AccueilRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
Breaking News

Nouveau design : votre avis
De nouveaux Prédéfinis
Concours Estival
A venir : Concours de Votes

Awards
Jen Walker

Toubib de la CB !
Jensen Wicket

Flingueur de la CB !

Votez !
Topsite1 TopVelusia TopFiletduDiable




 

Partagez|

Un parc vraiment désert ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Dim 25 Nov - 22:36


Le parc, tellement proche du lieu où tout avait commencé que nul ne venait plus. Cet endroit, autrefois, regorgeait de vie. Lawrence s'en souvenait encore parfaitement. C'était même parfois un peu difficile de savourer le calme de la nature malgré la grandeur de la zone entre les rires et les jeux des enfants, les aboiements des chiens et les copulations enamourées des couples dans les buissons. Aujourd'hui, même le pétillement des oiseaux s'était depuis longtemps éteint et on aurait dit que la zone était morte. Une zone de non-droit même, puisque pratiquement personne n'osait s'y rendre, hormis les fous, peut-être, et les inconscients. Les rumeurs qui couraient dans ce qui subsistait de la ville, était claires, cet endroit sentait la désolation, et la mutation. Enfin... il paraissait surtout que c'était les lieux de l'explosion qui entrainaient la maladie selon les autorités, la Zone Zéro, comme tout le monde l'appelait maintenant. Mais pourquoi en aurait-il eu peur ? Pour lui, après tout, c'était déjà trop tard, n'est-ce pas ?

Seulement... même s'il ne se classait ni dans les fous, ni dans les inconscients, il aurait bien été en peine de justifier sa présence dans le parc. Avant, il ne devait presque répondre de rien, hormis à son père. Aujourd'hui, son père n'avait plus le droit de lui parler par décret des autorités, puisque toute communication avec l'extérieure était désormais, soi-disant, impossible, et il devait répondre de ses actes dès qu'il allait dans des endroits incongrus ou trop proches des dirigeants, des flics, ou... des limites de la ville. Une belle liberté... On aurait pu penser qu'ils étaient revenus au temps des camps de concentration, d'ailleurs... Alcatraz n'en était surement pas très loin, si eux n'y étaient pas encore.

Shootant dans une souche d'arbre calcinée, Lawrence eut la surprise de la voir se réduire en cendre sous ses yeux.

" Décidément tout tombe en poussière ici, quand ce n'est pas le gouvernement et la ville, ce sont les arbres "

Et voila qu'il parlait tout seul maintenant, peut-être devenait-il vraiment un peu fou et qu'ILS avaient raison ceux qui disaient que les mutants devaient se faire soigner. Puis il secoua sa tête comme pour chasser sa pensée idiote de sa tête et il continua son chemin. Devant lui, un vieux banc qui avait dû autrefois être blanc, et un vieux lampadaire qui ne fonctionnait plus depuis longtemps. Le jeune homme s'assit et on entendit un craquement sinistre, et le croassement de quelques corbeaux qui s'enfuyaient.

" Tiens il y a encore de la vie ici "

Fixant d'un regard vague le lampadaire, il vit l'ampoule clignoter et se mettre à grésiller. Soudainement, il sursauta et tout s'arrêta. Voila qui se prenait pour la fée électricité maintenant. heureusement que nul n'était présent. Cela, c'était vite dit car un bruit de pas se fit entendre. Heureusement, à part sa présence, tout semblait normal. Il se redressa et caressa machinalement la dague qu'il avait dans sa veste, bien cachée. On ne savait jamais.


Spoiler:
 




Dernière édition par Lawrence Even'eth le Dim 24 Fév - 22:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Lun 10 Déc - 10:43

Les investigations de Killy l'avait ramenée à son point de départ. Rien ne collait. Des ombres venaient s'insinuer dans chacune de ses théories, les démontant inlassablement, impitoyablement. Tous ses raisonnements, à présent, s'appuyaient sur des doutes, de vagues hypothèses et des rumeurs incertaines. Mais Killy ne décourageait pas, jamais. On ne lui avait pas appris à abandonner; ni à échouer d'ailleurs.

Et puisque ce n'était pas la première fois que la jeune femme se trouvait conffrontée à une impassase, elle avait méticuleusement démonté chaque indice, extirpant toute l'essence nécessaire. Elle avait fait le tri, mettant de côté les informations peu utiles ou trop vagues et avait finir par réduire ses indices à bien peu de choses. Trop de choses. Killy en était revenue à son point de départ. Des doutes, des incertitudes, rien d'autre. Et puisqu'il ne lui restait plus rien, la jeune femme repartait de zéro.Non sans quelques réserves, bien entendu.

L'enfermement et l'isolation tendaient à avoir raison de sa détermination. Ses réserves s'amenuisaient. Sa solitude grandissait, sans cesse. Mais Killy ne laissait pas le désarroi l'emporter. Elle ne le pouvait pas. Un moment, la jeune femme avait erré entre le New Market et le Marché Noir, à la recherche de nouveaux indices. La Neo Corp, cependant semblait bien soucieuse de garder ses secrets et se montrait trop discrète, trop réservée. Rien ne filtrait, du moins, rien de tangible, de palpable et de rationnel. Seuls des bruits courraient. Des rumeurs infondées, pour la plupart. Mais Killy avait appris il y a bien longtemps que même dans les rumeurs les plus mal ficelées une part de vérité réside.

Et c'est ainsi que la jeune femme se retrouvait désormais à déambuler sur les vestiges de ses souvenirs. Ses pas l'avaient mené, inlassablement, à l'origine de tout ce désastre : la zone zéro, le point initial. Lors de l'explosion, Killy ne s'était retrouvée qu'à quelques lieues de là, dans un des bâtiments principaux de la Neo Corp. Elle se souvenait encore du terrible grondement, de la panique dans les bâtiments. Et l'oeil fou, désorienté et hagard, des employés, surtout. Killy avait du elle-même faire appel à une grande partie de ses réserves pour conserver son calme et sa lucidité. Les arlames hurlaient de toute part, poussant les hommes à se regrouper en troupes éparses, bestiales, incontrôlées.

Killy avait été exposée plus que quiconque, elle le savait. La plupart des gens présents à ce moment là avaient été soigneusement écartés, éliminés, effacés. Elle avait du quitter son quotidien, changer une nouvelle fois pour fuir à de possibles enquêtes. Et elle avait eu de la chance. Elle le savait. Son quotidien était parsemé de chance. Elle n'avait pas été touché, grand bien lui fasse. La mutation l'avait évitée, soigneusement, lui évitant une situation bien plus pénible. Pourtant, à présent, Killy se demandait si la vérité sur la Neo Corp, ne se cachait pas justeent au sein de ces mutants. Tant d'entre eux avaient disparus, sans bruit, sans éclat. Qu'étaient-ils devenus ?

Une ombre au loin l'interpela. Killy se ficha. A l'ombre d'un lampadaire crépitant, un homme lui faisait face. Il l'avait vue, lui aussi et se tenait sur la défensive. La jeune femme pouvait le sentir dans la tension de son port et la crispation de ses muscles. Il avait été surpris. Killy sourit, vaguement. Elle s'approcha à pas lents, mesurés. La lumière du lampadaire se stabilisa, un instant, avant de sombrer définitivement la scène dans l'obscurité. La jeune femme avait à peine eu le temps de distinguer les traits de l'inconnu. Un jeune homme, de toute évidence.

- Excusez-moi si je vous ai surpris. Je ne pensais pas croiser âme qui vive dans un tel endroit.


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Jeu 13 Déc - 23:21

Le bruit de pas était léger, ténu, comme si la personne ne pesait pas grand chose, ou peut-être qu'elle se faisait discrète, Lawrence ne pouvait le savoir. Bien vite, la personne se dévoila à son regard et le jeune homme, bien que légèrement sur ses gardes, eut presque un sourire. Elle ne s'était pas cachée à lui, c'était un point positif. Restait à savoir pourquoi elle l'avait fait. Si elle était une officielle, il était potentiellement en danger, bien que sa tenue laissait plus à présager qu'il était un homme de la ville, plutôt qu'un pouvoir. A ceci près que les gens citadins évitaient ces lieux comme la peste, bien sûr. Lawrence n'aurait pas été étonné que désormais, ici, se déroulent les règlements de comptes. C'était devenu presque une zone de non droit.

La jeune femme se figea alors que les ténèbres retombèrent, et l'homme d'affaires ne put que peu détailler les traits de son inconnue. Elle semblait assez jeune, aux environs de la vingtaine, sans doute un peu plus, elle semblait rousse, une belle couleur, la couleur du feu.

" Je ne pensais pas que quelqu'un viendrait par ici non plus. Cet endroit fut pourtant magnifique à une époque, bien que trop peuplé. Aujourd'hui... si le calme règne, on dirait presque que ce parc a été oublié "

Oublié, la belle blague. Ce n'était pas oublié qu'il était ce pauvre parc, mais déserté, évité volontairement par peur d'une contamination toujours plus décriée par les médias, pour autant que vous ayez encore la télévision bien sûr, et les annonces par hauts parleurs à la population de la part de ce cher gouvernement. Lawrence n'avait jamais été un mouton aveugle, suivant tout ce que disait les autorités pour argent comptant, mais... il avait fait partie du système, longtemps il s'en était servi, c'était son travail après tout, bien que techniquement, il ne l'avait pas choisi.

" Vos pas vous ont perdue ou vous avez choisi de venir vous perdre un instant en ma compagnie ? Je m'appelle Lawrence, et que ce soit le fruit du hasard, ou une rencontre programmée, je suis ravi de faire votre connaissance Mademoiselle "

Il sourit et délaissant pour un temps sa veste, il tendit sa main vers elle comme pour l'inviter à se rapprocher et la lui serrer. Tel un gentleman, il avait l'intention de lui faire un baise main, tels les hommes de la vielle école. Mais la jeune fille allait-elle lui en laisser la possibilité ? Et comment réagirait-elle si tel était le cas ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Ven 14 Déc - 11:56

Oublié.

La remarque tira un sourire à la jeune femme. Cet inconnu possédait une magnifique langue de bois. Ce par n'avait pas été oublié, non. Il avait été rasé, effacé des mémoires et volontairement ignorés de l'ensemble de la population. Trop de souvenirs hantaient ces lieux. Des souvenirs que l'on préférait écarter, soigneusement. Killy haussa les épaules, profitant de la pénombre ambiante pour dissimuler le léger sourire qui dansait sur ses lèvres.

- Je n'avais pas prévu, non, de rencontrer âme qui vive.

Les mains solidement enfoncées dans les poches de son manteau, Killy ignora superbement la main tendue. Elle s'approcha à une distance respectable, détaillant rapidement l'homme qui lui faisait face. Grand, les cheveux soigneusement décolorés et le teint légèrement hâlé, l'inconnu avait tout de ces mannequins que l'on ne croisait que dans les magazines et autres papiers de qualité douteuse. Killy haussa un sourcil, légèrement amusée. Ce n'était pas un lieu pour les jolis garçons. Que pouvait-il bien faire ici ?

Toujours sur ses gardes, la jeune femme ne put que se méfier davantage de l'homme qui lui faisait face, la main toujours tendue. Impitoyable, Killy n'esquissa pas un seul geste d'approche. Les yeux plantés dans ceux de son interlocuteur, elle le sondait. A chaque expiration, un nuage à peine visible s'échappait de ses lèvres entrouvertes. La nuit était froide. Sombre et pleine d'inconnues.

- Killy, enchantée.

Mais le ton n'y était pas. Méfiante au possible, la jeune femme jaugeait son interlocuteur. Taillé dans le marbre, son visage n'exprimait rien. Un chape de plomb s'abattit sur les deux jeunes gens. Savourant le silence un moment, Killy finit par le briser.

- Excusez ma méfiance, Lawrence, l'endroit est peu enclin aux rencontres. Puis-je savoir ce qui vous a mené en de tels lieux ?

Puisque ce Lawrence aimait à se perdre dans en paroles spongieuses et verbeuses, Killy allait le suivre. Elle était douée à ce jeu là, elle aussi.


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Ven 14 Déc - 23:49

La jeune femme ne lui serra pas la main, la regardant comme si elle cachait quelque chose, peut-être l'ombre d'un serpent venimeux ? Qui pouvait vraiment savoir à quoi elle apparentait sa piètre tentative de faire connaissance ? Lui n'avait pas de mauvaises idées à son égard, mais malgré sa tranquillité apparente, lui aussi gardait quelques réserves et prudences envers elle. Il baissa sa main, sachant pertinemment que la laisser tendue vers elle ne servirait à rien.

" Oui, je comprends votre méfiance et j'imagine que si je vous dis que je suis simplement là pour la beauté des lieux, que vous ne me croirez pas n'est-ce pas ? Du temps où cet endroit était envahi de gens, je ne venais pratiquement jamais. Aujourd'hui... je le trouve presque apaisant et j'avais besoin de réfléchir. Je vous l'accorde, le lieu est plutôt étrangement choisi, mais quelque part, je l'aime bien "

Méfiance, prudence face à l'inconnu, comment aurait-il pu lui jeter la pierre dans le monde d'aujourd'hui ? Même si les mutants n'étaient pas apparus avec leur cortège de rumeurs, rencontrer un homme en étant une femme seule dans un parc désert, n'aurait rien eu d'engageant. Sans doute que lui-même, dans son cas, aurait éprouvé une semblable méfiance et aurait envisagé une possible retraite. Et pourtant, il espérait que leur conversation n'allait pas en rester là.

" Me feriez-vous le plaisir de me rendre la pareille et de me révéler ce qui vous a poussée en ces lieux ? "

Lawrence espérait ne pas la pousser à partir avec cette petite phrase l'invitant à se dévoiler quelque peu à lui. Elle avait accepté de lui donner son prénom, et comme lui, elle avait omis de révéler son nom de famille. Lui ne l'avait pas demandé pensant que cela pouvait la rendre méfiante de son intérêt. Il n'avait pas pensé que tout en lui la pousserait à cela et pourtant, il l'avait comprise.

* Elle ne pensait pas rencontrer quelqu'un ici... j'espère qu'elle va rester en ma compagnie... Je n'ai pas envie de passer ma soirée seule... Une présence serait plus que bienvenue *

" Il ne fait pas chaud ce soir..."

Une banalité affligeante qui faillit le faire se gifler... Il se dit qu'il aurait vraiment pu trouver autre chose pour l'inviter à boire un verre quelque part, mais maintenant, c'était trop tard.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Dim 16 Déc - 19:44

Killy haussa les épaules. Après tout, c’était une réponse. Esquissant un demi-sourire, la jeune femme détailla davantage son interlocuteur. Malgré la pénombre ambiante, elle devinait une certaine finesse dans ses traits. L’air détendu, le sourire facile et le teint hâlé, Lawrence paraissait parfaitement à son aise. Et pourtant l’endroit n’était en rien rassurant. Le jeune homme devait avoir quelque chose à cacher, quelque chose qui lui donnait étrangement confiance en lui malgré le lieu et la circonstance. Suspicieuse, Killy se concentra à déceler les faiblesses dans le jeu de son interlocuteur.

- Je cherchais des réponses…

L’air grave, le visage de Killy se fendit soudain d’un sourire.

- Mais je ne trouve que des questions, et un inconnu en prime.

Elle désigna du regard le parc qui les entourait. Désert, miteux et abandonné, il ne dégageait aucune réelle beauté. Les ombres qui se profilaient entre les squelettes d’arbustes n’avaient rien de rassurantes non plus. Soit cet homme mentait, soit il devait lui manquer quelques cases. Et Killy n’était sûre de rien. Les mains toujours enfoncés dans les poches de son manteau, la jeune femme rejeta la tête légèrement en arrière et huma l’air. Il était frais, oui. Elle appréciait les morsures de la nuit sur ses joues. Tant de souvenirs remontaient à la surface.

Killy revint au jeune homme, lui souriant doucement. La tête légèrement incliné sur le côté, elle le regardait de biais.

- J’aime bien le froid. La nuit aussi. Toutes les ombres se confondent, plus rien ne nous distingue des autres. Mutants ou sains, prédateur ou gibier, c’est du pareil au même.

La jeune femme dansait un jeu bien dangereux. Elle en appréciait tous les risques ; jaugeant toujours son adversaire.


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Ven 4 Jan - 14:34

Lawrence n'était pas particulièrement mal à l'aise devant la demoiselle, malgré le lieu où tout deux se trouvaient. Un lieu qui n'aurait plus dû recevoir de visites selon l’opinion publique, une raison supplémentaire pour se méfier du joli sourire de la demoiselle qu'il venait de rencontrer. Car bien qu'il était avenant et avait envie, peut-être, un peu de compagnie, il n'avait pas pour autant envie de finir aux fers.

" Un inconnu et des questions, cela peut-être le début d'un roman, il vous suffit d'écrire la suite pour en trouver les solutions "

Répondit-il tout en lui souriant pleinement à son tour. Il se détendait sensiblement à mesure que le temps passait et que la jeune femme ne semblait ni agressive, ni armée. Mais peut-être se trompait-il ? Après tout, si lui ressemblait à un jeune homme bien sous tous rapports, il n'était pas aussi démuni qu'il voulait bien le faire croire en termes de possibilités d'actions.

" Tous ne sont pas de votre avis, tant de gens sont pourchassés aujourd'hui pour avoir eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Certains semblent plus talentueux que d'autres pour se dissimuler et faire entendre parler d'eux. C'est... intéressant. Parfois je me demande si le monde d'aujourd'hui ne sort pas tout droit d'un comic de Marvel. Il fut un temps où les hommes rêvaient de ces mutations. Aujourd'hui, on dirait que ça les effraye. Les gens ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas, de ce qu'ils n'ont pas, et cela a toujours été ainsi. On a détruit des civilisations entières pour moins que ça "

Lawrence prit un petit air contrit avant de finir en disant simplement :

" Je suis désolé, je parle trop. Vous n'aviez sans doute pas envie de passer votre temps à écouter les divagations d'un inconnu dans un parc cette nuit "

Il fit alors un petit sourire gêné avant de laisser courir son regard sur les alentours comme pour reprendre quelque peu contenance et laisser la jeune femme décider de la suite qu'elle désirerait porter à leur rencontre. Peut-être l'avait-il soulée après tout ? Et puis... il avait plus ou moins implicitement révélé qu'il ne partageait pas vraiment le point de vue de la peur, et de la répression des mutations. Par les temps qui couraient, c'était presque un signe de rébellion. Si cela était un test du gouvernement, il risquait d'être rapidement remis dans le droit chemin et ce n'était pas vraiment une bonne chose. Trop de risques que la vérité de ce qu'il était ne surgisse.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Mar 8 Jan - 19:35

La remarque du jeune homme lui tira un sourire. Killy haussa les épaules et écarta les bras, paumes vers le haut, en un geste d’impuissance.

- Mais tout le monde n’a pas la faculté de savoir écrire de bons romans.

Et ses yeux scrutaient toujours son interlocuteur. Les ombres de la nuit camouflaient la plupart de ses traits. Il était jeune. Son allure décontractée et ses airs désinvoltes ne faisaient que renforcer davantage son aspect juvénile. Il y émanait de lui un certain charisme aussi. Une aura qui attirait la sympathie et la confiance. Et de ce trait, Killy s’en méfiait plus que tout. Mais elle continuait d’entrer dans le jeu, gardant quelques réserves cependant.

- Je ne sais pas vraiment comment je comptais passer ma soirée, à dire vrai. Et ce lieu ne semble pas m’inspirer les réponses que j’attendais.

Elle baissa légèrement le regard, sa voix se faisant moins âpre.

- Et puis autant profiter d’une charmante rencontre faite dans un lieu déserté, au plus noir de la nuit, qui plus est.

Elle souriait.

- Et que faisiez-vous dans la vie, Lawrence, avant qu’un curieux agent mutagène ne vous tombe dessus ?

La formule était étrange, certes, et la question davantage. Mais beaucoup de gens étaient plus enclins à parler de leur vie passée plutôt que de leurs activités actuelles. Il y avait encore trop de honte, de remords et surtout de regrets.


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Mer 30 Jan - 14:30


" Vous n'avez pas tort, mais toute tentative est bonne à prendre. Surtout que qui ne tente rien, ne peut rien avoir. Il serait dommage de passer à côté d'une belle histoire par peur de ne pas savoir l'écrire "

La jeune femme ne montrait pas vraiment sa méfiance envers lui, ou en tout cas, lui-même ne la percevait pas vraiment dans son regard, bien qu'elle ne cessait de scruter ses traits, comme si elle espérait en graver chaque détail dans sa rétine. Lui-même la regardait, mais son visage ne lui disait rien. Il était sûr de ne pas la connaître. Elle était une jeune femme comme tant d'autres, une jeune femme qui pour lui, semblait presque incongrue dans ce lieu dévasté. Comme lui devait l'être aussi pour elle, d'ailleurs.

* je me demande quelles réponses elle peut chercher ici... serait-elle aussi une mutante ? *

" J'ai l'impression que seuls des hommes en blanc pourraient trouver des réponses ici. Je ne parviens pas non plus à lire les signes qui peuvent subsister ici, si ce n'est que la vie semble avoir quitté cet endroit depuis la catastrophe "

Elle qualifia ensuite leur rencontre de charmante, et il lui répondit par un sourire. Cette rencontre était un peu spéciale, mais pas désagréable, pour peu qu'elle ne soit pas un piège. Il n 'était pas vraiment sur qu'il la suivrait au bout de la nuit, si elle le lui demandait. Trop avait disparus ces derniers temps, bien trop, et il avait comme l'impression que le gouvernement n'était pas le seul derrière tout ça. Même des citoyens se mettaient à la chasse aux sorcières. Dernièrement, il avait même vu une mère, mettre elle-même fin aux jours de son enfant... Il avait encore le dégoût qui lui parcourait les veines suite à cette scène devant tant de monde, et comme tous, il n'avait pas bougé.

* Agent mutagène qui me tombe dessus ??? que... que sait-elle, comment ? *

Ses yeux s'agrandirent, mais il ne dit rien, reprenant rapidement contenance. Après tout, il s'agissait peut-être là d'un test, et pour l'heure, il n'avait pas encore échoué. Il pouvait après tout prétendre que la surprise qu'elle ose lui dire cela était la seule cause de son étonnement manifeste.

" Que voulez-vous dire par tombé dessus ? Le fait que je suis ici aujourd'hui ne veut pas dire que j'étais dans la zone ce jour-là "

Cette petite phrase innocente l'avait mise bien plus sur ces gardes que n'aurait pu le faire un geste de la jeune femme. Voila qu'il était maintenant extrêmement méfiant. Il ne savait pas qui elle était, mais il ne tenait nullement à devenir cobaye de laboratoire, ou finir entre quatre planches. Déjà, il se demandait s'il ne devait pas se révéler et tenter de l'étourdir, ou pire, pour fuir. Mais, peut-être n'était-elle pas seule, et qu'ILS n'attendaient que ça. S'il se dévoilait, il pourrait dire adieu à tout ce qu'il connaissait, et cela, il n'était pas sûr d'y être prêt. Quant à la tuer, si vraiment elle était seule, et bien... il avait quand même quelques réserves. Il n'avait jamais fait cela, et il n'était pas sûr de pouvoir le faire. Après tout, pour l'heure, cette Killy ne lui avait strictement rien fait.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Mar 5 Fév - 16:05

Implacable, Killy ne manquait aucun détail de la scène. Le jeune homme eu un léger mouvement de recul. Il écarquilla les yeux, le regard perdu, un instant. Un fraction de seconde. Mais cela suffit à la jeune femme, imprimant chacune des détails dans sa mémoire. Elle s'en délectait. Killy plissa les yeux, à la manière d'un prédateur. L'obscurité dissimulait le sourire carnassier qui dansait sur son visage. Lawrence, quant à lui, s'était aussitôt mis sur la défensive. Killy avait mis le doigt sur un point sensible. Lawrence avait quelque chose à cacher. A présent, restait à trouver, démanteler et percer son secret.

Le ton du jeune homme s'était fait plus venimeux, plus méfiant aussi. Killy haussa les épaules, insouciante. Elle souriait, doucement. Un éclat étrange brillait dans son regard.

- Oh je disais ça de façon générique, je parlais de tout de vous, de moi, de tout le monde. Cet agent nous est tombé dessus sans crier gare, renversant notre si paisible quotidien. Je voulais simplement savoir ce que vous étiez avant puisque ce que vous êtes maintenant ne regarde plus que vous.

Elle le fixait, narquoise et mesquine. Elle le provoquait doucement, chatouillant une corde qu'elle savait sensible, désormais. Killy se sentait terriblement à l'aise. Plongée dans le jeu, elle avait entièrement confiance en ses capacités. Rien ne l'effrayait.

- Je ne voulais pas éveiller votre méfiance, Lawrence. Tenez, moi, avant tout ceci, j'étais une simple étudiante qui ne demandait rien à personne. Mais les facultés a été désertée, ne laissant plus que des étudiants sans études.

Son ton était emprunt d'un regret ironique, presque moqueur. A présent, Killy semblait avoir jeté à bas toute méfiance, du moins, en apparence. Elle observait du coin de l'oeil la nouvelle posture du jeune homme. Il portait quelque chose sous sa veste.


« Catch me if you can »
::


Dernière édition par Killy Novak le Ven 8 Fév - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Mer 6 Fév - 0:38

Sa surprise avait l'air d'avoir ravi la jeune femme, ce qui n'était pas vraiment pour lui plaire, mais c'était un peu tard. De toute manière, il ne lui avait pas vraiment explicitement révélé qu'il était un mutant, il y avait peut-être quelque chose à rattraper... Après tout, tout le monde était un peu sur la défensive par les temps qui couraient.

" Etrange, on aurait presque dit que vous insinuiez que j'étais un mutant. Par les temps qui courent, on est tous un peu méfiant. On ne sait plus à qui se fier. Il est sûr que ces changements ont bien bousculés nos vies mais... Je ne sais pas si en soit c'est une mauvaise chose. Ça met un peu de piment... Si seulement nous n'étions pas enfermés dans cette ville..."

Lawrence avait toujours détesté être bridé, et cette situation n'était pas pour lui plaire. Et s'il n'avait pas tenté de s'enfuir de la ville, c'est qu'il savait pertinemment qu'il ne pourrait échapper à la surveillance des gardes. Il n'était pas un héros, ni un être vivant dans un roman ou un film. Les belles histoires et les grandes aventures, il savait que ce n'était pas si simple.

" Parfois j'aimerai qu'ils laissent enfin les gens faire leur vie, mais... On dirait que l'évolution, les mutations, ça rend les gens complètement fous "

Elle se mit à lui parler de ce qu'il était avant et ce qu'il était devenu suite aux évènements. Et si son métier n'avait en soit pas vraiment changé depuis la catastrophe, sa vie, elle, avait irrémédiablement pris un tournant tout à fait étonnant.

" J'ai de la chance que mon entreprise fonctionne toujours... Mais je ne sais pas combien de temps la situation durera. En soit... on essaie tous de s'en sortir comme on peut, même si vivre en ville est tous les jours plus difficile "

Il l'observa attentivement. Peut-être qu'elle n'avait pas voulu insinuer qu'il était un mutant, qu'elle avait jute voulu parler, faire connaissance, mais quelque part, il en doutait fortement. Depuis cette petite phrase quelque peu piquante, elle était devenue plus confiance, et cela... c'était presque un signe.

" J'ai entendu dire que certains professeurs donnaient encore des cours particuliers, pour survivre, et certains juste par passion. Vous ne suivez pas ces cours ? "

Normalement les cours n'étaient pas clandestins, elle devait en avoir connaissance. Alors, pourquoi n'y allait-elle pas si elle se sentait désœuvrée ? Pour ce qu'il en savait, elle n'était pas recherchée... Il n'avait pas vu sa tête sur des affiches en ville, ni même une annonce, alors ?

" Je suis désolé d'être tant sur mes gardes, mais je n'ai pas vraiment envie de me retrouver sur un îlot rocheux pour une parole malheureuse "



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Ven 8 Fév - 10:49

- Qui en aurait envie ? Répliqua-t-elle, sarcastique.

Elle haussa les épaules, une nouvelle fois. Le regard fixé au dessus de l'épaule de Lawrence, elle semblait plus évasive, feignant une pointe de tristesse. Seule la pâle lueur de la lune éclairait la scène, la baignant dans une atmosphère étrange, inquiétante.

- Il y a des cours oui, mais il faut de l'argent pour vivre. Les étudiants ne perçoivent plus d'aides. J'y vais, parfois, lorsque je ne tiens plus. Mais il faut gagner sa vie, avec les maigres ressources qu'on possède...

Killy planta son regard dans le sien, souriant légèrement. Son ton et ses yeux étaient lourds de de sens. Beaucoup d'honnêtes citoyens avaient du se tourner vers des activités moins gratifiantes, illicites, parfois même. Et tout cela dans l'unique but de survivre, de préserver son foyer, une pointe de dignité. L'hiver était froid à San Francisco et peu miséricordieux. Il fallait survivre, à tout prix. Killy s'était volontairement mise dans une situation de victime, cherchant à éveiller une pointe de compassion chez le jeune homme. Ou du moins, à abaisser ses défenses, et ce dans l'unique but de dévoiler ses secrets. La jeune femme avait vu à quel point il s'était refermé lorsqu'elle avait posé sa question. Elle l'avait vu réagir, également, à l'évocation de la mutation et de ses victimes. Killy sentait qu'il y avait une piste à creuser. Elle n'avait aucune certitude cependant, seulement des doutes.

- Et dans quoi travaillez-vous, Lawrence ?

Nouvelle question, anodine, accompagnée d'un sourire paisible, rassurant.


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas
avatar

A light glimmer in the shadows

Masculin

MESSAGES : 181
HUMEUR : Versatile
FEAT : Alex Pettyfer

Points : 631

Voir le profil de l'utilisateur http://mandragore.forumactif.pro/

Want More ?


Lawrence Even'eth
A light glimmer in the shadows
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Lun 11 Fév - 18:57

La jeune femme devant lui sembla un instant triste de ce que la ville était devenue. Elle lui avait dit, avant, elle était étudiante, maintenant ? Et bien elle survivait, comme tant d'autres. Avait-elle des parents pour l'aider ? De la famille ? Il n'en savait rien. Beaucoup avaient perdu des gens, et il ne savait pas s'il était vraiment bon de la questionner à ce sujet. Déjà, il avait été peut-être un peu trop curieux, mais cela n'était sans doute rien à côté d'elle. On aurait presque dit qu'elle cherchait à savoir qui il était, à qui elle avait affaire, mais l'homme pouvait-il vraiment le lui reprocher ?

" Je suis désolé... Je n'avais pas pensé que... Enfin vraiment désolé "

Finalement, il n'avait pas osé lui poser la question de savoir si elle avait encore quelqu'un qui l'attendait, quelqu'un pour elle. Pas parce qu'il n'était pas curieux, loin de là même, mais il avait une certaine éducation et il avait comme dans l'idée que ce n'était pas là une question appropriée sur le moment. Plus tard, peut-être ?

" Oh une petite entreprise familiale... enfin elle a de l'importance en dehors de cette ville, normalement, mais vu que nous n'avons plus accès à l'extérieur; il est devenu bien plus dur de travailler. J'envisage la reconversion, j'avais un autre emploi avant, mais... Là aussi le monde extérieur était important. Aujourd'hui, ce lieu n'existe plus "

Une entreprise appartenant à son père, une entreprise qu'il n'avait jamais beaucoup aimé mais il y travaillait depuis quelques temps maintenant, sans grande conviction. Sans doute que si la ville n'avait pas été chamboulée à ce point, aurait-il tout de même envisagé de partir, de quitter ce travail où il était pourtant excellent selon les chiffres.

Des aboiements se firent entendre au loin, présageant une arrivée prochaine. Qu'il s'agisse de chiens errants poussés par la faim ou la colère, ou des hommes en armes désireux de montrer leur puissance ou de trouver des mutants, il n'était pas bon que tous deux soient trouvés en cet endroit, même en ayant rien à se reprocher. Il ignorait si c'était le cas de la demoiselle, mais en tout cas ne souhaitait-il pas être testé d'une quelconque façon, et devenir cobaye de laboratoire, ou nouveau cadavre.

" Si nous allions discuter dans un endroit un peu plus chaud ? "

* et calme *



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Law Abiding Citizen

Féminin

MESSAGES : 704
HUMEUR : Secrète
FEAT : Rose Leslie

Points : 468

Voir le profil de l'utilisateur http://reve-inverness.forumactif.com/

Want More ?


Killy Novak
Law Abiding Citizen
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] | Dim 24 Fév - 22:51

Killy haussa les épaules, un sourire en coin. Les mains solidement enfoncées dans les poches de sa veste, elle observait le jeune homme de biais. D’un signe léger de tête, elle accepta ses excuses. Il n’y avait rien à ajouter. Déjà, elle sentait la gêne s’insinuer entre eux. Le jeune homme se rattrapa, cependant, révélant quelques informations sur ses activités. Killy conservait toujours une pointe de méfiance. Très vite, elle classa Lawrence dans la catégorie des citoyens innocents, en apparence, du moins. Il ne présentait là aucun danger, aucun intérêt non plus. Pourtant, quelque chose la poussait à l’écouter, à relancer la conversation. Une peur la tenaillait, lui enserrait l’estomac : le silence, la promesse de la solitude. En ce lieu désert, Lawrence représentait une compagnie presque salvatrice.

- Si nous allions discuter dans un endroit un peu plus chaud ?

La tête légèrement penchée, Killy étudia attentivement la proposition. Que se cachait-il derrière la question ? Son éternelle méfiance, poussée par le doute ultime, la poussait à analyser soigneusement la situation. Que pouvait-elle en tirer ? Elle n’ignorait pas, bien sûr, les bruits alertant de personnes venant à leur rencontre. Ils n’étaient plus seuls. Peut-être ne l’avaient-ils jamais été ? La question ne se posait guère. Il fallait partir, fuir cet endroit maudit. Pour cette nuit, la jeune femme ne trouverait pas les réponses à ses questions.

- Pourquoi pas ? fit-elle en souriant doucement.

Elle lui emboita le pas, sans un regard en arrière. Les bruits s’amenuisaient, étouffés par la nuit. Ce soir, elle ne rentrerait pas seule.

*
**
Les deux jeunes gens quittèrent hâtivement la zone désertée, pressés de fuir les ombres du passé. Ils se réfugièrent dans un café animé de la ville. Leur discussion se poursuivit un bout de la nuit, amicale et sans contrainte. Une nouvelle amitié semblait prendre naissance. Du moins, pour ce qu'en laissaient présager les apparences.


Terminé


« Catch me if you can »
::
Revenir en haut Aller en bas





Want More ?


Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Un parc vraiment désert ? [Terminé] |

Revenir en haut Aller en bas

Un parc vraiment désert ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shut Down RPG :: Seamy Area :: Off-Limits Area :: Lake Merced Park-
TopBottom
Ouvrir la Popote