à l’un de ses costards-cravate sans saveur qui n’avait de cesse de parler business. Sa propre bêtise l’affligea un instant et il décida de se consoler en trempant une fois de plus les lèvres dans son verre.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Dim 7 Avr - 23:23

Il fut pompier pendant deux ans, une période relativement courte aux yeux de la jeune femme qui se demanda ce qui avait poussé Josh à quitter la brigade du feu. Il ne semblait pas du genre à avoir peur du danger, bien qu’il n’était pas évident de déclarer aimer se précipiter au devant de celui-ci. En tout cas, aux dires de son interlocuteur, cette période semblait révolue. Un parcours diversifié pouvait révéler une instabilité ou un manque de cohérence dans ses choix, mais dans le monde actuel, Blair n’était pas étonnée, pour pouvoir vivre et payer les factures quotidiennes il fallait parfois se contenter du premier boulot qui passait à portée de main, sans tenir compte de ses diplômes qui pouvaient être un frein dans la recherche d’un travail. Néanmoins, la jeune décoratrice se fit la réflexion qu’il fallait parfois tâtonner pour trouver quelque chose qui correspondait à ses attentes, à son caractère et plein d’autres critères subjectifs. La remarque de Josh concernant la multitude de petits boulots fit sourire Blair, la renvoyant à ses propres expériences. Avant de devenir décoratrice, elle aussi avait touché aux mi-temps et autres opportunités lui permettant d’aider ses parents à financer ses études, et puis en tant que voleuse on pouvait penser qu’elle continuait d’arrondir ses fins de mois avec un métier d’appoint. Quoique voler n’était pas un travail de tout repos et c’était bien plus usant que de s’occuper des desiderata décoratifs des clients qui pouvaient se payer ses services.

Josh finit par détourner la conversation de sa personne, s’enquérant du parcours professionnelle de la demoiselle. Suite à sa question, elle secoua la tête tout en souriant à l’idée de vocation. Elle avait également tâtonné avant de choisir l’architecture d’intérieur, ce qui était un bon complément à ses occupations de voleuse.

- Non, la décoration d’intérieur est venue au fil du temps. Mon premier choix d’étude n’avait aucun lien avec mes fonctions actuelles. Ce souvenir amena un petit sourire en coin à la dame. J’avais prévu de m’orienter vers les finances, mais finalement voilà où j’en suis aujourd’hui.

Elle adressa un sourire mitigé à Josh car la situation actuelle n’était pas des plus favorables pour les affaires de tout type, bien que le marché noir sache s’adapter de manière tout à fait acceptable. Blair avait connaissance de ce marché parallèle puisqu’il lui permettait d’écouler certaines marchandises. Elle fit tourner son verre dans sa main.

- J’ai vendu bon nombre d’hamburger pour m’assurer un minimum de sous pendant mes études et j’avoue en être un peu dégoûté maintenant. Puis avant de devenir décoratrice, j’ai travaillé dans un cabinet de comptable mais je ne m’y sentais pas…. Elle laissa sa phrase en suspens, comme si elle ne trouvait pas le mot adéquat pour définir ce qu’elle avait ressenti à cette époque. Dorénavant, j’ai trouvé ma voie même si l’avenir est incertain, conclut-elle.

Blair repoussa son verre vide et se tourna délibérément vers Josh. Bien qu’elle apprécie la compagnie de Josh elle jugeait que la soirée était déjà bien avancée et qu’il fallait déterminer quelle en serait la suite. D’autant que la jeune femme commençait à ressentir une pointe de fatigue.

- Cela vous tente-t-il de poursuivre notre conversation dans un lieu plus calme ? J’avoue commencer à fatiguer de cette ambiance. Pour contrer toute protestation elle ajouta. Je ne vous oblige en rien bien entendu, nous venons simplement de faire connaissance et je ne voudrai pas me montrer trop pressante.

En soit elle laissait Josh décider. Elle ne s’offusquerait pas d’un refus, même si la perspective d’une nuit en sa compagnie était alléchante, parfois il fallait savoir se montrer patiente pour atteindre son but. S’il décidait de ne pas la suivre, Blair lui donnerait sa carte de visite au cas où il voudrait la contacter de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Ven 12 Avr - 17:17

Ah, qu’il comprenait !
Il sourit avec indulgence et entente lorsqu’elle laissa sa phrase en suspens, sans parvenir à trouver un qualificatif adéquat pour définir ce sentiment de mal- être et d’inconfort lorsque quelque chose ne nous seyait guère.

Ce n’était décidément pas facile de trouver un emploi à son goût et à sa convenance. Pourtant, les nécessités poussaient parfois à se lancer corps et âme dans l’une de ces professions dont on n’a que faire, pour le simple appât du gain – dans le sens de gain pour survivre, s’entend. Bien entendu, Joshua n’avait jamais eu besoin d’être tenus par des besoins primaires pour vouloir remplir son compte en banque ; chez lui, cela s’apparentait davantage à un hobby quelconque, comme le sport pour d’autres.

« Quel que soit le contexte, l’avenir est incertain pour nous tous. »

La réponse lui avait échappé, si peu réfléchie avant de franchir ses lèvres. C’était, il fallait dire, une bien curieuse façon de présenter les choses ! Les certitudes étaient, de toute façon, d'un ennui sans nom. Il était néanmoins singulièrement heureux pour son interlocutrice, c’était agréable, pour une fois, de ne pas entendre que de longues plaintes sur l’ingratitude d’un travail que, d’une façon ou d’une autre, on avait choisi. Il n’était pas dans les habitudes de Joshua de geindre quand il s’agissait de travailler, et attendait les mêmes choses des gens qui lui étaient proches. C’était peut-être pour cela, que, dans le fond, il appréciait Charlotte ; elle avait le mérite de se tenir à quatre épingles en toutes circonstances dès qu’il s’agissait de son sacro-saint formalisme professionnel.

Dilemme.
Joshua connaissait les deux options qui se présentaient à lui, ce choix cornélien qui s’était présenté à lui plus d’une fois. Sa nature franche et directe l’orientait davantage vers une nuit enfiévrée mais l’image qu’il se plaisait à se donner voudrait qu’il se comportât comme un gentleman digne de ce nom. Généralement, il agissait de façon inconsidérée pour les histoires sans lendemain et prenait patience dès qu’il s’agissait d’une femme bien plus sérieuse et mature – sans compter intéressante. Cela pouvait paraître quelque peu calculateur ; cependant, s’il raisonnait de la sorte, c’était davantage parce qu’il y avait bien trop de ces midinettes affolées qui lui couraient après pour le simple fait qu’il fût bel homme.

Que penser de Blair et de tous ces mystères ? Il ne saurait percer à jour les éventuels objectifs de la jolie femme. Cela ne faisait que peu de temps qu’ils se connaissaient, aussi il semblait plutôt naturel qu’il fût tout à sa curiosité et à sa méfiance. Définitivement charmé, aussi. Il lui offrit un sourire poli et opta pour la simple vérité :

« Cela aurait été avec joie, je dois vous avouer que je suis moi-même agacé par le volume sonore présent. »

Il appuya sa réplique d’un sourire mi charmeur, mi affligé :

« Malheureusement, j’ai une journée bien chargée demain, et il serait plus sage pour moi de prendre congé. »

Sean et Aria allaient lui faire une crise de nerfs s’il n’était pas un peu plus efficace à la traque. Or, cet homme équilibré qu’était Joshua était un partisan des six heures de sommeil minimum et comptait bien appliquer ses règles de vie à la lettre. Quelle idée, aussi, de se rendre ne un lieu pareil en semaine ? La mine sincèrement contrite, il ajouta néanmoins :

« Puis-je vous offrir de vous raccompagner ? »

C’était la moindre des choses, après tout. Sauf si Blair souhaitait désormais se pavaner en ville ou trouver une autre proie ? À vrai dire, il n’en prendrait pas ombrage ; ils venaient tout juste de se rencontrer et rien ne les engageait à quoi que ce fût.


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Black Velvet Panther

MESSAGES : 120
FEAT : Jessica Alba

Points : 871

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Blair S. Davis
Black Velvet Panther
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Mer 1 Mai - 18:57

Blair avait amorcé la phase de départ, laissant à Josh le choix de la suite de la soirée. La première partie de la réponse du jeune homme pouvait laisser présager qu’il accepterait l’invitation de sa compagne du soir, mais il déclina l’invitation en se justifiant d’une lourde journée de travail qui l’attendait le lendemain, argument plein de sagesse vu son métier ou feinte pour s’esquiver aurait jugé certaines femmes. Blair n’était pas cet acabit mais elle fut quelque peu déçue, cependant Josh lui proposa de la raccompagner chez elle, faisant preuve de courtoisie. La jeune femme accepta avec un sourire, sautant sur l’occasion de passer encore quelques minutes en sa compagnie.

- J’accepte volontiers, il n’est guère prudent pour une femme seule de se balader dans les rues à cette heure-ci. Même si je n’habite pas très loin.

Elle récupéra ses affaires et se leva. La distance les séparant de son domicile était faisable à pied, vu les circonstances actuelles les moyens de transport individuels se faisaient rares, l’économie était de rigueur. Quand Josh fut prêt à la suivre, Blair fendit la foule jusqu’à la sortie. La fraîcheur de la soirée l’accueillit et elle eut l’impression de respirer plus librement. S’échapper de l’atmosphère de la boîte faisait du bien. Une marche d’une vingtaine de minutes attendait les deux jeunes gens, Blair en profita pour poursuivre un peu la conversation.

- Dans quel quartier habitez-vous ?

Elle se posait la question car il existait plusieurs districts résidentiels dans la Bright Town, et peut-être que le chemin qu’ils empruntaient pour rejoindre l’appartement de Blair les menait également en direction du logement de Josh. Peut-être étaient-ils voisins ? La coïncidence serait marrante et puis cela favoriserait de nouvelles rencontres. Une fois qu’ils furent devant le bâtiment de la demoiselle, Blair se tourna vers Josh.

- Merci de m’avoir raccompagnée, j’ai passé une agréable soirée, ajouta-t-elle avec un sourire sincère. Elle sortit une carte de visite de son sac à main. Si vous avez besoin de conseils en déco ou pour tout autre chose…

Blair lui tendit la carte qui portait ses coordonnées, une manière comme une autre de lui faire savoir qu’elle ne rechignerait pas devant une nouvelle rencontre, quelqu’en soit le motif, mais elle ne l'obligeait pas à la prendre. Sur ces faits, elle le salua, refrénant l'envie de lui déposer un bisou sur la joue autant éviter de le faire fuir par trop de familiarités, et pénétra dans le hall et après un dernier coup d’œil par-dessus son épaule, elle emprunta les escaliers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Double Agent

Masculin

MESSAGES : 276
HUMEUR : Vénale
FEAT : Stephen Amell

Points : 2139

Voir le profil de l'utilisateur

Want More ?


Joshua Stone
Double Agent
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } | Ven 3 Mai - 8:07

Ah, le galant petit Josh qui raccompagnait une femme charmante ! Y avait-il plus joli spectacle ? Dans son rôle de chevalier servant qui escortait une dame, il se pavanait presque – les quelques verres de Gin, grisants, aidant quelque peu – prenant un soin tout particulier à ouvrir la porte sur son passage après l’avoir suivie à travers la foule, carrant les épaules, protecteurs. Ce n’était pas qu’il ne croyait pas en l’indépendance de Blair ; c’était tout simplement qu’elle lui avait attribué un rôle, par sa réplique, qui lui tenait à cœur. C’était son métier, après tout.

Heureusement, il n’alla pas jusqu’à lui proposer son bras pour s’y accrocher. Cela faisait bien trop « cliché » ou « couple », ça ralentissait ses mouvements et ses réactions en cas de danger et il n’aimait pas l’idée d’être enchaîné à qui que ce fût. Il ne doutait pas, cependant, que le contact physique fût agréable. Il accueillit la fraîcheur nocturne en fermant brièvement les yeux pour mieux savourer le contact de la brise sur sa peau. Un frisson lui parcourut l’échine, tout de même ; si l’hiver n’était pas encore là, tout portait à croire qu’il serait glacial, cette année-ci. Alors qu’ils se mettaient en route, Blair reprit la conversation et Josh lui répondu spontanément, appréciant davantage sa rencontre avec la jeune femme.

« Oh, j’habite du côté de la Neo Tower, à vrai dire. À une dizaine de minutes à pieds, environ. Mes grands-parents avaient acheté cet appartement avant même la construction de la tour ! »


Heureusement pour Josh, sa baie vitrée ne donnait pas directement sur la tour ; il n’aurait guère apprécié de vivre au quotidien dans son ombre, quand bien même il appréciât beaucoup son patron. Il devait admettre, aussi, que c’était plutôt rare, un appartement qui se conservait de génération en génération. Cela ne l’avait jamais choqué, petit, mais par la suite, les gens lui avaient souvent demandé pourquoi il ne déménageait pas. Il chassa ses étranges pensées pour revenir à la conversation avec la jolie bière, tout en jetant de fréquents coups d’œil sur son profil. Elle semblait paisible et sûre d’elle. Depuis combien de temps n’avait-il pas rencontré de femme de cet acabit ? Quand il pensait à toutes ces filles bien trop jeunes et enivrées qui l’avaient abordé… Heureusement, Charlotte, Princesse et désormais Blair faisaient exception à l’hystérie féminine commune que Josh déclenchait parfois.

« C’est moi qui vous remercie, répondit-il en s’arrêtant face à elle. Vous êtes de compagnie fort agréable ».

Josh s’étonnait lui-même de sa capacité à s’exprimer avec tant d’adresse et de jolies tournures toutes faites alors qu’il n’avait probablement pas ouvert un bouquin de sa vie et enchaîné les petits boulots misérables. Un don inné pour les belles paroles, peut-être ? Il accepta la carte de visite avec un sourire en coin, une étincelle mystérieuse brilla dans son regard. Là, dans la pénombre de la nuit, il fut tenté de faire un pas en avant, d’inspirer à plein poumon le parfum de la jolie Blair. Sa réplique ne se fit que souffle dans la nuit, comme pour disperser d’un revers délicat la brève tension éprouvée.

« A bientôt, alors. »

Il poussa un vague soupir pour chasser les éventuels regrets tout en regardant disparaître la douce silhouette à la grâce féline. Alors, seulement, il se détourna et s’éloigna en direction de la tour qui surplombait San Francisco et projetait sur eux ses majestueuses lueurs vertes.

Terminé ! ♪


Spoiler:
 


I’m Alive « I'm alive, well you're dead inside, I'm a slap in the face to your lullaby, Got you all tongue tied 'Cause you're living a lie, my friend… » I’m Alive - Shinedown .unbreakable
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Gin and Velvet { Terminé } |

Revenir en haut Aller en bas

Gin and Velvet { Terminé }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Bright Town :: Citizen District :: Restaurants-
TopBottom
Ouvrir la Popote